Accueil FIA GT FIA GT1 2011 : 18 engagés pour l’instant, 20 probables

FIA GT1 2011 : 18 engagés pour l’instant, 20 probables

106
0
PARTAGER

Le championnat FIA GT1, après une première saison réussie sur le plan de la compétition et du spectacle, repartira en 2011, comme vient de l’annoncer l’organisation, mais tout juste. Pour l’instant la FIA a reçu 18 demandes d’engagement, et le délai est étendu pour permettre de compléter le plateau jusqu’à 20.

La règle voulait qu’une marque ne soit acceptée que si 4 voitures, en 2 teams, soient engagées. Ce fut le cas en 2010 avec 4 voitures pour Aston Martin, Corvette, Ford, Lamborghini, Maserati et Nissan. Avec 6 voitures différentes au début de la saison, dont trois nouvelles spécifiquement développées pour la nouvelle formule du championnat, les choses se présentaient bien et de fait la saison a été intéressante et spectaculaire. Mais la première alerte est venue du retrait avant la fin de la saison des Corvette.

Pour 2011, les mauvaises nouvelles se sont succédées, faisant même un moment douter de la possibilité de championnat : Pas de Corvette, les Maserati très incertaines (ce sont elles qu’on attend finalement, avec Vitaphone qui pourrait être obligé de soutenir 4 voitures sous deux livrées différentes), Sumo Power (c’est à dire plus ou moins Nismo) prenant sous son aile les 4 GT-R, et surtout, pas l’ombre d’un nouveau constructeur à l’horizon. Il était un moment question de Lexus, mais ce ne sera pas le cas… Il était improbable que Ford, Lamborghini et Nissan, ayant développé spécifiquement des autos pour le championnat, ne soit pas présents. Les autres autos étaient là, nous disait-on l’année dernière, pour assurer la transition. Heureusement que les Aston et sans doute les Maserati reprennent du service en 2011.

Pourquoi le FIA-GT1 peine-t-il à trouver le succès à l’image du très florissant GT3 ? Si le début de saison a connu le brouhaha traditionnel dans ce genre de circonstances concernant les équivalences en performance, l’organisation a su y remédier et la communication, avec une bonne couverture télévisée et une bonne utilisation de l’Internet, ne peut être mise en cause, non plus que le format des week-ends de course. Sans doute le fait que les voitures ne sont pas admises au Mans a beaucoup joué. Les GT ont de tout temps été d’abord des autos d’endurance, leur non-reconnaissance dans la classique des classiques n’a pas aidé. Et le succès de la catégorie GT3, où l’on retrouve des autos finalement pas si différentes, ne laisse pas beaucoup d’espace au GT1…

Toutefois, malgré ces difficultés (de jeunesse), le fait que le championnat continue est une bonne nouvelle. La pérennité du championnat, SRO a désormais un an de plus pour y travailler.

Source et crédit photo : FIA-GT1

Lire également:
Maserati remporte le FIA GT1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz