Accueil Constructeurs chinois Great Wall: l’importateur Chilien profite du Dakar

Great Wall: l’importateur Chilien profite du Dakar

222
3
PARTAGER

Great Wall et Chery n’ont pas choisi le Dakar par hasard. D’ailleurs, avant cela, aucun des deux constructeurs Chinois n’avait d’expérience en rallye-raid. Chery est présent depuis peu en Argentine, au Brésil et au Chili, où il compte bien vendre 10 000 voitures par an et par pays à court-terme. Quant à Great Wall, il est bien implanté au Chili. En plein Dakar, le représentant annonce qu’il va importer deux nouveaux modèles, les Haval 3 et Haval 5. Notez d’ailleurs que pour la présentation, ils avaient d’improbables numéros de course.

Great Wall est arrivé au Chili en janvier 2007. A l’époque, il n’y proposait que le SUV Hover, qui s’est vendu depuis à 3 000 unités.

Fin 2009, il a également importé une citadine, la Florid.

Le truc blanc à droite est censé être un dragon chinois.

Depuis peu, elle est épaulé par sa version crossover, la Florid Cross:

Curieusement, sur le site officiel, les pick-up Socool et Deer (celui du billet de banque Cubain) sont présents. Great Wall a pourtant arrêté de les produire il y a un an.

Concernant les nouveautés, le Haval 3 n’est qu’une version reliftée du Hover.

Il se contente d’un 2,0l 16 soupapes (essence) 121ch avec boite manuelle 5 vitesses. L’équipement se veut complet avec direction assistée, radio-CD-MP3 avec port USB et ABS avec EBD.

Great Wall Chili rappelle qu’il a décroché 4 étoiles à l’A-NCAP (crash-test Australien.)

Prix: 7 990 000 pesos Chiliens (12 500€.)

Le Haval 5 est une version plus cossue et mieux finie du Haval 3.

Il est disponible avec le bon vieux 2,4l Mitsubishi 134ch, en attendant un 2,0l diesel 148ch . En revanche, il possède un GPS avec écran tactile, le Bluetooth, l’allumage automatique des phares et une caméra de recul.

Il a décroché cinq étoiles au crash-test C-NCAP (crash-test Chinois.) Depuis peu, le C-NCAP s’est aligné sur l’Euro-NCAP (avec notamment un test de collision avec un piéton.) Mais ici, on parle bien de l’ancien C-NCAP.

Prix: 8 990 000 pesos Chiliens (14 000€.)

Et l’Haval 5 du Dakar? Il poursuit son bonhomme de chemin. Zhou Yong a obtenu le 15e temps de la dernière journée. Il remonte ainsi au 21e rang (et premier Chinois.)
S’il se maintient jusqu’au bout, il explosera son score 2010 (33e à l’arrivée.) En tout cas, il pourra regretter un départ trop prudent qui lui a coûté énormément de temps.

Source:
Autocosmos

A lire également:
Great Wall veut revenir au Brésil
Great Wall veut passer à la vitesse supérieure aux Philippines
Un Great Wall Hover 5 Sport pour l’Italie

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Great Wall: l’importateur Chilien profite du Dakar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
matta
Membre

Ils s’en sortent pas mal au Dakar! Je me suis toujours demandé pourquoi les constructeurs débutants se dirigeaient systématiquement vers les 4X4, ce n’est quand même pas ce qu’il y a de plus facile à produire?

De plus, je me demandais si les marques chinoise possédaient un réseau sur place afin d’assurer l’entretient des véhicules vendus…c’est quand même un sacré argument, il paraît que c’est ce qui maintient les constructeurs français sur leur marché!

ingeniere
Membre

Sur les marchés sud-américains, africains et sud-est asiatique, il faut des 4X4 et des pick-up, et ce sont ces marchés que les chinois ont attaqué en premier, avec leurs véhicules à bas prix, bien adaptés au faible pouvoir d’achat local.
Mais leurs protos du Dakar sont « made in France » !?

wpDiscuz