Accueil F1 Pari perdu: Richard Branson va devoir jouer les hôtesses de l’air

Pari perdu: Richard Branson va devoir jouer les hôtesses de l’air

85
0
PARTAGER

Il y a près d’un an, Tony Fernandes (Lotus Racing) et Richard Branson (Virgin Racing) pariaient sur l’écurie qui terminerait le plus haut dans la hiérarchie. Vu qu’ils sont également tous les deux patrons de compagnie aérienne, le perdant devrait jouer les hôtesses de l’air dans un avion de la compagnie de l’autre!

Ni Lotus Racing, ni Virgin Racing, ni Hispania n’ont marqué le moindre point. La FIA considèrent alors que le classement est fonction du meilleur résultat. Grâce à la douzième place de Heikki Kovalainen au Grand Prix du Japon, Lotus est dixième et premier des « nouveaux ». Accessoirement, la FIA rembourse les frais de déplacement jusqu’à la dixième place. Tant pis pour Virgin Racing et Hispania.

A Abu Dhabi, Richard Branson est venu voir Tony Fernandes, qui lui a remis un uniforme d’hôtesse de l’air de sa compagnie, Air Asia. Les modalités restent à définir, mais un concours sera organisé et les gagnants auront droit à un vol Air Asia avec Richard Branson en hôtesse personnelle!

Au-delà de la gaudriole, le bilan des « nouveaux » est décevant. Non seulement ils ont surtout joué les chicanes mobiles, mais ils ont largement garni la rubrique « potins ».

Virgin Racing aurait du s’appeler « Manor Racing ». Mais la fameuse écurie Britannique de F3 a du revendre son projet à Virgin. Aujourd’hui, Marussia serait entré au capital, une opération encore très floue. Virgin/Marussia n’a pas annoncé ses pilotes 2011.

Hispania devait être l’œuvre du richissime Adrian Campos. Là encore, l’initiateur a du se séparer de son projet. Bruno Senna et Karun Chandhok ont avant tout été recruté pour leur habilité à trouver des sponsors. Suite aux pannes de cartes de crédit de Chandhok, Sakon Yamamoto a pris son volant. Puis, Christian Klien a hérité du baquet du Japonais afin de tenter de décrocher la fameuse dixième place au classement des constructeurs.
Hispania est régulièrement annoncé comme au bord de la faillite. Dallara, qui avait conçu l’Hispania 2010, a jeté l’éponge faute d’être payé. Pour 2011, l’écurie aurait récupéré les cendres de Toyota F1.

USF1GPE, Stefan GP et Durango-Villeneuve n’ont jamais vu les grilles de départ. Mais ces trois aventures (deux hommes sans sponsors, un businessman patron d’écurie de F3 et une écurie de GP2 à la dérive associé à un pilote sur le retour) auront beaucoup fait sourire.

Reste enfin Lotus Racing. A priori, le casting semblait sérieux: Jarno Trulli, Heikki Kovalainen et Mike Gascoyne. Pour 2011, l’écurie devrait disposer d’un moteur Renault et d’une boite de vitesse Red Bull.
En revanche, depuis un mois et demi, Lotus Racing est empêtré dans une embrouille juridique avec Lotus Cars. Les querelles d’égos entre Tony Fernandes et Dany Bahar vole au-ras-des-pâquerettes. D’autant plus que certains s’emmêlent les pinceaux entre Lotus Cars et Lotus Racing (n’est-ce pas, Jean-Louis M.) Va-t-on voir deux équipes Lotus motorisées par Renault avec des monoplaces noir et or?

Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (1)Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (2)Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (3)Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (4)Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (5)Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (6)Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (7)Richard Branson et Tony Fernandes Abu Dhabi F1 (8)

Source:
Lotus

A lire également:
F1: Branson contre Fernandes: toute ma vie, j’ai rêvé d’être hôtesse de l’air

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz