Accueil Actualités Entreprise Essai Citroën DS3 « Avis »: la location de voitures (1/2)

Essai Citroën DS3 « Avis »: la location de voitures (1/2)

352
1
PARTAGER

Depuis lundi dernier, Avis propose des Citroën DS3 en location sur Paris et la région Ile de France (la province en bénéficiera en avril.) C’est pour l’instant le seul loueur, en France, à le faire. L’époque où les loueurs n’avaient que des Clio dCi beige est bien loin…

Pourquoi acheter une voiture?

Pendant longtemps, les particuliers ne louaient des voitures que lorsqu’ils partaient en vacances ou que leur voiture était en panne (et que le garagiste ne possèdait pas de véhicules de courtoisie.)

Mais aujourd’hui, de nouvelles utilisations apparaissent.

Avoir une voiture n’a jamais été économiquement rationnel: entretien, réparations, assurance, perte à la revente et le cas échéant, cout du crédit, amendes… Dans les grandes villes comme Paris, cela devient un sacerdoce. La plupart des vieux immeubles n’ont pas de parking; vous devez louer un box à prix d’or et pas forcément à proximité de votre domicile. A cause des couloirs de bus, les artères sont vite bouchées. Et comme de nombreuses places de stationnement ont été supprimées, les conducteurs ont davantage recours au parking sauvage (parfois à leur insu), avec les risques de PV, voir de fourrière…

Du coup, les citadins ont tendance à ne plus acheter de voitures neuves. Ils préfèrent en louer une sur de très petites durées (pour déjeuner chez l’ami qui a déménagé en Normandie, pour acheter une étagère « Billy » chez Ikea, etc.)
Personnellement, ce fut mon cas pendant 3 ans.

Les voitures de location

Le soucis, c’est que « voiture de location » a toujours été synonyme de « veau ». Les Mustang Hertz (ci-après), sont les exceptions qui confirment la règle. En général, les loueurs proposent des véhicules avec le plus petit moteur, dans la première finition, sans option et si possible en beige ou en gris. Le tout avec un gros autocollant du loueur sur le bouclier arrière.

Nos bobos citées plus haut, n’ont pas forcément envie d’une Clio Authentique dCi 70. Surtout s’ils ont un peu de route à faire. De quoi les convaincre de conserver leur propre voiture.
Certes, les loueurs proposaient également des gammes « Prestige » ou « Luxury ». Mais c’était à des conditions du type: « Mercedes Classe C à 200€ par jour, hors assurance, hors kilométrage; tarif valable uniquement en semaine et en période creuse, après dépôt d’une caution de 2000€. »

Voitures « fun »

L’explication de ces voitures nulles, c’est que les loueurs ciblaient d’abord les entreprises. Elles louent beaucoup de véhicules, toute l’année et se fichent royalement de ce qu’elles louent.

Les choses ont bougé à cause des constructeurs. Ils souhaitent de la « visibilité » pour leurs modèles, y compris leurs modèles de niche. L’objectif étant que le passant se dise « oh, une X cabriolet! Elle est pas mal! Je vais aller la voir de plus près chez mon concessionnaire » et inversement « tiens, on ne voit jamais de coupé Y dans la rue. Ca doit être une nullité. »
Les loueurs sont un bon moyen pour offrir de la visibilité, vu que leurs véhicules roulent (presque) en permanence.

En conséquence, les loueurs ont rajouté des gammes « fun » et « écologique » dans leur catalogue. De quoi persuader les bobos de louer chez eux, vu qu’ils proposent des véhicules qu’ils achèteraient si Europe Ecologie n’existait pas.

Qu’est-ce qu’un véhicule « fun »? C’est une notion un peu fourre-tout. Chez Europcar, on y a placé presque toute la gamme « normale », y compris le C4 Picasso et le Scenic:

Chez Hertz, c’est la tendance Photoshop disasters:

Chez ADA, les modèles « fun » sont fondus dans la gamme classique. Reste un problème de stock.
Prenez cette ancienne publicité pour une agence ADA du 77. Le chaland se dit: « Cool, ils ont des PT Cruiser, des MINI et des Smart Fortwo! »

Sauf que si vous regardez cette publicité pour une autre agence ADA du 77, vous y voyez les mêmes PT Cruiser, MINI et Smart Fortwo! Et pour cause, les agences du département se partageaient l’unique exemplaire de chaque modèle. Par contre, ils possédaient DES Clio Authentique dCi 70…

La DS3 à l’essai couterait 127,15€ pour un week-end de 3 jours. Le prix inclue un forfait 750km. Par contre, il faut y ajouter l’assurance (3€ par jour) et un supplément si vous venez la chercher dans un aéroport ou un gare (34,99€.)

Soit un total de 171,14€. Est-ce que ça les vaut? Nous allons y répondre dans la deuxième partie

Citroen-DS3-Avis-location-1Citroen-DS3-Avis-location-2Citroen-DS3-Avis-location-3Citroen-DS3-Avis-location-4

A lire également:
Essai Citroën DS3 « Avis »: au volant (2/2)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Essai Citroën DS3 « Avis »: la location de voitures (1/2)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
location de voiture
Invité

Il aidera beaucoup pour les utilisateurs ainsi que la gestion aussi

wpDiscuz