Accueil Essais Essai Kia Venga : monospace dynamique (1/3)

Essai Kia Venga : monospace dynamique (1/3)

204
4
PARTAGER

Présenté à Francfort, le Venga, monospace urbain de Kia, pointera son nez en concession mi-janvier. Après l’arrivée cette année du Citroën C3 Picasso et en attendant la deuxième génération d’Opel Meriva, cette catégorie semble retrouver un second souffle. Le Venga use pour convaincre des arguments habituels de Kia, à savoir des tarifs bien placés pour un véhicule pratique et homogène.

Question style, le Venga n’a surpris personne à Francfort. En effet, il dérivait en droite ligne du concept n°3 présenté à Genève six mois plus tôt. Principales différences, on a oublié le nom qui rappelle les parfums Chanel et les sièges qui rappellent les créations futuristes de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga. Au final, on retrouve des lignes plutôt classiques, mais bien proportionnées et dynamiques.

Ceinture de caisse plongeante, embouti de l’épaulement en forme de flèche (assez comparable à celui de la Clio) et, bien entendu, la fameuse calandre « tiger nose », que l’on retrouve sur toutes les nouvelles Kia depuis le Soul.

Le Venga ne joue pas sur le côté cube adorable (il y a le Soul pour cela) comme le C3 Picasso, ni ne se prend pour un monospace chic (domaine où la Musa règne). Par rapport au Soul (dont il reprend la plate-forme), le Venga est plus orienté famille que fashion. Toutefois, et ce quel que soit l’angle, les lignes et proportions sont agréables et un peu plus sportives que la moyenne de la concurrence.

Et à propos de concurrence, quelle est-elle exactement ? Dans un segment B en pleine atomisation, on est en droit de se poser la question… Le Soul visant le segment des crossover (Toyota Urban Cuirser en particulier), le Venga se retrouve face aux monospaces urbains classiques, tels que les Renault Grand Modus, FIAT Idea, Opel Meriva, Citroën C3 Picasso ou encore Nissan Note.

Il convient également de noter que le Venga est uniquement destiné à l’Europe. Après la Cee’d, il s’agit du deuxième modèle de Kia à avoir été conçu en Europe. D’ailleurs, il sera construit dans la même usine que la Cee’d, en Slovaquie. Autre point commun avec la Cee’d : sa garantie 7 ans ou 150 000km, gros argument marketing pour la marque coréenne.

http://www.dailymotion.com/swf/video/xbkfls
Essai Kia Venga – 1.4l crdi 90ch – test 2009
envoyé par leblogauto

Lire également :
Essai Kia Venga : idéal standard
Essai Kia Venga : monospace dynamique bis

248372248446248375248340248344248378248381248349248352248355

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz