Accueil Cabriolet La déroute de la Byd S8

La déroute de la Byd S8

242
2
PARTAGER

Le 17 juillet dernier, la Byd S8 débarquait dans les concessions Chinoises. Ce coupé-cabriolet bénéficiait d’une buzz énorme. On pourrait croire qu’à sa commercialisation, les Chinois allaient se ruer vers les concessions Byd et pourtant…

Les chiffres de ventes se passent de commentaires: 30 ventes en juillet, 30 ventes en aout, 10 ventes en septembre et 15 ventes en novembre. Soit 85 ventes en 6 mois. Et s’il manque octobre à la liste, c’est tout simplement parce que d’après les statistiques officielles, il ne s’est pas vendu de S8 durant ce mois!
Le fait que ce soit un nouveau modèle n’explique pas tout. La preuve: la berline G3, du même Byd, s’est déjà vendue à 112 exemplaires, alors qu’elle n’est produite que depuis la mi-novembre. Et pour vous donner un ordre de grandeur, ce constructeur produit environ 50 000 voitures par mois.

Vu d’Europe, cette S8 est juste un mauvais assemblage de CLK (avant), de Megane CC (arrière et intérieur) et d’Astra CC (cellule centrale.) Elle est à peine moins chère qu’un « vrai » coupé-cabriolet (165 800 yuans -17 000€- pour la version de base.) La finition est passable et le moteur est poussif (un 2,0l à distribution variable de 140ch, qui lui permet d’atteindre 180km/h au bout d’une très, très longue ligne droite.)
Néanmoins, il faut se souvenir que c’est le seul coupé-cabriolet du marché Chinois. La MG TF « Chinoise » (seul autre cabriolet de la production locale) débute à 220 000 yuans et les importations débutent à environ 600 000 yuans. Bref, vu de Chine, c’est a priori une bonne affaire. L’aspect performance est secondaire.

Evidemment, son constructeur ne comptait pas en vendre des milliers. Elle devait avant tout être une voiture « image ». Au salon de Shanghai 2005, Chery présentait un concept-car de coupé-cabriolet, la M14. L’accueil était bon et le constructeur se tâte pour la produire.
Byd s’est sans doute alors dit: « Les Chinois veulent des cabriolets. Alors on va faire comme d’habitude: on copie la concurrence et on fait moins cher! » Mi-2007, Byd (qui n’était alors qu’un obscur constructeur) dévoilait son propre concept-car de coupé-cabriolet, la F8. En fin d’année, deux F8 « de série » sont présentées.

La F8 (actuelle S8) est censée acter la montée en gamme de Byd. Problème: elle est beaucoup trop chère (200 000 yuans.)
En 2008, MG lance la production de la TF « Chinoise ». Chery ressort enfin la M14 des cartons. Du coup, on reparle de F8 chez Byd: il faut le doubler! Puis, avec l’éphémère crise de l’automobile Chinoise, il préfère geler de nouveau le projet. Au printemps, il annonce une commercialisation prochaine. La F8 (devenue S8) sera le premier modèles d’une gamme premium.

Lancer une voiture, c’est bien. La vendre, c’est mieux. Et pour l’instant, les Chinois n’aiment que les citadines 5 portes, les compactes 4 portes, les grandes berlines 4 portes et les SUV 5 portes, point. Les autres types de véhicules n’arrivent pas à s’imposer.
Chery ne semble guère pressé de sortir sa M14. Tandis que le coupé A6CC et la MX à moteur central semblent avoir carrément disparu des planches à dessins.
Or, c’est un problème pour les futurs importateurs Européens. Les entreprises Chinoises (quel que soit le secteur) ont tendance à penser d’abord à leur marché intérieur et ensuite, si quelqu’un à l’étranger veut leurs produits, c’est tant mieux. Dans l’état actuel des choses, les berlines Chinoises ne sont pas intéressantes pour les Européens. Donc tant que les gouts des Chinois ne se seront pas rapproché de ceux des Européens, la situation ne changera pas, car les constructeurs ne feront pas d’efforts d’adaptation.

Source:
Gasgoo

A lire également:
Byd S8: plus d’infos
La Byd S8 débarque en concession
Byd S8

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz