Accueil Actualités Entreprise Achat d’Opel : les dernières informations

Achat d’Opel : les dernières informations

44
6
PARTAGER

Début de semaine oblige, petit point sur le dossier Opel. Parmi les informations majeures concernant la cession de la firme au Blitz par General Motors sortent finalement du lot deux points plus importants que les autres. Primo le calendrier fixé par Magna et ses partenaires ne sera visiblement pas tenu. Secundo, un autre repreneur, RHJ International, repasse à l’attaque.

15 juillet. Le 15 juillet Magna et ses partenaires avaient l’intention de définitivement boucler le dossier de rachat d’Opel auprès de General Motors ce après des semaines et des semaines de tractations et de rebondissements plus ou moins organisés aussi bien par GM que par les autorités politiques allemandes. Carl Peter Forster reconnaissait également pour sa part son désir de voir le dossier réglé à cette date.

Evidemment cela ne se produira pas de la sorte. « La probabilité pour qu’un contrat soit signé la semaine prochaine est très faible« , reconnaissait un membre du ministère de l’économie allemand en fin de semaine dernière. Une réunion était même prévue chez Magna demain pour finaliser définitivement le dossier.

Elle « sera remise à une date ultérieure » rendant « caduque » la signature officielle escomptée le 15 juillet a précisé un membre du conseil d’administration de Magna sans pour autant en donner les raisons. Dès lors si Magna venait finalement à être choisi, on se rapprocherait plus de septembre pour un accord définitif.

Si et seulement si Magna était l’élu car depuis les autres repreneurs avancent leurs pions à découvert. Après le Chinois BAIC, qui a récemment détaillé ses plans, c’est au tour de RHJ International de préciser son offre. Elle se préparerait ainsi à présenter un nouveau plan assurant la sauvegarde totale des usines sur le sol allemand pour une coupe globale dans les effectifs d’Opel à hauteur de 10 000 salariés. Soit plus que BAIC mais autant que Magna tout en demandant 3,8 milliards d’euros de garanties publiques soit plus que BAIC (2,6 milliards d’euros) mais moins que Magna (4,5 milliards d’euros). Malgré ces nouveaux points tous les acteurs s’accordent sur une donnée : Magna reste le favori pour la reprise depuis la signature d’un accord préliminaire à la fin du mois de mai…

A lire également. Achat d’Opel : BAIC détaille ses plans, Dossier Opel : Magna accentue la pression, Dossier Opel : un rapprochement entre RHJ International et GM et Magna reprendra Opel.

A voir également. Galerie Opel Insignia Sports Tourer OPC.

194311194271194274194277194280194295194320194323194304194307

Source : AFP et Automobilwoche.

Crédit illustration : AP Photo – Martin Meissner.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz