Accueil Actualités Entreprise Proton attaqué pour rupture abusive de contrat

Proton attaqué pour rupture abusive de contrat

79
1
PARTAGER

En Chine, le Malais Proton est associé à Youngman. Ce dernier y vend ses voitures sous la marque « Europestar Lotus ». Mais à l’origine, Proton était fiancé à Goldstar Heavy Industrial. Ce dernier se plaint d’une rupture abusive de contrat et il souhaite amener Proton et Youngman devant les tribunaux.

Retour en 2002: Proton souhaite s’attaquer au marché Chinois et pour espérer y briller, il faut produire sur place. Il passe un accord avec l’obscur Goldstar Heavy Industrial.

Goldstar Heavy Industrial achète un terrain, mais les démarches administratives patinent et il n’obtient pas de licence de constructeur (un sésame obligatoire.)

Proton déclare qu’il s’est impatienté et qu’après 3 ans sans voir la moindre voiture, il a considéré que l’accord était caduque.

Il s’est alors tourné vers Youngman. Ce constructeur d’autocar est également un novice, mais pour éviter la mésaventure de Goldstar Heavy Industry, il a racheté les cendres de Yun Que (et surtout sa licence de constructeur.) Yun Que avait tenté d’assembler des Subaru Justy afublées d’une calandre horrible et de décorations ridicules (ci-dessous.) L’aventure fit long feu et Yun Que était donc « en sommeil » au moment du rachat par Youngman.

Un accord fut signé entre Proton et Youngman en 2006.

L’aventure Youngman ne fut pas un long fleuve tranquille, car le feu vert des autorités tarda et les premières Proton Gen2/Youngman Europestar Lotus RCR n’étaient pas immatriculables.

Mais aujourd’hui, Yougnman importe deux modèles différents de Proton (bientôt 3.) En septembre, il devrait commencer à en assembler en Chine et il disposera alors de 100 concessionnaires. De plus, il parle de voitures électriques avec Detroit Electric et devrait devenir importateur Lotus pour la Chine.

Goldstar a attaqué Proton et Youngman fin 2008. Un arbitrage est en cours à Singapour et en parallèle, un deuxième procès débutera en Chine. Il réclame 1 milliard de yuans (90 millions d’euros) de dommage et intérêts. Goldstar se dit confiant dans l’issue du procès.
Dans les faits, on voit mal un tribunal du commerce Chinois prendre une décision qui pourrait affecter un constructeur Chinois (en l’occurrence Youngman.) Certes, Youngman est un poids-plume de l’industrie Chinoise, mais il pèse plus lourd que Goldstar, qui de toute façon, ne pourrait pas produire de voitures au pied levé.

Source:
Gasgoo

A lire également:
La première Lotus made in China
Salon de Guangzhou: Lotus Europestar Jingyue
Salon de Shanghai: Europestar Lotus Jing Bin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz