Accueil Actualités Entreprise Chery délocalise ses voitures à conduite à droite

Chery délocalise ses voitures à conduite à droite

61
0
PARTAGER

« La mondialisation, c’est dans tous les pays du monde. » La Chine n’y échappe pas. Ainsi, Chery vient de décider que ses modèles à conduite à droite seront assemblés en Thaïlande.

Fin 2008, le constructeur s’associait à un gros distributeur Thaïlandais, Yarnon, pour assembler sur place des Chery QQ3, Tiggo3 et Cross. Les voitures seront expédiés de Chine sous forme de kits, ce qui permet d’esquiver les taxes Thaïlandaises sur les véhicules importés. L’assemblage débutera fin mars et Chery-Yarnon table sur 5000 unités dés 2009.

Jusqu’ici, c’est une opération classique, telles qu’en montent régulièrement ChangAn, Chery, Geely ou Lifan.

La différence est qu’en Thaïlande, les voitures ont la conduite à droite. Les constructeurs Indiens et Chinois se regardent en chien de fusil. Les uns ont des voitures à conduite à droite et les autres, des véhicules à conduite à gauche. Passer d’un type de véhicule à un autre, demande un grand effort technique. Jusqu’ici, les volumes potentiels ne permettaient pas d’amortir l’investissement. Du coup, l’Inde n’exporte que dans les pays à conduite à droite (Afrique du Sud, Australie, Népal, Pakistan, Thaïlande…) et la Chine se garde les pays à conduite à gauche.
Chery est déjà présent dans la plupart des pays Asiatiques à conduite à gauche. Ils souhaitaient donc s’attaquer aux pays à conduite à droite. D’où ce débarquement en Thaïlande (ainsi qu’en Malaisie et en Indonésie.) Mais la Tata Nano impose un changement de calendrier: à moyen-terme, elle sera exportée dans tous les pays à conduite à droite. Chery doit donc débarquer dans ces pays avec sa citadine QQ avant que Tata ne le fasse avec la Nano…
Du coup, l’usine d’assemblage Thaïlandaise de Chery-Yarnon se voit transformée en site exportateur de véhicules à conduite à droite. Produire complètement en Chine serait trop cher aux dires des dirigeants de Chery. Un quatrième modèle, plus moderne, l’A5 ISG, va rejoindre les trois autres, afin de disposer d’une vraie gamme (encore un avantage sur Tata.) Et tout ceci, avant même d’avoir produit la moindre voiture!

Source:
Gasgoo

A lire également:
Geely pose un pied en Egypte
Lifan à l’assaut des Philippines
Chery marque au Brésil avec l’aide de l’Uruguay

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz