Accueil Cabriolet Caterham Superlight R300

Caterham Superlight R300

65
5
PARTAGER

Caterham_Superlight_R300.jpg

Suite aux R400 et R500, l’artisan de renom britannique dévoile la nouvelle génération de son modèle R300 dont les premiers pas sur le chemin de la commercialisation remontent à 2002. A l’époque la sportive embarquait un organe Rover. Cette Caterham Superlight R300 dispose du désormais traditionnel bloc Ford Duratec de 2 l à 175 ch un tantinet revu par Caterham Motorsport.

Mieux vaut de suite entrer dans le vif su sujet et annoncer quelques uns des chiffres de cette Caterham Superlight R300. Si elle n’atteint pas la folie douce que représente la Superlight R500, la sportive de dernière génération ne pèse pas bien lourd toute la carrosserie mouillée. 515 kilogrammes à l’heure de la pesée pour être précis.

L’explosive caracasse britannique (boîte six manuelle) mûe par le Ford Duratec 2.0 l de 175 ch, couple de 188 Nm (4 000tr/min), représente ainsi un gage de bonheur à l’heure de caresser chaudement la pédale de droite. Pensez donc : 4.5 s pour abattre le 0 à 100 km/h et 225 km/h en v-max.

Cette Seven de nouvelle génération dépouillée de série accueille en option un différentiel à glissement limité ou un nouveau compteur d’enregistrement de données. Livraison à partir du printemps de l’année prochaine. Soit quelques mois supplémentaires afin d’économiser les 31 250 euros (pour le kit) et 35 000 euros (deux tarifs en livres sterling donc sujets à prendre un peu de consistance) afin de s’offrir un exemplaire prêt à faire feu.

A lire également. Superlight R500 : c’est officiel, Caterham propose une assurance aux propriétaires de Seven, Vidéo : Caterham 1600K Cup : light is really right et Caterham RS V8 : folie pure.

A voir également. Galerie Caterham 1600K Cup au Paul Ricard.

P1080512.JPGP1080514.JPGP1080515.JPGP1080516.JPG

Source : Newcarnet.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz