Accueil Actualités Entreprise Où l’on reparle de la berline Tesla

Où l’on reparle de la berline Tesla

80
9
PARTAGER

tesla.jpgVous souvenez-vous de la Tesla Whitestar ? L’histoire date des premiers mois de la marque américaine, lorsque, à peine le premier prototype du roadster ayant posé les roues par terre, l’état-major se lançait dans des grandes déclarations enflammées où Tesla deviendrait bientôt l’égal des plus grands (GM ! Ford ! Toyota!) grâce au second modèle, la berline Whitestar. Des pourparlers avec l’Etat du Nouveau Mexique, pour l’installation d’une usine de production, étaient même engagés. Enthousiasme, quand tu nous tiens.

Depuis, deux ans sont passés au cours desquels la petite structure de San Carlos a dû se frotter à la réalité et consacrer son attention à la gestation difficile du roadster, qui, après moult reports et retards, la grogne des investisseurs et l’éjection du fondateur (un classique de la culture startup) et des soucis de mise au point qui n’avaient rien de virtuels, semble enfin prêt à sortir des chaines. On l’a vu beaucoup dernièrement sur le blog auto (et ailleurs), sur la Côte puis au Mans où l’intérêt manifeste pour cette première voiture électrique à plaire aux amateurs de voitures a regonflé le moral dans les rangs.

Du coup, la berline est de nouveau à l’affiche et c’est rien moins que le Governator himself, Arnold Schwarzenegger, qui a annoncé avant-hier que ce serait en Californie et pas ailleurs, grâce à de généreuses incitations fiscales, que l’usine destinée a produire le second modèle Tesla serait implantée. Ce second modèle, qui ne s’appelle plus Whitestar mais Model S, sera une berline 5 places sportive qui aura une autonomie de 360 km et coûtera 60.000 dollars, l’équivalent 38.000 euros, soit 40 % de moins que le roadster. Tesla ne donne pas de date de sortie pour ce modèle, ayant été échaudé par les prévisions de dates pour le moins optimistes faites au moment de l’annonce du roadster et non tenues par la suite.

Rappelons également que les dirigeants ont annoncé dans le passé qu’il y a un troisième modèle au programme, nom de code Bluestar, une compacte qui serait vendue 30.000 dollars.

Évidemment, les autorités du Nouveau Mexique qui avaient travaillé au projet avec Tesla sont nettement moins réjouies que les Californiens quant aux changements d’implantation de la future usine. Elles n’ont qu’à se plaindre à Arnold, qui vient d’acheter un roadster, si elles osent.

Autre actualité du jeune constructeur, un accord en discussion avec Daimler pour fournir les batteries destinées à une version électrique de la Mercedes Class A en 2010.

Le moral est donc au beau fixe chez Tesla, il ne reste plus maintenant qu’à passer en vitesse de croisière pour la production du roadster et on y sera !

Source: Just Auto, Edmunds

Lire également:
Tesla berline Whitestar : tout saccélère
Le Roadster Tesla sort (enfin) des chaines de montage

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Où l’on reparle de la berline Tesla"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Anonyme
Invité

très franchement, créer en si peu de temps une nouvelle marque de voitures de sport, révolutionnaires de surcroît, je ne suis pas sûr que ça mérite le ton moqueur de cet article
c’est quand même un défi un peu plus impressionnant que gagner 0,2l aux 100km sur le dernier diesel qui pue et qui est présenté comme une vraie innovation qui va changer le monde en le rendant plus propre alors que oui, ça c’est vraiment risible!
il y a eu un peu de délai? et bien peut être mais pas tant que ça elle est là, tenant toutes ses promesses!

Anonyme
Invité

et s’ils sortent la berline avec les caractéristiques prévues et au prix prévu, plus personne ne ria: tout le monde voudra les racheter!

Nicolas Meunier
Invité

Je ne vois pas une once de ton moqueur dans ces lignes…

Gilles
Invité

et si tout cela n’était qu’une grosse farce…genre Tucker!

Math
Invité

Seul l’avenir nous le dira… mais il est vrai que depuis les années 60, aucunes marques, outre celles lancée par de grands constructeurs (type Acura, Lexus, Infinity…), créer de toutes pièces, n’a fait long feu…

J’ai toujours l’espoir qu’une petite jeunette finisse par s’imposer, car la tradition et le néo rétro, je suis fan, mais quand on voit que même Lamborghini fait dans passéïsme… on se dit que ça serait bien de temps en temps une nouvelle « Voiture de demain ».

wpDiscuz