Accueil BMW F1: mon pronostic

F1: mon pronostic

186
31
PARTAGER

Melbourne.jpgDans 15 jours, 22 furieux s’élanceront à Melbourne. Qui dit F1, dit mon désormais traditionnel pronostic F1 (c’est la 2e édition, donc ça devient une tradition, non?) Je ne prétends pas être un oracle, je ne dispose pas d’informations confidentielles. C’est surtout du pifomètre, mais à l’arrivée, je ne suis pas forcément pire que d’autres…

Voici ce que j’avais prévu l’an dernier (avec en gras, le résultat final):
1. Ferrari (1)
2. McLaren (non-classé)
3. Renault (3)
4. Honda (8)
5. Toyota (6)
6. BMW (2)
7. Red Bull (5)
8. Williams (4)
9. Toro Rosso (7)
10. Spyker (10)
11. Super Aguri (9)

3 bonnes prévisions sur 11 écuries, c’est pas mal, non? Non? Alors, allez chercher la cagette de tomates…

Ferrari_F1.jpg1er: Ferrari
Je n’aime pas Ferrari, ses coups tordus, ses intrigues, ses arrangements actuels avec la FIA ou la passion sans borne que lui vaut les tifosi. Mais je dois reconnaitre que chaque année depuis 8 ans, Ferrari est LE favori. La question n’est pas de savoir si Ferrari sera bon, mais si les autres seront aussi bons (voir meilleurs) que Ferrari. De la dream team Todt-Brawn-Byrne-Martinelli-Schumacher, il ne reste plus personne. Jusqu’ici, leurs héritiers respectifs ont tenu leur rang. Sera-t-il de même avec Stefano Domenicali, le dauphin de Todt?
Côté pilotes, si Schumacher fut perçu, en 1994, comme « le type qui a remporté le titre promis à Senna », Raikkonen fut, en 2007, « le type qui a remporté le titre parce que McLaren et Hamilton se sont pris les pieds dans le tapis ». De quoi motiver le Finlandais pour conquérir un « vrai » titre en 2008. Massa, lui, est très rapide, mais il lui manque le petit plus de constance et de vitesse qui lui permettrait de viser le titre. Un peu brouillon, il n’est même pas un bon « porteur d’eau » façon Irvine ou Barrichello. D’aucuns murmurent à Maranello qu’il a été embauché uniquement par Todt père parce qu’il est managé par Todt fils. Il doit donc prouver qu’il est au-dessus de ça…

McLaren_2008.jpg2e: McLaren/Mercedes:
Officiellement, le « Stepneygate » n’a eu aucune conséquence. Les sponsors sont restés et toute l’équipe reste soudée. En coulisse, on parle d’une démission prochaine de Ron Dennis et d’un rachat de l’écurie par Mercedes (un serpent de mer.) Sinon, côté voiture, comme d’habitude, c’est la loterie, car McLaren est incapable d’être constant d’une année sur l’autre.
Hamilton m’avait bluffer en 2007. Fiable, très rapide, résistant bien à la pression (sauf en fin de saison.) Le nouveau Schumacher, le sourire en plus et les coups tordus en moins? Pour 2008, plus questions de faire ce qu’il veut: il doit viser le titre, gagner des courses et jouer à l’épicier le cas échéant. Un tout autre métier. Quant à Kovaleinen, il va été recruté a priori faute de mieux. Il n’a pas prouvé grand chose chez Renault et il va devoir résister au rouleau-compresseur (et chouchou du patron) Hamilton, sous peine de devoir aller voir ailleurs en 2009.

f1_2008.jpg3e: BMW
La saison 2007 fut exceptionnelle. En revanche, les premiers tests de la F1 2008 ont été décevants. Alors, la campagne 2007 de BMW restera-t-elle un feu de paille, façon BAR en 2004? De toute façon, la marche reste grande entre le groupe de chasse et les « fab fours » (les deux Ferrari et les deux McLaren.)
Heidfeld et Kubica sont tous les deux rapides et fiables. A 30 ans, Heidfeld ne peut plus attendre indéfiniment que BMW progresse vers les sommets. Quant à Kubica, qui n’aborde que sa 2e saison, il devra apprendre à maitriser un peu plus sa fougue.

Renault_F1.jpg4e: Renault
Le retour du fils prodigue? En 2006, Alonso était parti de Renault en faisant la politique de la terre brulée. Alonso n’a pas supporté qu’on ne lui déroule pas le tapis rouge chez McLaren et qu’Hamilton reste sagement derrière lui. Briatore avait créer une écurie autour d’Alonso, comme il avait construit Benetton autour de Schumacher 12 ans plus tôt. Sans Alonso, Renault ne gagne plus. Mais Renault manque de moyens techniques et financiers pour retrouver les sommets. Briatore a mangé son chapeau pour reprendre Alonso, mais si l’Espagnol ne monte pas sur le podiums en début de saison (ce qui est très probable), Briatore va se déchainer sur lui. Et au milieu de cette future guerre de tranchée, Piquet Jr risque d’avoir du mal à éclore.

Williams_F1.jpg5e: Williams/Toyota
Là, c’est 100% subjectif. En 2007, je voyais les Williams au ras des pâquerettes et l’équipe a fini 4e (5e si l’on prend en compte le classement virtuel de McLaren.) Donc, vu que la plupart des autres stagnent, Williams devrait rester 5e! Problème: le tandem de Head-Williams n’accepte ni de partager la direction, ni d’accepter ses torts. D’où le départ de nombreux cadres. Côté budget, l’équipe est loin des meilleurs et le fait qu’elle se soit laissé imposer Nakajima Jr par Toyota est symptomatique du malaise. Pour son premier Grand Prix, au Brésil, Nakajima a débuté dans les pires conditions (une équipe qui songe déjà à 2008 et un paddock sous la pression de la bagarre Alonso-Hamilton-Raikonnen.) Avec un « strike » dans les stands et un accrochage avec Coulthard, ses débuts furent indignes d’un pilote Williams. Quant à Rosberg, très bon, il est prisonnier de Williams (de son plein gré?) attention à ne pas y moisir, comme Button chez Honda…

Toro_Rosso_F1.jpg6e: Toro Rosso/Ferrari
Jusqu’en 2007, Toro Rosso faisait surtout ce que Red Bull lui disait de faire. Puis le tandem Berger-Tost a pris le large, en commençant par virer Liuzzi et Speed (pur produit de la filière Red Bull.) En 2008, grâce au moteur Ferrari et à des pilotes motivés, pourront-il dépasser le maitre?
Bourdais est le premier tricolore depuis Panis a signé un CDI en F1. Le plus dur sera d’accepter de terminer à un tour alors qu’il gagnait tout en Champ Car… A 29 ans, Bourdais aura-t-il la motivation pour repartir de zéro? En plus, Vettel, son équipier, a faim, très faim, comme il l’a montré chez BMW (1 GP), puis chez Toro Rosso. Ajoutez-y un Frank Tost prompt à tirer à vue sur ceux qu’ils jugent trop lent et vous voyez que Bourdais est face à un challenge difficile.

Red_Bull_F1.jpg7e: Red Bull/Renault
Avec Mateschitz (patron et mécène), Horner (D.G.) et le tandem Newey-Willis à la technique, Red Bull possède les bons hommes. Néanmoins, sur la piste, rien d’extraordinaire ne se passe et l’on notera qu’à part Red Bull, les sponsors sont rares sur la carrosserie… Je ne les vois pas progresser en 2008. Surtout que derrière le volant, si le vétéran Coulthard sait attendre son heure pour grappiller des points, Webber est démotivé et parle de plus en plus de retraite sportive.

Honda_F1.jpg8e: Honda
Après la victoire de Button en Hongrie en 2006, je voyais Honda jouer les outsiders. La saison 2007 fut un bide. Depuis, Fry (ex-bras droit de Richards et ex-futur patron de Stepney) a été déclassé. Honda a recruté l’ex-retraité Brawn (qui a accepté le job faute de pouvoir succéder à Todt?) Eternel N°2, Brawn sera-t-il un bon N°1?
Trop capricieux, Button s’est grillé de la « shopping list » des top teams. S’il ne réussit pas à émerger cette année, il est condamné à végéter chez Honda. Quant à Barrichello, à l’instar de Trulli chez Toyota, il semble surtout préoccupé par son salaire. En 2008, il va battre le record de Patrese du nombre de Grand Prix disputés (mais il devrait attendre jusqu’à 2010 pour battre celui de Graham Hill du nombre de saisons disputés!)

Toyota_F1.jpg9e: Toyota
A quoi joue Toyota? L’écurie jette des millions d’euros par les fenêtres. La direction lui a donné un ultimatum pour… 2012! Il est vrai qu’en face, il y a Honda et les deux constructeurs se battent avant tout pour conquérir des supporteurs (et clients) sur l’archipel.
Glock a réussi son pari: revenir en F1, 3 ans après quelques courses sur Jordan. Va-t-il ensuite réussir à y rester? Quant à Trulli, en 2007, il n’a pas beaucoup usé la pédale de droite… La présence d’un nouvel équipier va-t-elle réveiller le jovial Italien?

Super_Aguri.jpg10e: Super Aguri/Honda
Sera-t-elle au moins à Melbourne? Avec 4 points récoltés, Super Aguri n’a pas démérité. Mais elle possède un problème chronique de budget (guère arrangé par un sponsor qui l’a escroquée.) D’où des absences remarquées aux essais privés et une monoplace 2008 qui se fait attendre… Jusqu’ici, Super Aguri pouvait compter sur Honda. Mais Honda F1 en a marre de cette concurrence interne, d’autant plus que sans la 5e place de Button en Chine, Super Aguri terminait devant, au classement final! En plus, c’est un secret de polichinelle que les Super Aguri sont des Honda de la saison passé, ce qui froisse la FIA. D’un autre côté, si ni Super Aguri, ni Sato ne sont à Melbourne, les Japonais prendront d’assaut les bureaux de Honda!
Sato, justement, compense la faiblesse de sa machine par un culot incroyable. Cela a payé deux fois en 2007. Techniquement, Davidson est toujours pilote. Mais si Super Aguri trouve un commanditaire (elle louche sur l’Inde), son siège est menacé. D’autant plus qu’il fut décevant.

Force_India.jpg11e: Force India/Ferrari
4 propriétaires en 4 ans, qui dit mieux? Comme d’habitude, on nous explique que le PDG possède des poches bien garnies et qu’il possède de grandes ambitions… L’écurie changera-t-elle encore de mains en fin d’année? Même Schumacher (pourtant rarement critique, surtout en public) jugeait que cette écurie est une mauvaise blague, dissuadant son frère d’y aller.
Fisichella, lui, a sauté le pas. N’importe quoi pourvu qu’il reste en F1? Il sort de 3 saisons décevantes chez Renault, mais on l’a souvent vu combattif en fond de grille (cf. Jordan en 2002-2003 ou Sauber en 2004.) Force India, voie de garage ou nouveau souffle pour Fisico? Quant à Sutil, sa cote dans le paddock est bonne. Mais faute de volant ailleurs, il est resté. Pourra-t-il rebondir?

P.S.: tout ceci est à prendre au deuxième degré.

A lire également:
F1: mon pronostic (2007)

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "F1: mon pronostic"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bonnet
Invité

Vive ferrari. et s’il gagent c’est parce qu’ils l’on mérités. Sinon bonne chance a Bmw que j’adore aussi

seventwoono
Invité
« Raikkonen fut, en 2007, le type qui a remporté le titre parce que McLaren et Hamilton se sont pris les pieds dans le tapis » : pas totalement faux; mais je préciserai que Raikkonen fut le mec qui a remporté le titre en 2007 car il a continué à bosser sans se préoccuper des affaires Mclaren/Stepney. Il ne faut pas lui enlever ce mérite, il est resté fidèle à lui-même et gardé son sang froid. C’est plus cela qu’il faudrait souligner que la rivalité Alonso/Hamilton et les affaires d’espionnage. J’espère pour autant qu’en 2008 Raikko gagnera une fois de plus le… Lire la suite >>
Lo
Invité

« Quant à Kovaleinen, il va été recruté a priori faute de mieux. »

Outre la faute d’ortho, je ne suis pas d’accord. Kova a fait un mauvais début de saison, c’est clair, mais il est monté progressivement en force jusqu’à faire completement oublié Fisicho et il finit par un podium sur le dernier GP. Le tout sur une R27 équilibrée comme une charette… Y’a pire non comme début?

Léo
Invité

en tout cas, bmw prend des risques d’après ce site
Vive BMW!!! :):)

source : http://www.gp365.fr/fr/index.php?option=com_content&task=view&id=348&Itemid=2

bob
Invité

tout a fait d’accord avec les 2 commentaires précédents!
Cette année, j’espère encore une belle bataille raikko-alonso-hamilton, et surtout, j’espère que bourdais va s’en sortir!

wpDiscuz