Accueil Actualités Entreprise Geely et la Russie, une histoire d’Amur

Geely et la Russie, une histoire d’Amur

140
4
PARTAGER

Geely_ck.jpgLes Chinois ont le chic pour passer construire des voitures sur des sites improbables. Après les voitures blindées Uruguayennes de Chery, voici les Geely à la sauce Russe!
Le constructeurs Chinois vient en effet de passer un accord avec Automobile and Motor of Ural (Amur, ça ne s’invente pas), pour produire des CK. Des kits SKD (Semi-knocked down) seront expédiés de Chine et montés à Sverdlovsk, près du Kazakhstan.
i_am_geely_ck.jpgComme d’habitude, les prévisions sont optimistes. D’après Jie Zhao, PDG de Geely (à prononcer « dji-li » et non pas « guilaï » ou « guili »), dés avril, 300 CK de pré-séries seront montées. D’ici la fin de l’année, Geely espère 19 000 véhicules, puis 30 000 en 2008 et 50 000 en 2009. Deux autres modèles seront montés à Sverdlovsk et à l’avenir, elles posséderont une plus grande part de pièces fabriquées sur place.

Pour mémoire, la CK (ce qui signifie « vaisseau de la liberté » en Chinois) est une Merry (la fameuse vraie-fausse Mercedes) reliftée depuis pour éviter les procès. Construite sur une plateforme empruntée à Daewoo, elle est équipée d’un 1,3l ou d’un 1,5l. La fiche technique précise que les sièges en tissus sont de série.

Geely_int.jpgLes analystes Russes sont sceptiques envers les chances de succès de Geely. Comme tout le monde, les consommateurs Russes soupçonnent les Geely d’être des cercueils roulants et de tomber en panne dés la sortie du concessionnaire.
En tout cas, ce sera un test grandeur nature pour les constructeurs du Pays du Milieu lorgant sur l’Europe.

zis101stalin.jpgAu fait, qui est Amur? Les origines d’Amur remontent à 1916 et à Avtomobilnoe Moskovskoe Obshchestvo (ce qui signifie grosso modo « Voiture Moscovite S.A. ».) Fondée pour produire des camions Fiat sous licence, AMO ne sortira son premier véhicule qu’en 1924 (la faute à la révolution russe et cette inévitable bureaucratie sans laquelle la Russie ne serait pas tout à fait la Russie.)
Zil_41047.jpgNationalisée en 1931 (et modernisée par les Américains!), elle devient Zavod Imeni Stalina (usine d’automobile Staline.) Kroutchev veut effacer les traces de son sanglant prédécesseur et la rebaptise Zavod Imeni Likhacheva, du nom de son ex-PDG. Entre temps, ZIS/ZIL est devenu LE constructeur de camions russes. Néanmoins, ZIL restera connu des occidentaux pour ses seules limousines, à commencer par la fameuse 41047 et son dessin taillé à la hâche.
Avec la chûte du mur et la fin de l’URSS, ZIL est privatisée. Les repreneurs se retrouvent avec une ribambelle d’actifs (dont des hopitaux et des supermarchés!) C’est ainsi qu’ils décidèrent d’en revendre certains, dont l’usine de Sverdlovsk, qui porte désormais l’enseigne d’Amur.

Des voitures chinoises dans une usine privatisée qui a porté son nom… A mon avis, le « petit père du peuple » doit manger sa casquette.

Source:
Moscow times

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Geely et la Russie, une histoire d’Amur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nikta
Invité

La fiè
vre jaune est arrivé en Russie

mapaulo
Invité
@JJO petit piqûre de rappel : RAPPEL DES AMBITIONS DES CONSTRUCTEURS CHINOIS Les constructeurs chinois qui ambitionnent de se lancer sur les marchés internationaux (notamment en Europe et en Amérique), doivent relever un double défi : développer des modèles qui satisfont aux normes anti-pollution des pays où ils comptent les lancer et correspondre aux attentes et aux goûts des automobilistes de ces pays. AUTOMOTIVE NEWS (27/11/06) rappelle les particularités et les objectifs de ces nouveaux acteurs du marché automobile. Chery, premier constructeur chinois en termes de ventes (189 158 véhicules légers écoulés en 2005), se concentre pour l’instant sur l’exportation… Lire la suite >>
mapaulo
Invité
GEELY VEUT TRIPLER SES EXPORTATIONS EN 2007 Après avoir écoulé 12 000 voitures à l’étranger en 2006, Geely ambitionne de tripler ses exportations cette année, à 33 000 unités, en dépit des règlementations de plus en plus strictes du gouvernement sur les exportations de véhicules. Le constructeur espère de plus augmenter ses ventes totales de 50 % en 2007, à 296 000 unités, et porter sa pénétration en Chine à 5 % (contre 4,6 % l’an dernier). Toutefois, Geely a été contraint de suspendre sa production de véhicules en Malaisie en raison des quotas de ventes imposés par le pays… Lire la suite >>
kouzard dofran
Invité

bjr cmt aller vous je veut que vous m’envoille tout les nouvoté des voiture au monde.

wpDiscuz