Accueil Actualités Entreprise Geely et le rêve américain

Geely et le rêve américain

73
6
PARTAGER

Geelyusajpg Geely est le manufacturier chinois qui ose une politique d’expansion là où ses compatriotes tentent timidement de sceller des alliances avec des importateurs audacieux pour distribuer leur gamme. Ainsi le stand de Francfort démontrait leurs ambitions. Très maladroitement mais avec un brin de naîveté que l’on aurait pu trouver touchante si l’on oubliait leur désir d’inonder le marché à brève échéance. A cette occasion, lls se sont sans doute rendus compte, grâce à l’optimisme Landwind, que le chemin de la reconnaissance européenne notamment sécuritaire serait long. Les USA en deviennent que plus attractifs. Ainsi, Mr Li, boss de Geely, a annoncé solennellement au salon de Détroit que sa firme était en piste pour une entrée aux Etats Unis dès 2008 avec une offre de berline à des prix très bas.

Geely_ck_1 Cette première apparition d’un constructeur chinois lors du NAIAS est le meilleur moyen pour se faire connaître puisque le salon draine énormément de médias. Attendons nous à les voir à Paris.

Bien au fait des us et coutumes américaines bien vendeuses, Mr Shufu Li claironnait qu’il était fils de paysans et donc un pur "self made man" comme les aime l’Amérique. Accordons lui toutefois le mérite de ne pas être une entreprise d’état, ce qui en Chine n’est pas la chose la plus facile surtout en cas de réussite.
Mr Li, un peu Howard Hugues sur les bords, lache qu’après avoir affronté de multiples difficultés depuis 1996, date des premières vélléités d’expansion, il est heureux d’apporter aux USA des automobiles sûres, de haute qualité et adaptées à la famille pour un prix inférieur à 10.000$.

Geely_ckCe sont les coréens qui font la gueule !

Présents avec la 7151 CK de 3e génération, Geely débarquera dans le Nouveau Monde avec la 5e génération de cette auto qui sera, selon le patron, plus aboutie. Annonce faite comme pour rassurer les dubitatifs qui ne manquent pas devant ces autos encores bien jeunes. Persuadé de ne pas reproduire les erreurs de ces prédécesseurs, Geely ne fait état d’aucune prévision de vente et avance avec humilité.

Ce qui n’est pas plus rassurant.

.

Lire également: Francfort 2005 : Geely pose un pied
                        Les chinois menacent la hiérarchie des constructeurs.

source: DailyNews & quotidien auto

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Geely et le rêve américain"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Ben
Invité

Beau corbillard…. pour se suicider il n’y a rien de mieu, vive les technologies de sécurité europeenne !!!

C.
Invité

Quand la voiture cesse d’être un objet de passion et devient un moyen de dépacement … après la camionétisation par les monospaces et monospaces compactes, la diéselisation avec l’argument de l’économie et le très hypocrite argument de la pollution fondé sur un moindre rejet de CO2 alors que le diésel nous intoxique des nombreux autres gaz que ne rejette pas l’essence, voici venue l’heure de la merdiquisation: après la logan qui déjante voici la majorette échelle 1/1, léthale en cas de choc avec un caddie de supermarché sur la parking de la supérette du coin.

nostromo
Invité

quand on sait que de plus en plus des pièces d’une voiture moderne viennent d’asie, on peut dire qu’on roule deja dans des voitures chinoises.

auto concept
Invité

savez vous qui distribu cette marque

deltrinos
Invité

bon c’est génial les voitures chinoises, qq’un sait où qu’est ce qu’on peut les trouver en France ?

wpDiscuz