Accueil Historique 1980-84: En attendant la Supercinq

1980-84: En attendant la Supercinq

369
11
PARTAGER

R5_Supercinq_1984_250.jpgAprès huit ans d’une déjà très brillante carrière, la Renault 5 entame la décennie suivante en intégrant à sa gamme une version ultra-sportive: la R5 Turbo. Présentée sous la forme d’un prototype en 1978, elle fait ses premiers tours de roue en compétition à l’occasion du Tour d’Italie 1979 et étonne déjà par ses performances. Aux mains de Guy Fréquelin, elle rivalise sans complexe avec les Lancia Stratos au sein du groupe 4. La R5 Turbo 1 de série est commercialisée en 1980 à un prix de 115.000 F de l’époque, soit quatre fois plus que la R5 de base. Son design tranche considérablement avec les autres modèles de la gamme. Stricte deux places aux ailes arrières démesurément élargies, la 5 Turbo annonce immédiatement la couleur.

Son 1400 cm3 « Cleon » disposé en position centrale arrière développe 160 ch grace à un turbo Garett T3 qui ne manque pas de souffle. Construite avec des matériaux légers comme l’aluminium pour les portes ou le polyester pour le capot, la R5 Turbo ne pèse que 970 Kg. Puissance + poids contenu = performances, et celles de la petite bombe au losange sont particulièrement étonnantes pour l’époque: 0 à 100 km/h en 6,4 secondes et une vitesse de pointe de 210 km/h. Aujourd’hui la R5 Turbo fait l’objet d’un véritable culte auprès des amoureux de la marque Renault.

R5_Turbo_1979.jpg

En 1981, deux nouvelles versions haut de gamme font leur apparition, la TX et l’Alpine Turbo qui voit sa puissance passer à 110 ch. L’année suivante la Campus rejoint le club des séries limitées de la gamme. De couleur bordeaux et disposant d’un becquet arrière et d’un toit ouvrant elle sera produite à 5000 exemplaires. L’année-modèle 1984 est marquée par l’arrivée de la Super Campus qui propose entre autre trois couleurs à son catalogue (Bordeaux, Jaune et Bleu).

Supercinq_1984.jpg

A la fin de l’année 84, la présentation de la Supercinq annonce la fin de la petite citadine après 13 ans de carrière et 5.500.000 exemplaires produits. Elle fait son ultime baroud d’honneur sous l’appelation Lauréate et en quatre versions distinctes (L, TL, GTL et Turbo). Pour la sortie de la Supercinq, Renault mettra en scène son ancêtre venant faire ses adieux dans une campagne publicitaire devenue célèbre (« Adieu monde cruel »).

A lire également: Renault 5, naissance d’un succès et Renault 5: Génération 70

Pour en savoir plus, je vous recommande de visiter l’excellent site : http://www.renault-5.net/

 

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "1980-84: En attendant la Supercinq"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
anonymous
Invité

la R5 Turbo elle vous projette dans l’hyperespace
même quand on est pas fan renault on la trouve geniale

Fabrice
Invité

faudrait aussi parler, pour être complet, de la Turbo 2, qui elle était moins chère…

anonymous
Invité

mais bcp moins exclusive que la GT1

anonymous
Invité

pourquoi j’ai mis GT??? (ils s’agit d’une sportive en plus) faut lire  » Turbo 1 « 

Pascal MICHEL
Invité

C\’est exact Fabrice, la Turbo 2 coutait un peu plus de 90000 francs, notamment par qu\’elle était construite avec des matériaux moins chers (plus de portes en alu, entre autre).

wpDiscuz