Accueil Berlines Détroit 2009 : Chrysler 200C EV

Détroit 2009 : Chrysler 200C EV

33
11
PARTAGER

2010_Chrysler_200C_EV.jpg

En ces temps de crise, Chrysler ne soffre quun seul véritable concept pour ce salon de Détroit. Comme son nom lindique, la 200C entend capitaliser sur limage de la 300C, en y ajoutant une vision économique sensiblement absente de la grande berline de la marque

La 300C est en fait quasiment le seul modèle actuel de Chrysler que lon peut réellement qualifier de succès, au moins en termes d’image. Il sagit en tout cas dune bien meilleure base de travail pour communiquer  que la Sebring, plutôt mal née. La 200C ne se contente pas de mimer lappellation de la grande berline, mais utilise également sa plateforme de propulsion, raccourcie pour loccasion.

Ce qui ne lempêche pas dadopter une mécanique à base électrique, que lon pourrait qualifier de similaire à celle de la Chevrolet Volt. On trouve en effet un moteur électrique et des batteries lithium-ion assurant une autonomie de 40 miles (env. 64 km) en utilisation électrique, et au-delà de cette distance, un moteur thermique fournissant lélectricité assure une autonomie totale de 400 miles (env. 640 km). Un ensemble mécanique que Chrysler implantait voici quelques semaines dans un minivan, forcément moins vendeur que cette 200C. Ici en revanche, propulsion oblige, le moteur thermique, faisant office de générateur, est disposé à l’avant, les batteries en T au centre, et le moteur électrique entraîne les roues arrière, l’arbre étant simplement remplacé par un gros câble…

Le design reste un point marquant de cette berline de taille moyenne. Premier concept de la marque depuis la prise de fonction de Ralph Gilles, la 200C est une berline élégante, que lon verrait avec plaisir remplacer la Sebring Des lignes fluides qui ne sacrifient pas l’élégance à l’aérodynamique, et n’adoptent donc pas le style en coin des Volt / Insight / Prius. Le style est moins baroque que pour la Sebring, et moins agressif que celui de la 300C. A voir avec des jantes plus raisonnables que les 20 pouces du concept

A l’intérieur, 4 occupants uniquement avec une ergonomie simplifiée à l’extrême. Tout se passe sur l’écran tactile pour le conducteur, ou sur un panneau de commande, lui aussi tactile, implanté sur le flanc de la console centrale, coté passager. Ce dernier dispose par ailleurs d’un petit ordinateur caché dans un tiroir de la planche de bord, pour surfer sur internet, voir des vidéos, etc. Le rangement sous la console centrale est censé permettre de recharger les appareils portables sans aucun branchement. On notera aussi le volant monobranche

2010_Chrysler-200C-EV_01.jpg2010_Chrysler-200C-EV_02.jpg2010_Chrysler-200C-EV_03.jpg2010_Chrysler-200C-EV_04.jpg2010_Chrysler-200C-EV_05.jpg2010_Chrysler-200C-EV_06.jpg2010_Chrysler-200C-EV_07.jpg2010_Chrysler-200C-EV_08.jpg2010_Chrysler-200C-EV_09.jpg2010_Chrysler-200C-EV_10.jpg2010_Chrysler-200C-EV_11.jpg2010_Chrysler-200C-EV_12.jpg2010_Chrysler-200C-EV_13.jpg2010_Chrysler-200C-EV_14.jpg2010_Chrysler-200C-EV_15.jpg2010_Chrysler-200C-EV_16.jpg2010_Chrysler-200C-EV_17.jpg2010_Chrysler-200C-EV_18.jpg2010_Chrysler-200C-EV_19.jpg2010_Chrysler-200C-EV_20.jpg2010_Chrysler-200C-EV_21.jpg2010_Chrysler-200C-EV_22.jpg2010_Chrysler-200C-EV_23.jpg2010_Chrysler-200C-EV_24.jpg2010_Chrysler-200C-EV_25.jpg2010_Chrysler-200C-EV_26.jpg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz