par Nicolas Anderbegani

La F1 dévoile un calendrier 2021 record de 23 dates !

23 ! Le calendrier prévisionnel 2021 de la F1 dévoilé aujourd’hui s'allonge encore un peu plus...de quoi faire criser les mécaniciens ?

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Un calendrier ambitieux...qui dépendra du Covid

L'annonce fait suite à une année sans précédent pour la Formule 1, au cours de laquelle la pandémie COVID-19 a abouti à un calendrier 2020 révisé de 17 courses contre les 22 initialement prévues.

«Les plans pour 2021 impliquent un dialogue approfondi avec tous les promoteurs et leurs autorités locales et nationales à un moment de fluidité permanente liée à la pandémie mondiale», lit-on dans un communiqué de F1. « Comme nous l'avons déjà dit, nous nous attendons à ce que les fans reviennent pour la saison 2021 et que le calendrier ressemble à la saison 2020 initialement prévue. Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec nos promoteurs et partenaires et attendons avec impatience le début de la saison le 18 mars 2021 en Australie. » Tout cela est évidemment à prendre avec des pincettes, tant l’incertitude règne encore sur l’évolution de la pandémie.

Chase Carey, président-directeur général de la Formule 1, a déclaré: «Nous avons prouvé que nous pouvons voyager et organiser nos courses en toute sécurité et nos promoteurs reconnaissent de plus en plus la nécessité d'aller de l'avant et de gérer le virus. En fait, de nombreux hôtes veulent en fait utiliser notre événement comme plateforme pour montrer au monde qu'ils avancent (...)Nous sommes ravis de voir l'Arabie saoudite faire partie du calendrier et nous sommes également ravis de revenir sur les lieux où nous espérions courir en 2020. Nous tenons à remercier tous nos promoteurs et partenaires pour leur enthousiasme et leur collaboration continus et nous sommes impatients de donner. nos fans une saison passionnante sur la piste."

Comme de coutume depuis 1996, Melbourne doit accueillir sur l'ALbert Park l’ouverture de la saison, puis le calendrier enchaîne traditionnellement avec Bahreïn et la Chine. Le grand prix du Vietnam, déjà annulé cette année à cause du Covid, n'est pas prévu non plus en 2021. Un grand prix deux fois annulé sans qu'il n'ait jamais eu lieu, c'est du jamais vu ! Ce sont cette fois-ci des motifs politiques internes à la capitale, Hanoï, qui seraient en cause. Ce vide pourrait peut-être comblé par un circuit européen, juste avant l’Espagne. De quoi recaser Portimao, qui a fait l’unanimité, ou le Mugello ?

La suite des grands prix est conforme aux années précédentes, avec l’Azerbaïdjan et le Canada qui s’intercalent dans la saison européenne. Par contre, l’enchaînement habituel Belgique-Italie n’est plus de mise, puisque le GP de Zandvoort s’y intercale dans la foulée de la course belge, ce qui est totalement logique d’un point de vue logistique. Monza, qui d’habitude est concomitant de la rentrée, est repoussé au 12 septembre. On retrouve ensuite sans surprise la Russie, la tournée asiatique, la tournée nord-américaine puis une fin de saison au Moyen-Orient, avec l'introduction du nouveau GP d’Arabie Saoudite précédant le GP d’Abu Dhabi, ce dernier concluant la saison depuis sa 1ère édition en 2009.

La F1 en burn-out ?

On notera aussi l’écart d’une semaine seulement qui sépare Bakou de Montréal, ainsi que deux « triple headers », 3 courses en 3 weekends, avec les enchaînements Belgique-Pays-Bas-Italie et Russie-Japon-Singapour. Le calendrier risque de faire grincer des dents, car son alourdissement va peser sur les finances des équipes mais aussi sur les effectifs, qui ont connu cette année un rythme effréné pour rattraper le retard. Quid aussi du contingentement des éléments mécaniques (turbo, MGU-K et MGU-H, boîtes) qui reste identique alors que le nombre de courses augmente ?

D'un point de vue moins pratique mais plus "philosophique", la « Nascarisation » (le championnat américain compte environ 35 courses annuelles) du calendrier fait fulminer certains fans et certains puristes, qui dénoncent une « banalisation » du grand prix, un dévoiement des championnats ou encore la multiplication de circuits « Disney » dans des états aux régimes politiques peu recommandables, dépourvus de culture et d’historique en sport automobile. Le signe d’un triomphe toujours plus prégnant de l’argent sur le sport. Enfin, cela risque de mettre à mal le discours officiel sur la réduction des émissions carbone…

Source : F1

Pour résumer

23 ! Le calendrier prévisionnel 2021 de la F1 dévoilé aujourd’hui s'allonge encore un peu plus...de quoi faire criser les mécaniciens ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.