par Pierrick Rakotoniaina

Essai Kia Ceed SW hybride rechargeable

L'offre des PHEV n'en finit pas de s'étoffer. Nous avons pris le volant de la nouvelle Ceed hybride rechargeable, dans les environs de Chantilly.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Une Kia Ceed comme les autres

Qu’est-ce qui ressemble le plus à une Kia Ceed SW ? Une Kia Ceed SW hybride. Blague à part, très peu de choses permettent de la distinguer d’une déclinaison 100% thermique. Le plus gros indice se situe sur le coffre, il s’agit d’un badge l’identifiant comme « eco plug-in ». Les plus observateurs remarqueront également les pneus « verts », en l’occurrence des Michelin Energy Saver.

Pour le reste, il s’agit strictement de la même auto. On retrouve ainsi un break compact qui ne se fait pas remarquer. Elle affiche ce regard commun avec le Sportage notamment. Même en rouge, cette Kia se montre discrète sur la route. Elle l’est d’autant plus aujourd’hui avec le silencieux mode électrique. Il fallait la faire… Toutefois elle produit un petit son de vaisseau spatial à basse vitesse, pour prévenir les piétons de son arrivée.

Un peu moins de coffre

À bord, vous vous sentirez également dans une Ceed comme les autres. Il n’y a pas grand-chose à dire, d’abord parce que cet intérieur se révèle en tout point identique. Elle apparaît bien moins moderne que d’autres concurrentes. Les matériaux s’avèrent en retrait en termes de qualité, l’impression générale date un peu. Néanmoins les assemblages se montrent plutôt justes, et il ne manque rien ou presque côté équipements.

On apprécie particulièrement ses nombreux rangements bien pensés, sauf pour les smartphones trop grands. Mais on peut entreposer plein d’objets dans les différents bacs, sous l’accoudoir etc. On va toutefois perdre une partie du coffre. Le placement des batteries a réduit ce dernier de quelques litres (437 l). Cependant, des concurrentes font moins bien. Une rangée de leds sur le tableau de bord renseigne sur l’avancée de la recharge.

60 chevaux électriques suffisants en ville

Au moment du départ, les personnes en charge de la logistique nous préviennent, nous n’avons que 99% de la batterie. Pourtant, elle n’a fait que 100 m pour nous rejoindre sur le parking. Un porte-parole de la marque nous apprend que certains ont établi des chiffres impressionnants en termes de distance parcourue sur le seul mode EV. Nous avons décidé de jouer le jeu, sans trop exagérer en termes d’allure et d’inconfort. En d’autres mots, nous avons roulé dans les limites de vitesses sans trop débrancher la climatisation.

Cette Ceed n’embarque que 113 kg de batteries, soit une capacité de 8,9 kWh. On trouve mieux en la matière, mais le constructeur a visé là un compromis, notamment vis-à-vis du temps de recharge. Nous démarrons notre parcours donné pour 50,5 km, après avoir préalablement sélectionné le mode EV. Le moteur électrique de 60 chevaux et tout de même 170 Nm de couple suffit pour la vie en agglomération. Le thermique reste en veille, sauf en cas d’appui franc synonyme de besoin de puissance immédiat.

62,8 km sur une seule charge (57 annoncés)!

Les traversées d’agglomérations se font sans stress, malgré quelques montées plutôt pénalisantes. Puis viennent les longues lignes droites à 80 km/h. Nous nous sommes même permis quelques pointes à 90 km/h sur certaines portions. Nous avons dû parcourir seulement une quinzaine de kilomètres sur route. Pour le reste, il a fallu anticiper les ralentissements dus aux feux, les descentes. Dans le but de battre le record de la journée, nous nous sommes laissés parfois aller sur l’élan au point mort. Bilan : 62,8 km, le record de la session. Nous représentions en tant que passagers environ 150 kg de lest, avec en plus un réservoir plein.

Le reste du temps (en conduite normale, sans chercher à économiser), sur un trajet plus roulant en mode hybride, la consommation se rapprochait des 7 litres « batterie vide », avec des performances plutôt correctes. Le mode sport n’apporte rien, et il vaut mieux laisser la boite faire sa vie, plutôt que d’essayer d’utiliser les palettes. On ne fera pas de sport avec. Son comportement rassure, se révèle sans surprise. Elle se montre un peu percutante sur des routes dégradées, mais rien de bien méchant.

Dès 36 490 € hors bonus

Il faudra entre 3 et 4 heures pour une recharge complète, ce qui correspond à la moyenne du genre. Dans l’exercice, cette Kia Ceed SW rechargeable rend plutôt une bonne copie. Son autonomie électrique suffit, et son mode hybride ne la transforme pas en Gargantua de la consommation. Comme toujours, la vie de chacun définit la pertinence d’une hybride rechargeable. À 36 490 € (hors bonus), elle va toutefois trouver sur sa route notamment le Renault Captur E-Tech, certes moins habitable.

+ON AIME

  •  Autonomie électrique
  • Consommation maitrisée
  • Garantie 7 ans

-ON AIME MOINS

  •  Look sage
  • Comportement quelconque
  • Réduction capacité de coffre

Kia Ceed SW hybride rechargeable
Prix (à partir de)36 490 €
Prix du modèle essayé36 490 €
Bonus / Malus- 2 000 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne - Injection directe turbo essence + élec.
Cylindrée (cm3) 1 580
Puissance (ch/kW)105 th.+60,5 élec / 77,2+44,5
Couple (Nm)147 th.+170 élec.
Transmission
Roues motricesaux roues avant
Boîte de vitesses auto. 6 rapports
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 205/55 R16
Performances
Vitesse maximale (km/h)195
0 à 100 km/h (s)10,8
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 1,3 (57 km autonomie élec.)
CO2 (g/km) 29
Dimensions
Longueur (mm)4 605
Largeur (mm)1 800
Hauteur (mm) 1 465
Empattement (mm)2 650
Volume de coffre (l) 437
Poids (kg)1 533

Pour résumer

L'offre des PHEV n'en finit pas de s'étoffer. Nous avons pris le volant de la nouvelle Ceed hybride rechargeable, dans les environs de Chantilly.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.