par Nicolas Anderbegani

Ferrari choisit ORECA pour assembler la future GT3 !

Une union franco-italienne de prestige vient d’être conclue. Ferrari, qui reviendra officiellement dans la catégorie reine du WEC à partir de 2023 avec sa nouvelle Hypercar, vient également d’annoncer un accord avec ORECA Technology, la division de construction de voitures de course du Groupe ORECA, pour assembler et assurer le support client de la nouvelle génération de Ferrari GT3 qui feront leur entrée en compétition pour la saison 2023 !l

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Une catégorie GT à l'aube du changement

A partir de 2024, la catégorie GT du WEC abandonnera les actuelles GTE-Pro, très coûteuses et très proches du prototype, au profit de la formule GT3, qui fait ses preuves depuis des années dans les nombreux championnats internationaux et régionaux, aussi bien d’un point de vue sportif que marketing et financier. Ferrari a choisi Oreca suite à un appel d’offres, mettant ainsi un terme à la traditionnelle collaboration avec Michelotto. Néanmoins, la structure italienne, liée à Maranello depuis les années 80, ne devrait pas connaître de sort « à la Schnitzer » et poursuivre, sous d’autres formes, le partenariat de longue date avec le Cheval Cabré. "Ce n'est pas la fin de notre collaboration technique avec Michelotto", assure un porte-parole de Ferrari. "Nous allons continuer à travailler avec eux sur la 488, qui ne va pas disparaître des circuits, et il y aura des projets que nous annoncerons à l'avenir."

Un partenariat prestigieux de plus !

Deux poids lourds de la compétition s’unissent ainsi. Doit-on encore présenter ORECA, structure créée en 1972 et dont les prototypes LMP2 ont remporté de nombreux titres depuis plus de 10 ans ? Oreca a également l’expérience de la collaboration avec les constructeurs, en rallye, en rallye-raid et bien sûr en Endurance. La firme d'Hugues de Chaunac exploitait la Mazda 787B victorieuse au Mans en 1991, a travaillé avec Peugeot au temps de la 908 HDi et apportait également un soutien opérationnel à Toyota sur ses prototypes LMP1. Oreca fera également partie des 4 constructeurs retenus pour fournir les châssis LMDh.

Les français vont travailler avec la division Competizioni GT de Ferrari, qui sort d’une année 2021 faste marquée par de nombeux titres, dont le championnat du monde constructeurs gagné face à Porsche. Les deux entités seront donc ensemble pour préparer la nouvelle Ferrari de la classe GT3 destinée à participer aux compétitions d'endurance et aux championnats nationaux de Grand Tourisme, succédant ainsi à la 488 GTB.

Construction et SAV

La Ferrari 296 GTB pourrait servir de base à la future GT3 du Cheval Cabré, même si rien n'a encore été confirmé. La nouvelle voiture est en cours de développement et devrait faire ses premiers tours de roue en 2022. La nouvelle GT3, entièrement conçue à Maranello par l'équipe dirigée par Ferdinando Cannizzo, responsable de la conception et du développement des voitures de course GT, sera assemblée dans les installations d'ORECA à Signes à partir de 2022. ORECA s'occupera également du service après-vente. Les belles expériences d'ORECA dans ce domaine pourraient ouvrir les portes de Ferrari à une collaboration qui pourrait déborder sur la future Hypercar.

Antonello Coletta , qui est en charge des activités Competizioni GT chez Ferrari, a déclaré « L'accord avec ORECA représente un point de départ important pour le nouveau projet GT3. Nous avons des objectifs très ambitieux car la voiture héritera de l'héritage de la 488 qui représente le modèle le plus réussi de l'histoire du Cheval Cabré. Nous pouvons compter sur la compétence et la préparation de nos ingénieurs et sur un partenaire d'excellence qui a remporté des succès prestigieux dans le monde de l'endurance comme ORECA, nous regardons donc l'avenir avec confiance"

Le président d'ORECA Hugues de Chaunac était évidemment aux anges :« Tout le monde chez Oreca est fier d'avoir été choisi par Ferrari. Ferrari est une légende, et quand une légende vous choisit, vous ressentez quelque chose de spécial. Nous construisons avec eux l'avenir, un avenir qui, je l'espère, sera très long. Je croise les doigts, mais je suis sûr que nous ferons de grandes choses ensemble. Je pense qu'Oreca peut apprendre beaucoup de Ferrari. Le programme GT3 est quelque chose de très important pour nous. Nous avons une excellente expérience de la Viper, tandis que dans les prototypes, nous pouvons nous exprimer en LMP2. Nous savons ce que les équipes et les pilotes attendent d'une voiture de course, c'est sans aucun doute une de nos forces. Ferrari a une incroyable richesse d'expérience : chaque jour, nous apprenons quelque chose d'eux, et tout cela nous rend plus forts ».

« "C’est une grande émotion et un grand honneur pour ORECA de devenir le partenaire d’un mythe du sport automobile comme Ferrari (...) Je remercie chaleureusement Antonello Coletta, à la tête des opérations GT de Ferrari, et son équipe pour la confiance qu’ils nous témoignent. Pour la première fois de son histoire, ORECA s'associe à Ferrari au cœur d'un tel programme et c'est une immense source de fierté."

"C’est également une importante responsabilité vis-à-vis de la marque et de ses clients, Ferrari est guidée depuis toujours par l’excellence de ses voitures en sport automobile et nous devons nous inscrire parfaitement dans cette lignée (...) C’est un défi passionnant qui motive et mobilise l’ensemble des équipes techniques d’ORECA Technology impliquées sur ce programme. Nous avons à cœur de mettre toute notre expérience, notre expertise et notre « Racing Spirit » au service de cette nouvelle génération de voitures."

Notre avis, par leblogauto.com

Cocorico ! Quel honneur et quelle reconnaissance pour ORECA, qui devrait ainsi étoffer encore davantage un palmarès déjà prestigieux. On peut être étonné de voir Ferrari se séparer de ses collaborations habituelles mais, comme on l'a vu avec BMW et ses partenariats en compétition, les constructeurs n'hésitent plus à bouleverser les traditions.

Pour résumer

Une union franco-italienne de prestige vient d’être conclue. Ferrari, qui reviendra officiellement dans la catégorie reine du WEC à partir de 2023 avec sa nouvelle Hypercar, vient également d’annoncer un accord avec ORECA Technology, la division de construction de voitures de course du Groupe ORECA, pour assembler et assurer le support client de la nouvelle génération de Ferrari GT3 qui feront leur entrée en compétition pour la saison 2023 !l

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.