Des groupes énergétiques poursuivent Biden contre les normes de l’EPA
par Elisabeth Studer

Des groupes énergétiques poursuivent Biden contre les normes de l’EPA

Rien n’arrête le progrès, c’est bien connu … et encore moins les majors pétrolières ! Une coalition de groupes de pression pétroliers et gaziers poursuit ainsi l’administration Biden pour qu’elle mette fin à ses nouvelles normes d’émissions polluantes. Ni plus, ni moins !

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Des groupes de pression pétroliers vent debout contre l’EPA

Dans le cadre de l’attaque qu’ils mènent devant la justice, l'American Petroleum Institute (API) et l'American Fuel & Petrochemical Manufacturers (AFPM), se plaignent du fait que les réglementations de l'Environmental Protection Agency (EPA) finalisées en mars dernier mettront fin de facto à la vente de véhicules neufs thermiques d'ici 2032.

Les groupes pétroliers et gaziers ont déposé leur plainte la semaine dernière devant la Cour d'appel de Washington. Ils ont été rejoints par la National Corn Growers Association, l'American Farm Bureau Federation et plusieurs concessionnaires automobiles en tant que co-requérants dans la poursuite. Leur plainte fait valoir que l'EPA a outrepassé son autorité en vertu du Clean Air Act, qui confère à l'agence le pouvoir de réglementer les émissions des véhicules.

"Aujourd'hui, nous prenons des mesures pour protéger les consommateurs américains, les employés du secteur manufacturier américain et la sécurité énergétique durement gagnée de notre pays contre ce mandat gouvernemental intrusif", a déclaré Ryan Meyers, vice-président principal et avocat général de l'API, exprimant un discours commun aux opposants aux véhicules électriques.

L’EPA aurait outrepassé ses droits

"L'EPA a outrepassé l'autorité du Congrès avec cette réglementation qui éliminera la plupart des nouvelles voitures thermiques et des hybrides traditionnels du marché américain en moins d'une décennie", a ajouté l’avocat général de l'API. "Nous sommes impatients de faire valoir notre cause devant le tribunal » a-t-il martelé.

L'AFPM a suggéré que le procès porterait sur la doctrine des « questions majeures » affectant l'autorité de régulation des agences fédérales et remettrait spécifiquement en question l'approche large de l'EPA en matière de plafonnement des émissions.

L’EPA vise à forcer l’adoption des VE selon les plaignants

« L'EPA a également dépassé les limites en finalisant des normes moyennes à l'échelle du parc, plutôt que des normes concrètes auxquelles toutes les voitures et tous les camions doivent se conformer.

"Etant donné qu'aucun essence, diesel ou hybride traditionnel ne peut aujourd'hui atteindre 85 g/mile, le système de moyenne de l'EPA - qui est déjà contesté pour les normes 2023-2026 - vise clairement à forcer l'adoption des véhicules électriques", a déclaré Chet Thompson, président-directeur général de l'AFPM.

"Le choix d'ignorer toutes les autres émissions du cycle de vie des véhicules, à l'exception de celles du pot d'échappement, désavantage arbitrairement les véhicules à moteur à combustion interne » fait-il également remarquer.

L’industrie automobile obligée de s’adapter

La règle de l’EPA ne prescrit pas une seule solution technologique pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. En d’autres termes, il n’interdit pas les voitures thermiques ni n’impose les véhicules électriques. On s’attend cependant à ce que cela pousse l’industrie automobile à produire davantage de voitures hybrides et de véhicules électriques au cours de la prochaine décennie.

L’industrie automobile US contrainte de produire des VE

La règle finale, qui a été réduite par rapport à sa proposition initiale, va dans le sens d’une part de marché des véhicules électriques comprise entre 35 % et 62 % des ventes de voitures neuves d'ici 2032.

 L'adoption des véhicules électriques a considérablement augmenté au cours des dernières années, même si la croissance a ralenti récemment et reste bien en deçà de la part de marché cible de l’EPA. Les véhicules entièrement électriques représentaient environ 8,2 % des ventes de voitures neuves aux États-Unis le mois dernier, selon les données du Laboratoire national d'Argonne . C’est en baisse par rapport au point haut de 10,6 % atteint en décembre 2023.

Notre avis, par leblogauto.com

D'autres actions – devant les tribunaux, sur le plan législatif de la part des Républicains du Congrès et politiquement de la part du candidat républicain à la présidentielle Donald Trump – devraient remettre en cause les efforts réglementaires du président Joe Biden visant à réduire la pollution provenant des véhicules grand public, qui représentent environ 16 % des émissions de gaz à effet de serre des États-Unis.

L’administration Biden a récemment finalisé de nouvelles normes en matière d’économie de carburant des véhicules. En mars, elle a également ajusté un calcul clé pour déterminer les scores d'économie de carburant des véhicules électriques et a finalisé des normes d'émissions plus strictes pour les véhicules lourds.

Sources : Presse US

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Une coalition de groupes de pression pétroliers et gaziers poursuit ainsi l’administration Biden pour qu’elle mette fin à ses nouvelles normes d’émissions polluantes. Ni plus, ni moins !
Dans le cadre de l’attaque qu’ils mènent devant la justice, l'American Petroleum Institute (API) et l'American Fuel & Petrochemical Manufacturers (AFPM), se plaignent du fait que les réglementations de l'Environmental Protection Agency (EPA) finalisées en mars dernier mettront fin de facto à la vente de véhicules neufs thermiques d'ici 2032. Diminuant ainsi drastiquement leur manne pétrolière.
En pleine période électorale US, les plaignants mettent en avant la protection des consommateurs américains, des employés du secteur manufacturier américain et la sécurité énergétique des Etats-Unis.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.