par Gautier Bottet

Le groupe chinois BAIC achète 5% de Daimler

C'est à présent officiel, mais ce n'est pas une surprise, le groupe chinois BAIC s'est offert 5% de l'allemand Daimler. Il en devient le 3ème actionnaire, et renforce son partenariat.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le groupe allemand Daimler est à présent aux mains d'actionnaires chinois pour environ 15%. Car après les près de 10% acquis à la surprise quasi-générale par Geely en 2018, c'est au tour de BAIC de passer la barre des 5%. Ce n'est par contre pas une surprise. Le partenaire de Daimler en Chine avait annoncé ses intentions dès le mois de mai dernier. Et cette prise de participation est à l'ordre du jour du groupe chinois depuis plusieurs années déjà. Depuis que Daimler a de son côté acquis des parts de la filiale BAIC Motor...

Pour BAIC, l'essentiel est de conforter son rôle de partenaire de long terme, surtout face à l'arrivée de Geely. La prise de contrôle de Smart par ce dernier n'a sans doute pas été vue d'un très bon œil. Rappelons qu'en plus de leur coentreprise BBAC (Beijing Benz Automotive Co.), BAIC et Daimler ont d'autres liens :

  • 12% de BAIC Motor appartiennent à Daimler
  • 3,93% de BJEV (filiale spécialisée dans les véhicules électriques) appartiennent à Daimler
  • la division de camions de Daimler est liée à Foton, filiale de BAIC

Mais BAIC souhaite aussi se prémunir de toute velléité de séparation de la part de Daimler, comme la législation l'y autorise à présent. Le concurrent BMW a ainsi déjà engagé les procédures pour prendre le contrôle de sa coentreprise chinoise.

L'avis de Leblogauto.com

En quelques années, via l'attribution de bonus pour la production de véhicules électriques, quelques constructeurs automobiles chinois ont amassé un petit magot. C'est aussi le cas de BAIC, qui l'utilise donc pour cette acquisition, qui n'est pas que du prestige. Le liens avec Daimler sont à présent devenus stratégiques pour le groupe chinois, et devraient donc se renforcer. Mais avec deux actionnaires chinois ambitieux, une surenchère est-elle à attendre ? Pas pour le moment, car la situation du marché chinois fragilise l'équilibre financier des deux groupes.

Pour résumer

C'est à présent officiel, mais ce n'est pas une surprise, le groupe chinois BAIC s'est offert 5% de l'allemand Daimler. Il en devient le 3ème actionnaire, et renforce son partenariat.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.