COP28: l'OPEP exhorte ses membres à refuser tout accord ciblant l'énergie fossile
par Elisabeth Studer

COP28: l'OPEP exhorte ses membres à refuser tout accord ciblant l'énergie fossile

Rififi au sein de la COP28 …. le tout sous une forte odeur de pétrole …. Rien de nouveau donc, sous le soleil ….
Défendant becs et ongles les intérêts des pays enrichis via la manne pétrolière, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a demandé "en urgence" aux 23 pays membres ou associés du cartel de "rejeter proactivement" tout accord ciblant les énergies fossiles dans les négociations climatiques qui se déroulent actuellement à Dubaï dans le cadre de la COP28.

Zapping Le Blogauto Essai du Mercedes GLC 220D

Le secrétaire de l’Opep exhorte les pays membres à rejeter toute formulation ciblant l’énergie fossile

Dans cette lettre rédigée mercredi, le secrétaire général Haitham al-Ghais de l’Opep a ainsi exhorté les membres du cartel et leurs délégations à la COP28 de "rejeter proactivement tout texte ou toute formulation qui cible l'énergie, c'est-à-dire les combustibles fossiles, plutôt que les émissions" de gaz à effet de serre. Cela a le mérite d’être clair ….

"Il semble que la pression excessive et disproportionnée exercée sur les combustibles fossiles pourrait atteindre un point de basculement aux conséquences irréversibles, car le projet de décision contient encore des options sur l'élimination progressive des combustibles fossiles", ajoute M. al-Ghais, mettant en avant le fait d’éprouver "un sentiment d'extrême urgence". "Bien que les pays membres" et leurs associés "prennent au sérieux le changement climatique (...), il serait inacceptable que des campagnes aux motivations politiques mettent en danger la prospérité et l'avenir de nos peuples", avertit par ailleurs le courrier.

La lettre est adressée aux 13 membres de l'Opep, dont l'Irak, l'Iran, les Emirats arabes unies, pays présidant la conférence climatique des Nations unis 2023, et l'Arabie saoudite, vent debout pour s'opposer à la sortie des énergies fossiles.

Le courrier s’adresse également aux dix pays partenaires de l’Opep, comme le Mexique, l'Azerbaïdjan, la Russie ou la Malaisie, tous présents à Dubaï.

L’Irak refuse les tentatives de cibler les combustibles fossiles

"Le ministre du pétrole irakien Hayan Abdel-Ghani a quant à lui chargé la délégation irakienne participant à la conférence de Dubaï de s'assurer que la formulation du communiqué de clôture mette l'accent sur la coopération des pays du monde sur une réduction des émissions afin de préserver l'environnement et le climat. Il a refusé les tentatives de cibler les combustibles fossiles et la violation des droits des pays producteurs et de leurs populations" a indiqué le porte-parole du ministère du Pétrole Assem Jihad.

L’Opep redouterait que le vent tourne

"La résistance désespérée de l'Opep à une élimination progressive des combustibles fossiles révèle sa crainte que le vent tourne, ce qui est désormais évident dans les discussions de la COP28", a de son côté réagi Andreas Sieber de l'ONG 350.org.

"Il est déjà assez regrettable que le deuxième groupe d'intérêt le plus important représenté à la COP soit le lobby des combustibles fossiles et voilà que les solutions" en cours de négociations, "sont bloquées en temps réel par leurs intérêts", a dénoncé quant à lui Amiera Sawas, de l'initiative pour un Traité de non-prolifération des énergies fossiles, soutenue par des Etats insulaires et la Colombie.

 

Sources : AFP

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Rififi au sein de la COP28 …. le tout sous une forte odeur de pétrole …. Rien de nouveau donc, sous le soleil ….
Défendant becs et ongles les intérêts des pays enrichis via la manne pétrolière, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a demandé "en urgence" aux 23 pays membres ou associés du cartel de "rejeter proactivement" tout accord ciblant les énergies fossiles dans les négociations climatiques qui se déroulent actuellement à Dubaï dans le cadre de la COP28.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.