Lancer le diaporama
Fondation Vinci Autoroutes
+4
Credit Photo - Vinci Autoroutes
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

C'est quoi le corridor de sécurité ?

Alors que l'on est fin mai, depuis le début de l’année 2022, 23 fourgons ont été percutés sur l'autoroute. Usagers inattentifs, en perte de contrôle de leur véhicule, 4 patrouilleurs ont été tués en France ! Pourtant il y a la règle du corridor de sécurité, mais elle n'est pratiquement pas respectée.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La Fondation Vinci Autoroute publie son baromètre de la conduite responsable 2022. Dedans, on y apprend que 8 conducteurs sur 10 avouent quitter la route des yeux plus de 2 secondes au moins une fois dans un trajet. 2 secondes, ce sont 72 mètres parcourus à 130 km/h et cela peut changer des vies, en mal.

La distraction au volant ne concernent pas que les accros au téléphone. En effet, 67% des interrogés évoquent des "vagabondages". Les pensées s'envolent vers un souci, une problématique de la journée, etc. et l'attention disparaît. 74% des conducteurs utilisent leur smartphone en conduisant. Evidemment, toutes ces absences ou inattentions ne mènent pas à un accident heureusement. Mais cela peut occasionner une dérive de voie et potentiellement un accident corporel, voire mortel.

En France, en 2022, on est déjà à 4 patrouilleurs tués. 23 fourgons ont été percutés lors d'une intervention soit plus de 1 par semaine (nous sommes en semaine 21 NDLA).

"L’année commence très, très mal. Il est important de rappeler la nécessité de regarder la route, mais aussi de respecter le corridor de sécurité. Il apparaît que 20% des conducteurs ne connaissent pas cette règle" Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation VINCI Autoroutes

Alors c'est quoi ce fameux corridor de sécurité ?

Depuis 2018, le corridor de sécurité est dans la loi. Il consiste à ralentir à l'approche d'une zone d'intervention ou d'un véhicule patrouilleur, de dépannage, etc. et de changer obligatoirement de voie si celle sur sa gauche est libre. C'est une obligation et non une recommandation élémentaire de prudence.

S'il n'est pas possible de se déporter, alors il faut s'éloigner le plus possible de la zone d'intervention, mais surtout bien ralentir. Se faire frôler à 130 km/h en plus de ne pas être agréable crée une aspiration. Avec les camions, même à 90 ou 100 km/h c'est pire.

Selon la Fondation, 20% des conducteurs ne connaissent pas la règle. Pire, parmi les 80% qui la connaissent, 67% ne la respectent pas systématiquement ! Cela donne à peine plus d'un quart (26%) des conducteurs qui respectent le corridor de sécurité. Pourtant l'article du code de la route R412-11-1 est clair : "Lorsque ce même véhicule est immobilisé ou circule à faible allure sur une voie de circulation adjacente, tout conducteur doit à son approche réduire sa vitesse conformément à l'article R. 413-17 et s'en éloigner le plus possible en demeurant dans la même voie". Contrevenir à cet article est puni d'une contravention de 4e classe soit 135 € d'amende.

De trop nombreuses distractions

Hélas, les sources de distraction font florès au volant et certains conducteurs n'hésitent pas à regarder une série ou la télévision sur tablette ou smartphone. Dernièrement on a pu voir un camion emplafonner un patrouilleur pourtant bien visible. Plus de peur que de mal cette fois-ci, mais la prochaine fois ?

Pour résumer

Depuis le début de l’année 2022, 23 fourgons ont été percutés sur l'autoroute. Quatre patrouilleurs ont été tués en France ! Pourtant il y a la règle du corridor de sécurité, mais elle n'est pratiquement pas respectée. Que dit-elle ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos