Airbagate : Stellantis mis en demeure par l’UFC-Que Choisir
par Elisabeth Studer

Airbagate : Stellantis mis en demeure par l’UFC-Que Choisir

La pression monte pour Stellantis face au dangereux problème d’Airbag défectueux. L’association de défense de consommateurs UFC-Que Choisir vient de mettre en demeure le groupe automobile de « mettre en place des solutions concrètes » pour ses clients.

Zapping Le Blogauto Essai Mercedes Classe E400E 4MATIC

Des réponses et des engagements attendus dans un délai d’un mois

« À défaut de réponse et d’engagements satisfaisants dans le délai d’un mois, l’UFC-Que Choisir engagera toutes actions judiciaires utiles afin de préserver les droits des consommateurs et de défendre l’intérêt collectif de ces derniers », a indiqué l’association dans un communiqué.

« Depuis le début du mois de mai 2024, l’ensemble de notre réseau associatif est […] assailli par les appels de milliers de consommateurs, légitimement inquiets et exaspérés par votre gestion pour le moins calamiteuse de cette procédure de rappel et d’immobilisation sans précédent », indique ainsi la présidente de l’UFC-Que Choisir, Marie-Amandine Stévenin, dans une lettre ouverte adressée au directeur général de Stellantis, Carlos Tavares.

Pallier l’immobilisation forcée

L’association exhorte par ailleurs Stellantis à « assurer la mise en œuvre systématique et efficace de toutes mesures de substitution permettant de pallier l’immobilisation forcée des véhicules […], celle-ci ne trouvant à l’évidence son origine que dans votre gestion désastreuse de cette crise industrielle, pourtant très largement prévisible ».

Assurer d’une date de réparation sous trois mois maximum

L’UFC-Que Choisir appelle aussi Stellantis à « prendre sans délai, eu égard à la gravité du dysfonctionnement mortel identifié, toutes les mesures à même d’assurer au consommateur la fixation, sous trois mois maximum, d’une date de réparation effective ». Alors que « des véhicules mettant potentiellement en danger des centaines de milliers de consommateurs sont encore susceptibles de circuler en France », l’UFC-Que Choisir a regretté que « la seule réponse réellement apportée par votre entreprise à ces derniers est de leur notifier un “arrêt de conduite” […] une telle posture est inadmissible ».

Sources : UFC Que choisir, AFP

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

La pression monte pour Stellantis face au dangereux problème d’Airbag défectueux. L’association de défense de consommateurs UFC-Que Choisir vient de mettre en demeure le groupe automobile Stellantis de « mettre en place des solutions concrètes » pour ses clients.
Dénonçant parallèlement « l’incurie » du groupe automobile.
Pour rappel, Citroën a lancé le rappel de 605 000 Citroën C3 et DS3 produites entre 2009 et 2019. Ces voitures pourraient s’avérer fort dangereuses pour les occupants, avec la possibilité d'avoir un airbag - fourni par l’entreprise Takata qui a fait faillite en 2017 - qui, en se déployant, projette des fragments (alias shrapnels) potentiellement mortels. Sauf que plus de 600 000 véhicules au rappel … les garagistes habilités ne savent pas faire en l’absence d’une procédure finement pensée et menée …



La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.