Accueil Historique Kimera EVO37, un sublime « restomod » Lancia

Kimera EVO37, un sublime « restomod » Lancia

0
9
PARTAGER
Kimera

Kimera Automobili a officiellement dévoilé son restomod de la Lancia Rally 037. Et elle reste thermique, en utlisant un moteur emblématique de lépopée Lancia en Groupe B !

Taillée pour le rallye

Fruit d’une collaboration entre Abarth, Pininfarina et Dallara, la Lancia 037 fut développée pour représenter Lancia dans la nouvelle règlementation Group B des rallyes au début des années 80. Pour répondre aux exigences d’homologation, une version de route, la 037 Stradale, fut construite à 262 exemplaires (200 étant le minimum requis) avec un moteur 2.0 litres dérivé de la Fiat 131 Abarth et préparé par ces derniers, muni d’un compresseur Roots et qui développait 205 chevaux. La 037 Rally deux roues motrices débuta en 1982 et permit à Lancia de décrocher le titre des constructeurs 1983, avant de céder la place aux 4 roues motrices.

« Evolution authentique »

Telle est l’expression employée par Kimera. Quasiment 40 ans plus tard, Kimera Automobili fait revivre cette iconique Lancia en présentant officiellement la EVO37. Cette dernière reste fidèle à la voiture d’origine du constructeur turinois avec des formes et des lignes très respectueuses de son ancêtre : pavillon bas et plongeant à l’arrière, bossage sur le toit (qui s’expliquait sur l’originale, haute de seulement 1,24 mètre, pour permettre le port du casque !), épaulements musclés, grand capot avant parsemé d’ouies d’aération (avec un porte-à-faux néanmoins plus court), une calandre scindée en son centre typique de Lancia, des doubles optiques ronds et même le design « perforé » des jantes. L’arrière par contre évolue davantage avec 4 échappements, des feux ronds (alors qu’ils étaient carrés sur la Stradale) et un grand spoiler incliné dans le prolongement de la carrosserie, que l’on trouvait sur la Rally 037 Group B mais pas sur la Stradale.

Les principaux changements apportés au design extérieur concernent l’implantation de phares à LED et de rétroviseurs profilés en carbone, en lieu et place des rétroviseurs « cheap » de la Stradale de 1982. La carrosserie de la Kimera EVO37 est légèrement plus longue que la voiture d’origine tandis que la carrosserie est en fibre de carbone au lieu du kevlar et de la fibre de verre utilisés sur la 037 Stradale. Le kevlar, le titane, l’acier et l’aluminium sont aussi de la partie. On appréciera aussi, sur la calandre avant et sur l’arrière, le petit logo de l’EVO37 qui reprend le liseré caractéristique des décorations Martini Racing.

Un moteur particulier

L’EVO37 est restée une voiture à traction arrière et sera également livrée avec une transmission manuelle. La suspension triangulaire vient d’Öhlins tandis que le système de freinage carbone-céramique de Brembo.

Détail qui a son importance, Kimera Automobili a décidé de conserver le même moteur que le modèle historique, monté longitudinalement derrière les sièges arrière. Cependant, le moteur de 2,1 litres fabriqué par Italtecnica (société qui avait été l’une des premières à développer une 550 Maranello GT1) a été repensé de fond en comble sous la direction de Claudio Lombardi, un ancien ingénieur de Lancia mais aussi concepteur du dernier V12 de Formule 1 chez Ferrari.

Il a surtout la particularité de reprendre l’association du compresseur « Volumex » et du turbocompresseur, afin d’obtenir du couple et de diminuer le temps de réponse du turbo, un compresseur relayant l’autre. Cette solution avait été utilisée sur le moteur de la monstrueuse Delta S4, qui avait pris la relève de la 037. Grâce au turbocompresseur et au « volumex », le groupe motopropulseur est désormais capable de développer une puissance de 512 chevaux et 550 nm de couple maximal, ce qui devrait lui permettre de battre largement les performances de la Stradale des années 80.

Claudio Lombardi a donné des précisions sur le moteur : « D’un point de vue technique, le moteur est un 4 cylindres en ligne suralimenté par un compresseur et un turbocompresseur. L’avantage de ce couplage est de pouvoir utiliser un turbocompresseur adapté pour développer des puissances très élevées à hauts régimes et en même temps ne pas renoncer au couple et aux performances à bas régimes grâce au volumétrique. Celui qui le conduit aura une livraison complète et puissante à tous les régimes moteur de l’ EVO37 »

« Nous avons essayé de garder un concept inchangé autant que possible, qui est celui du moteur suralimenté au moyen d’un compresseur et d’un turbo. Non pas pour aimer le passé, mais parce que c’est un concept moderne qui est également re-proposé aujourd’hui dans les compétitions officielles. Le concept actuel de réduction des effectifs pour obtenir une puissance très élevée à partir de moteurs de petite cylindrée conduit à la redécouverte de ce schéma, couplant le turbocompresseur à un compresseur volumétrique. À l’époque, la nôtre était déjà une évolution authentique !

 La voiture sera performante dans toutes les conditions, aussi bien à bas régime où le couple ne nécessitera pas de changement de vitesse pour «s’en aller» de manière progressive, soit à haut régime où tout le potentiel en termes de puissance se développera. C’est ce qui a fait ensuie le succès de la Delta S4, tout le monde était d’accord pour dire qu’elle avait le meilleur groupe motopropulseur. Concernant la partie châssis, les avis sont partagés, mais le verdict sur le moteur est unanime: il s’agit du meilleur moteur du groupe B dont celui de l’EVO37 devient aujourd’hui un hommage moderne .

Le constructeur a annoncé qu’il ne construirait que 37 exemplaires du Kimera EVO37, chacun à un prix de départ de 480000 euros. Les débuts officiels auront lieu au Goodwood Festival of Speed ​​ prévu du 8 au 11 juillet, tandis que les livraisons aux clients commenceront en septembre. C’est en tous cas une belle réussite, un bel hommage !

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Kimera EVO37, un sublime « restomod » Lancia"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gebe
Invité

Très beau !
Petite remarque : « porte-à-faux » est un mot masculin 😉

Nico
Invité

Décrochement de mâchoire !!!!

Achille Talon
Invité

Bel hommage !
Je ne suis pas fan de l’arrière, entre le spoiler bec de canard un peu trop haut et les feux ronds. Idem pour les roues, on perd la finesse du modèle d’origine, surtout par rapport à une 037 Stradale.
A part ça, une belle auto qui offrira certainement des belles sensations, n’en déplaise à ceux qui n’aime pas les 4 cylindres (comme à Maranello, par exemple).

zafira500
Invité

Et pourtant Maranello à déjà produit des quatre cylindres avec l’ASA 1000 GT.

MOTÖRHEAD
Invité

Bien bien, voiture méconnue,

   
Invité

Merci de mettre un lien vers le site de pré-commande…

wpDiscuz