Accueil Ecologie Lobby pétrolier US pour une taxe carbone, baril vert pour objectif

Lobby pétrolier US pour une taxe carbone, baril vert pour objectif

0
59
PARTAGER

L’American Petroleum Institute (API), qui regroupe les industriels du secteur des hydrocarbures aux États-Unis, vient de confirmer envisager de soutenir la mise en place d’une taxe carbone. Objectif officiel : lutter contre le changement climatique … à moins qu’il ne s’agisse encore une fois que d’une histoire de gros sous …

Le lobby pétrolier US réfléchit à l’instauration d’une taxe carbone

« L’API et ses membres continuent de discuter et de réfléchir à une taxe carbone parmi d’autres solutions afin de réduire les émissions et d’atteindre les ambitions de l’Accord de Paris » sur le climat, a indiqué une porte-parole de l’organisme. Lequel compte plus de 600 entreprises du secteur pétrolier et gazier dont les majors ExxonMobil et Chevron.

Pour rappel, une taxation du carbone a pour but de réduire la production de gaz à effet de serre en instaurant une fiscalité liée au niveau d’émission polluante.

Objectif annexe …. mais au final prioritaire pour les pétroliers ?

Dans un projet de déclaration, l’API se prononce concrètement en faveur d’une telle taxation. Selon elle, elle constitue « le principal instrument de politique gouvernementale pour réduire les émissions de CO2 » … « tout en aidant à maintenir des prix de l’énergie abordables. » Un des enjeux majeurs ? ….

La fédération ne fournit toutefois aucun élément d’éventuels tarifs qui pourraient être envisagés.

Divergences de points de vue

La question du changement climatique est au cœur de divergences entre l’API et certains de ses membres européens. Ces derniers s’avèrent plus actifs dans la lutte contre le changement climatique et la transition vers les énergies renouvelables.

Mi-janvier, le groupe énergétique français Total a annoncé son intention de quitter la fédération, estimant que les positions de l’API étaient seulement « partiellement alignées » avec les siennes sur le dossier climat. Invoquant notamment leur divergence de points de vue sur le principe de tarification du carbone.

Total reproche à l’API son soutien à une législation plus laxiste et son opposition aux VE

Total reproche également à l’API « son soutien au relâchement de la réglementation américaine sur les émissions de méthane » et son adhésion à un groupe de pression opposé aux soutiens aux véhicules électriques.

L’enjeu suprême : produire du pétrole à zéro carbone net ?

Mais l’enjeu final ne serait-il pas celui-là ? Imposer une taxe carbone pour créer une nouvelle concurrence entre pétroliers ? Entre ceux capables (financièrement et techniquement parlant) de produire du pétrole qui pourrait être qualifié de propre ?

Lors d’une conférence, le PDG d’Occidental Petroleum, Vicki Hollub, a ainsi déclaré que son objectif était de produire du pétrole à zéro carbone net. La société se fixe pour objectif d’être d’ici 15 à 20 ans, « non seulement une société pétrolière mais également une société de gestion du carbone ».

« La bonne chose est que l’administration Biden et le président Biden comprennent et savent à quel point le captage et la séquestration du carbone sont importants pour atténuer l’impact du changement climatique » estime-t-elle. Selon elle, le gouvernement US devrait prendre des mesures pour y remédier. « C’est une grande opportunité pour les États-Unis de créer une énorme différence et d’être un chef de file mondial » a-t-elle ajouté.

Combat pour un baril vert

«C’est un combat pour la survie dans le monde ESG » estime un responsable de la stratégie mondiale sur les matières premières. Selon lui, il ne suffit pas maintenant d’être le baril le moins cher », désormais « vous devez être le baril le plus vert ».

Au final, c’est la course pour être la compagnie énergétique la plus propre qui opposera en fin de compte les majors pétrolières à leurs rivaux appartenant à l’État du Golfe d’Arabie saoudite, du Koweït et des Émirats arabes unis. «C’est quelque chose que les compagnies pétrolières nationales préconisent. «Non seulement nous sommes les moins chers, mais aussi les plus verts», estime-t-il.

Dans ce domaine, les États-Unis et d’autres gouvernements reconnaissent le rôle de la capture et du stockage du carbone.

Eliminer non pas les combustibles fossiles mais les émissions

«Ce que je pense que les gens ne comprennent pas, c’est que nous ne devrions pas parler d’élimination des combustibles fossiles. Ce dont nous devons vraiment parler est d’éliminer les émissions » a insisté la DG d’Occidental Petroleum. Ajoutant que si la société avait les capacités de le faire, elle fera.

. «Le pétrole net zéro carbone dont le monde a besoin et le monde ne peut pas atteindre les objectifs … de l’accord de Paris sans l’aide de l’industrie pétrolière. Nous pouvons être des leaders dans ce domaine » a-t-elle plaidé.

Occidental Petroleum : captage direct de l’air (DAC) pour un baril vert

Occidental Petroleum envisage de construire une installation au plus profond du plus grand champ pétrolifère d’Amérique qui, selon elle, pourrait changer la façon dont le monde pense aux émissions de combustibles fossiles.

La première usine à grande échelle de captage direct de l’air (DAC) du monde éliminera le dioxyde de carbone de l’atmosphère et le pompera profondément sous terre, où il restera pendant des millions d’années. Le processus serait essentiellement l’inverse de ce que font aujourd’hui les sociétés pétrolières et gazières. L’objectif est de réduire les émissions du principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique et même de produire un jour un baril de pétrole négatif en carbone.

Mais pour couvrir les coûts d’exploitation de l’usine, Occidental utilisera dans un premier temps une grande partie du CO2 pour expulser le pétrole des réservoirs souterrains, remplaçant ainsi un polluant par un autre. L’installation, qui devrait coûter des centaines de millions de dollars, aura également besoin du soutien de crédits d’impôt et d’investisseurs extérieurs pour être financièrement viable.

L’usine d’Occidental, qu’elle vise à faire fonctionner d’ici 2023, se base sur un nouveau modèle car elle prélève du CO2 directement dans l’air, permettant à l’installation d’être construite n’importe où.

La centrale sera conçue pour capter jusqu’à 1 million de tonnes de dioxyde de carbone par an, soit l’équivalent des émissions d’environ 215 000 voitures, soit un quart de la production d’une centrale au charbon.

Notre avis, par leblogauto.com

Si toute politique menée pour la protection du climat est certes louable, pas sûr que l’objectif des plus grands groupes de pressions soit l’avenir de notre bonne chère vieille planète. Si certains y voient l’occasion de renouveler le parc de véhicules en favorisant la transition énergétique, les lobbies pétroliers et groupes énergétiques n’ont pas dit leur dernier mot ….

Leur nouveau cheval de bataille : produire un baril de pétrole dit vert pour créer un nouvel avantage concurrentiel … et éliminer ainsi le maximum de concurrents.

De quoi révolutionner le secteur … et le monde des constructeurs automobiles, lesquels pourraient n’être plus contraints d’investir massivement dans le développement de véhicules électriques ?

Sources : AFP, Wall Street Journal, API, CNBC, Bloomberg

Poster un Commentaire

59 Commentaires sur "Lobby pétrolier US pour une taxe carbone, baril vert pour objectif"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

A priori une bonne nouvelle en espérant que cela ne cache pas d’autres inconvénients de taille !?
Et que cela soit une vraie volonté, d’améliorer aussi l’environnement (pas uniquement les finances des groupes) et que cela ne soit pas seulement du greenwashing ?

The Stig
Invité

Trop naïf vous êtes, jeune Padawan…

Emma_
Invité
Les pétroliers comprennent enfin que faire du lobbying contre le la lutte contre le changement climatique ne sert à rien, et que tout le CO2 que leurs produits déversent dans l’atmosphère rendra la planète invivable. Donc soit ils continuent à vouloir ne rien changer et dans ce cas, ils vont disparaitre (soit parce que l’humanité aura disparu, soit parce qu’elle aura appris à se passer d’eux) Soit ils se transforment rapidement pour avoir une place, et dans ce cas ils ont besoin que l’un des paramètres de l’équation soit modifié pour tout le monde (taxe carbone), pour ne pas favoriser… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Cela fait un paquet de temps que certains pétroliers l’ont compris. Sous la présidence de feu de Margerie, Total s’est transformé en énergéticien plus que pétrolier. Patrick Pouyanné continue le chemin tracé et désormais Total produit de l’élec bas carbone (10 GW installés visés fin 2023 et de mémoire 30 en 2025 ou genre. Total fait par exemple des pellets bois pour les particuliers, etc. Je me souviens d’une ITV de de Margerie qui expliquait que la marge sur un litre de carburant était plus faible que la marge faite sur un croissant vendu dans la même station… Ils ne… Lire la suite >>
SGL
Invité

Ah ! zut @Thibaut Emme, j’avais sur la langue l’argumentation de Total qui veut baisser considérablement la part du pétrole dans leur métier.

SGL
Invité

Se « passer » de pétrole est une chose ultra compliquée… c’est comme vivre sans avoir du Made in china chez soi.
Ça se travaille à l’avance, mais déjà, il faut se rendre compte de notre dépendance.

KifKif
Invité

Comme se connecté au Blog Auto sans Made in China !

SGL
Invité

Oui @KifKif, mais parfois (souvent même) grâce à de la technologie occidentale comme STMicroelectronics.

amiral_sub
Invité
@SGL: pour se connecter au blogauto y a surement plus de technologies US que françaises ou chinoises: dns américains, certificats américains, datacenter probablement américain (pas le temps de rechercher), processeurs intel, système d’exploitation probablement américain (ou linux mais aussi à fort contenu us), logiciel américains (meme en cas de open source), systemes de stockage américains, routeurs americains, firewalls americains, et coté poste client os androis, ios ou windows sur des processeurs intel, amd ou arm. Un peu de stmicrolectronics, quelques composants chinois surement (mais surtout amerloques et ausi allemands infineon), assemblage en chine probablement. L’informatique c’est la domination technologique américaine… Lire la suite >>
Emma_
Invité

Tout à fait Thibaut, mais il y a une différence entre « certains pétroliers » et « le lobby des pétroliers US »
Et il y a aussi une différence entre « se diversifier vers d’autres sources d’énergie (tout en cherchant ou non à préserver les ressources liées au pétrole) et « militer pour une sortie du pétrole fossile plus rapide ».

Et de ce que je comprends de l’article d’Elisabeth, les pétroliers US seraient en train de renoncer à se battre pour préserver le pétrole fossile le plus longtemps possible (ce qui serait un vrai changement). Mais j’ai peut être mal compris.

wizz
Membre

on verra en 2024, si jamais Trump parvient à se faire réélire, si le lobby pétrolier US veulent toujours leur taxe carbone…

amiral_sub
Invité
il y a de toutes façons un fait inéluctable: quoi qu’il arrive la production de pétrole non conventionnel atteindra un pic puis diminuera, comme ce fut le cas vers 2008 pour le pétrole conventionnel. De plus, même si c’est encore à la marge, l’europe a démarré sa transition énergétique ce qui est aussi un avantage compétitif : une voiture thermique européenne est dors et déjà plus sobre qu’une voiture américaine équivalente. Cette transition donne un avantage dans tous les domaines : automobile (on voit dors et deja que les constructeurs japonais sont largués dans les voitures électriques face aux constructeurs… Lire la suite >>
Béret vert
Invité

Le pellet bois, quand on a fait le compte du carburant pour le broyer et de l’énergie pour le sécher plus le transport…

amiral_sub
Invité

c’est sur qu’il y a pas mal de greenwashing, mais la tendance de fond a démarré : interdiction des chaudières à gaz, malus, aides aux VE, zones basses émissions. Et ce n’est que le début

gigi4lm
Invité

Que certains pétroliers, dont Total, soient contre n’a rien de surprenant. Ils ont compris que l’avenir n’était plus dans le pétrole et investissent dans les énergies nouvelles. Savoir prendre le virage quand il est temps …

SGL
Invité

Totalement…et je m’en réjouis !

C Ghosn
Invité

Le changement de nom historique de Total par TotalEnergies marquera ce virage.

wizz
Membre
Je suis un entrepreneur, un businessman étape 1 : je déboise l’Amazonie, exploite les bois précieux (qui ne m’a rien couté), me faire des burnes en bronze étape 2 : je plante du soja, pour nourrir le bétail que mangeront les gens, et me faire des burnes en argent étape 3: puis je replante des arbres qui permettront de capturer X tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Puis je réclame ma part de crédit carbone. Et là, je me fais des burnes en or Bref, le lobby pétrolier, US ou autre, c’est pareil. Il n’y a rien d’écolo, ou prise de… Lire la suite >>
SGL
Invité

Oui @wizz, on reste méfiants…et pas naïfs, ils font de l’argent,
MAIS la pression du monde entier ne veut plus du monde ultra-polluant de papa !
Donc ils sont obligés de suivre l’air de temps…
Mais ce ne sont pas des fans de Greta, ils sont là pour l’argent avant d’être « écolos »

wizz
Membre
la pression du monde entier contre un pétrole sale!!!! tu n’aurais pas autre chose encore plus naze à dire??? toi même disais que les industriels n’hésitent pas à délocaliser pour 1 centime tout le monde sait que c’est l’esclavage industrielle en Chine, en Inde, au Bengladesh tout le monde sait que les centrales au charbon tournent plein pot en Chine, en Inde tout le monde sait que les normes environnementales sont plus que laxistes en Chine, en Inde, au Bengladesh le tout transporté par des navires consommant du fuel lourd ultra polluante —> et pourtant, cela n’a pas l’air de… Lire la suite >>
SGL
Invité

Ce n’est pas vraiment ça @wizz, c’est beaucoup plus fort !
Les fonds de pension veulent investir dans des énergies propres… et souvent uniquement !
Ce n’est pas « Régis » qui va faire plier les multinationales en choisissant son litron.
Et cela ne remet nullement ce que j’ai déjà dit sur le sujet !

wizz
Membre

faites ce que je dis, mais ne regardez pas ce que je fais

je n’ai pas l’impression que la Norvège a fermé ses puits de pétrole et gaz après ce vote….

https://www.notre-planete.info/actualites/2612-plus-grand-fond-souverain-fin-investissement-energie-fossile

SGL
Invité

Oui, ils jouent sur les deux tableaux… mais avant ce n’était uniquement avec le pétrole et le charbon.
Il y a un progrès quand même !?
Leurs buts N°1 sont de faire de l’argent… c’est certain, après la pression marche.

wizz
Membre
les Etats Unis ont les plus grandes ressources en charbon (ou en 2eme position). Ils avaient aussi un très grand nombre de centrales de charbon. Depuis, ils ferment ces centrales, non pas parce que pollution écolo toussa toussa, mais parce que le gaz ne coute presque rien, grâce au pétrole de schiste. Quant à l’autre grand pays du charbon, la Chine n’a pas besoin de financement étrangère. De ce fait, lorsque les fonds d’investissement disent ne plus vouloir financer le charbon, c’est tout simplement du défoncement de porte ouverte. Ce n’est pas qu’ils n’en veulent pas. C’est seulement qu’il n’y… Lire la suite >>
wizz
Membre
quant à la volonté d’investir dans les projets ENR, solaire et éolien, grâce aux subventions, aux conditions privilégiées (être prioritaire pour la vente d’électricité), c’est tout simplement le meilleur investissement. Même les actions à risque en bourse ne sont pas aussi rentable. sauf que cette rentabilité, c’est la pompe à fric de nos impôts, qui ne peuvent pas durer indéfiniment. Et si les politiciens y foncent tête en avant, c’est juste que c’est populaire, c’est green(washing), ça fait élire ou réélire. Demain, supposons que tous les pays stoppent les subventions aux ENR, le mettent en concurrence libre, voire même y… Lire la suite >>
SGL
Invité

Un collègue me parlait justement comment la pression populaire et mondiale a fait plier la société Nike qui faisait travailler les enfants.
https://www.consoglobe.com/ethique-comment-nike-a-ete-force-de-changer-ses-pratiques-cg
https://www.capital.fr/conso/nike-et-adidas-etrilles-pour-leur-politique-envers-les-ouvriers-1292430

Mwouais
Invité

@SGL : quel rapport entre exploiter des enfants et extraire du pétrole pour les besoins de consommation et de déplacements (surtout professionnels ou utilitaires) humains ?

La consommation de biens n’est pas comme tu pourrais le croire le point commun. Car le pétrole sert à l’activité humaine (sauf toi qui prends le métro en semaine et qui utilise le pétrole surtout pour tes loisirs vers ta seconde résidence maintenant que j’y pense : t’es un fieffé salopard finalement 😉 …

SGL
Invité

@Mwouais
Le thème est la pression populaire qui peut atteindre divers niveaux.
Actuellement, il y a le « Buttergate » la polémique sur le beurre trop dur à étaler au Canada , encore moins grave (voire futile) que le travail d’enfant et la pollution mondiale du pétrole.
Pourtant, la filière laitière va devoir céder !

Mwouais
Invité

J’aime pas le beurre mou,

J’aime pas non plus les mous du cerveau, c’est la tendance actuelle, vais-je céder ?

wizz
Membre

pour juste quelques centimes de hausse sur le carburant, ils étaient nombreux à mettre un gilet jaune sur le dos

pour le capture CO2 dans l’air, il faudra des machines séparant le CO2, et de l’énergie pour les faire fonctionner. Beaucoup de machines et d’énergie vu la concentration du CO2 dans l’air. Ceci se répercutera forcement sur le prix du carburant en bout de ligne. J’ai du mal à croire que les gens (automobilistes) vont accepter joyeusement ce genre d’idées green….

Mwouais
Invité

@SGL : n’est-ce pas toi qui dit que le diesel devrait idéalement rester en vente durant 10 ans et que l’hybride est mieux que l’electrique ?

SGL
Invité
SGL
Invité

« l’hybride est mieux que l’electrique ? » Ça peut, oui, si le trajet pour le boulot est inférieur à 50 km par jour et que le WE à plus de 300 km par autoroute, ça peut être le bon compromis, surtout que le souci pour la grande transhumance de l’année, que 2 jours dans l’année.

wizz
Membre

toi aussi, tu pourrais supprimer tes transhumances vers ta résidence secondaire. De ce fait, il n’y aura plus d’obstacle à l’acquisition d’une Citroen AMI…

robert
Invité

Que faisons nous des milliards de m3 de méthane qui parte du permafrost et d’autres endroits et qui ne brûle pas . il est plus nocif que le CO2. Avec le réchauffement c’est ce méthane qui va poser problème .

wizz
Membre

robert
à toi, à moi, à nous de faire le nécessaire pour ne pas réchauffer le climat. Ainsi, le permafrost ne se dégèlera pas, et son méthane y resterait sagement dans ce sol gelé

Mwouais
Invité

C’est un peu tard….et inéluctable. C’est bien pour cela qu’economiser sur les frais de chauffage de sa maison en descendant de 1° le thermostat quand celle-ci va demain être ensevelie sous la lave du volcan qui gronde depuis longtemps est, vu à postériori…risible.

wizz
Membre

un peu moins de bagnole
un peu moins de bouffe (dans nos pays occidentaux)
un peu moins d’avion
un peu moins de gosse
un peu moins de biens de conso
un peu moins de vacances
un peu moins de résidence secondaire
un peu moins de vouloir aller à l’autre bout du monde, ou du pays

amiral_sub
Invité

100% d’accord, on est tous coupables , nos grands parents un peu, nos parents beaucoup et nous encore plus

SGL
Invité

C’est déjà bien d’en prendre conscience…
Mais il faudrait que tous le fassent aussi !

amiral_sub
Invité

chauffage sans pétrole ni gaz, pas de voitures à carburants fossiles, le train, on a deja beaucoup de solutions

wpDiscuz