Accueil Historique Des Groupe B du Manoir de l’Automobile de Lohéac aux enchères

Des Groupe B du Manoir de l’Automobile de Lohéac aux enchères

0
16
PARTAGER

Y a-t-il péril en la demeure à Lohéac ? Placé en procédure de sauvegarde, le Manoir de l’Automobile de Lohéac vend ses plus emblématiques voitures de rallyes de Groupe B.

C’est dans le cadre de la vente aux enchères « Parisienne 2021 » organisée par Artcurial Motorcars le 5 février prochain que l’on trouvera les voitures du Groupe B exposées au Manoir breton.

C’est un total de sept voitures mythiques du Groupe B qui seront mises à l’encan. Cette collection, c’est celle de Michel Hommell, fondateur du Manoir de l’Automobile de Lohéac et d’un groupe de Presse récemment dispersé et liquidé, ainsi que d’Olivier Quesnel, ancien directeur des départements compétition de Peugeot puis de Citroën.

Les voitures ont été collectées dès l’arrêt du groupe B en 1986 et ont été conservées bien à l’abri du Musée de l’Automobile de Lohéac depuis. Il y a la MG Metro 6R4 de Didier Auriol, la Renault R5 Turbo de Carlos Sainz, la Peugeot 205 T16 de Bruno Saby. Mais, les deux clous du spectacle seront sans doute l’Audi Quattro S1 de Walter Röhrl ainsi que la Lancia Rally 037 de Fabrizio Tabaton ! C’est la plus grande dispersion de Groupe B jamais faite.

Surtout, elle pose la question du devenir du Manoir de Lohéac. En effet, si la vente et l’achat de véhicules de collection font partie de la vie normale d’un musée auto, la vente de cette importante collection de Groupe B interroge. Est-ce que cela va permettre au Manoir de renflouer les caisses pour attendre le retour des visiteurs (le Musée ainsi que le circuit asphalte sont fermés face à la Covid-19) ? Ou bien n’est-ce que le début de la vente à la découpe des collections appartenant à Michel Hommell ?

La vente de la Matra MS 670 choque

En plus des Groupe B, Artcurial vendra un mythe de la course automobile en la Matra MS 670 châssis 001, victorieuse des 24 Heures du Mans en 1972. La voiture vendue est dans la configuration de la gagnante des 24 Heures du Mans 1973.

La voiture qui a vu Graham Hill et l’indissociable de l’aventure Matra, Henri Pescarolo remporter l’épreuve sarthoise est estimée entre 4 et 4,5 millions d’euros. Mais, une enchère plus importante peut arriver et un prix de 8 millions ou plus n’est pas à exclure. Cette mise en vente a fait réagir (choqué n’est pas un vain mot) plusieurs personnes dont Henri lui-même. C’est la mémoire de Jean-Luc Lagardère que le groupe dirigé par son fils vend.

La voiture est mise en vente par le groupe Lagardère qui fait face à un jugement de la cour d’appel de Bourges. Cette dernière a donné gain de cause à 296 anciens salariés de Matra. Elle estime qu’ils ont été «licenciés sans cause réelle et sérieuse». C’était il y a 17 ans… Matra manufacturing & Services a été condamné à leur verser une indemnité de 4 200 900 euros…en gros, le prix de vente bas espéré pour ce morceau d’Histoire automobile.

Une Porsche 550 A Spyder ou des Anglaises

D’autres voitures d’exception seront aussi vendues (ou proposées à la vente) comme un superbe Porsche 550 A Spyder châssis 0118 de 1957. C’est la première Porsche de course à moteur central et possédant un châssis tubulaire léger par rapport au châssis-poutre précédent. Ce châssis a été livré neuf par Porsche et a participé à des courses aux USA jusqu’en 1962.

Depuis 19 ans, elle est la propriété de son propriétaire actuel et a bénéficié d’une restauration en Allemagne il y a 20 ans. Pour les puristes et amateurs, elle est « matching numbers » (donc elle conserve les principaux organes mécaniques d’origine de sa sortie d’usine). Artcurial précise même qu’une majeure partie des composants de la carrosserie et des organes mécaniques sont d’origine. Elle est estimée entre 3,8 M € et 4,4 M €.

Une collection de voitures anglaises sera également soumises aux enchères lors de cette vente « Parisienne 2021 ». Cette vente était prévu comme de coutume pendant le Salon Rétromobile. Mais, Rétromobile a été déplacé au moins de juin 2021 pour minimiser toute annulation suite à la pandémie à la Covid-19. Artcurial maintient la vente aux enchères à la date prévue, le 5 février 2021. Le catalogue complet ne semble pas encore disponible.

Illustration : Artcurial modifiée par leblogauto.com

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Des Groupe B du Manoir de l’Automobile de Lohéac aux enchères"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité

Le groupe B c’est Bien,

La fenêtre pop up c’est à jeter par la fenêtre….

Emmanuel
Invité

Dommage qu’elles quittent le Manoir 🙁

Je devais y aller l’an passé pendant les vacances de Pâques avec mon fils …
Nous avons parlé d’y aller cette année si les musées rouvrent leurs portes. Mais sans les groupes B ça va faire un trou dans l’expo !

Renan
Invité

depuis cet été je voulais retourner au Manoir, j’ai attendu la saison calme mais c’est actuellement fermé. Vu les prix, ça permettra de faire survivre le Manoir quelques mois ou années de +.

Croûton
Invité

Très triste de voir cette collection dispersée, le Manoir sans ses Groupe B, c’est un kouign aman sans beurre…

r.burns
Invité

On croise les doigts pour Retromobile en juin !

AXSPORT
Invité

Triste……

wpDiscuz