Accueil Audi Audi quitte la Formule E et vient au Dakar en électrique

Audi quitte la Formule E et vient au Dakar en électrique

0
44
PARTAGER

2021 sera la dernière année d’Audi Sport en tant qu’écurie officielle en Formule E. En effet, la marque aux anneaux a décidé de s’engager au Dakar 2022 avec un prototype électrique.

C’est une nouvelle qui va en surprendre plus d’un : Audi Sport annonce son engagement pour le Dakar 2022 « avec un prototype innovant ». Ce proto, c’est quoi ? Un moteur électrique pour la propulsion, associé avec une batterie haut voltage (800 V ?) ainsi qu’un « convertisseur d’énergie » très efficient.

Le prototype sera donc mu par l’électricité. Mais, il y aura ce qu’Audi appelle un « energy converter ». C’est un moteur thermique essence TFSI optimisé pour tourner à un régime constant et recharger une batterie haute tension. Cette dernière pourra être rechargée au bivouac, mais aussi en roulant. Cela peut signifier qu’un véhicule hybride de ce type pourrait arriver en série : Electrique avec prolongateur d’autonomie.

Audi le clame : le rallye-raid sera le fer de lance de l’engagement usine en sport auto dans le futur.

« Un engagement multiple dans le sport automobile est et restera une partie intégrale de la stratégie d’Audi. Nous voulons continuer à démontrer le slogan de la marque ‘Vorsprung durch Technik’ dans le sport automobile international de haut niveau à l’avenir et développer des technologies innovantes pour nos voitures de route. Le rallye le plus difficile du monde est l’étape parfaite pour cela » selon Markus Duesmann, président du conseil d’administration et membre du conseil d’administration pour le développement technique et les lignes de produits chez AUDI AG.

Cet engagement au Dakar signe la fin de l’engagement officiel de Audi Sport en Formule E. 2021 sera donc la dernière année avec les couleurs de la firme. Pour autant, cela ne signifie pas un retrait en fin de saison prochaine. En effet, l’écurie est née ABT Schaeffler avant qu’Audi ne prenne le devant de la scène. Elle pourrait très bien redevenir ABT, à moins qu’un constructeur soit intéressé par une arrivée en Formule E. Audi laissant la porte ouverte à l’utilisation de la motorisation développée pour 2021 pour les saisons suivantes, l’hypothèse écurie cliente ABT est plausible.

Pour la formule électrique, c’est un nouveau départ d’envergure après celui de Renault (même si Nissan a remplacé son partenaire de l’Alliance).

Le LMDh aussi en ligne de mire

 

Mais, il n’y a pas que le Dakar en ligne de mire. En effet, Julius Seebach, patron d’Audi Sport GmbH précise que la société prépare son arrivée en catégorie LMDh. Ce n’est pas l’hypercar du Mans mais son équivalent US avec lequel il y aura des équivalences. On aura donc très bientôt le retour des Audi aux 24 heures de Daytona, mais également aux 24 heures du Mans. Cela devrait se faire non pas en écurie usine mais plutôt cliente.

La catégorie LMDh permet de s’aligner « à moindre frais » dans les courses d’endurance. Sauf surprise, cela ne doit pas permettre de viser la victoire (au Mans en tout cas) mais devrait permettre déjà aux écuries les plus rigoureuses de viser les top 5.

Poster un Commentaire

44 Commentaires sur "Audi quitte la Formule E et vient au Dakar en électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Un moteur thermique (donc qui pollue) qui tourne pour recharger une batterie électrique (dites non polluante) , qui y a t’il de plus aberrant ?
Voilà donc un véhicule qui se vente d’être écolo alors que pas du tout. Alalala le marketing c’est bien quand même.

deftarg
Invité
Pas d’accord. Certes, ca peut paraître abérant, mais il faut bien voir que les usages d’un véhicule sont très variés : entre la voiture électrique de 300Kg avec 80 Km d’autonomie (et oui, ca répondrait aux besoins de 80% des gens durant la semaine) à la Porsche Taycan, heureusement qu’il n’y a pas qu’une seule vérité. Ici, on parle d’un proto pour le Dakar, donc avec des contraintes très particulières. Il serait intéressant, si ce véhicule termine, d’avoir quelques chiffres clé, notamment la consommation totale de carburant sur l’épreuve – et je ne serai pas surpris que ce véhicule soit… Lire la suite >>
Jdg
Invité

On parle ici d’un proto d’image. Donc non c’est ridicule.
Car se donner une image d’ innovation et écolo en utilisant du thermique est un non sens.
Autant faire un proto full électriques avec des panneaux solaire ou je ne sais quoi.
Désolé mais là ça n’a rien à voir avec une voiture de tous les jours

Marcus
Invité

ici le moteur thermique tourne à un régime constant , donc pas d’accélérations polluantes mais RÉGIME CONSTANT, qui alimentera la batterie , l’avenir de l’auto électrique de grand tourisme est dans les prolongateurs d’autonomie
Certains parlent de prolongateurs de moteurs à pistons, d’autres de moteurs rotatifs (Mazda) et encore d’autres parient sur des mini turbines qui fonctionnent à tous les carburants (essence- mazout- alcool – ) les mini turbines comme prolongateurs d’autonomie seront ,selon moi ,la solution la plus prometteuse pour l’avenir de l’automobile (grand tourisme) pour les longs trajets et hors pistes d’aventure

amiral_sub
Invité

un moteur de course a un rendement dégeulasse. Un groupe électrogène a un rendement de ~40%. Associer les deux n’est pas stupide, le rendement global sera sans aucun doute meilleur qu’un seul moteur de competition

wizz
Membre
être à son meilleur rendement, ce serait bien, mais ce ne sera pas toujours possible, parce que la puissance demandée par la voiture varie selon le type de roulage. Or, pour avoir ses 40% de rendement, le groupe électrogène doit fonctionner dans un cas, dans une plage assez restreinte, et donc fournir une puissance constante, qui ne sera pas toujours possible. à fond pleine puissance https://static.lpnt.fr/images/2019/04/15/18398187lpw-18398275-article-jpg_6135486_660x281.jpg des passages « pépères » (ici, ce sont des touristes) https://www.duneaventures.com/img/img_voyage_circuit_raid_paris_dakar.png Le groupe électrogène doit être dimensionné par rapport au niveau maxi besoin de la voiture (sauf les pics de puissance lors des accélérations). Et donc… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@jdg : ça dépend : si je nomme cela cogeneration ou même trigénération, ça fait directement plus ecolo.

Parce que ton électricité, en vrai, c’est pas le père Noël qui la fait !

Emmanuel
Invité

J’aimais bien le Dakar quand c’était des véhicules « courants » qui courraient. ils étaient préparés, mais il s’agissait plutôt de souder des renforts sur les châssis pour le second jeu de suspension et l’arceau de sécurité que de créer un châssis cage avec une vague copie en fibres de verre de la caisse du véhicule qui courre.
Rappelez vous la R5 6×6 … ça avait de la gueule !

Jdg
Invité

100% d’accord. Mais ça fait déjà qque temps que des buggy dédiés au Dakar gagnaient non stop et ça a rendu l’épreuve moins intéressante. Idem depuis que ça n’est plus en Afrique d’ailleurs

Wawan
Invité

En gros Audi vient d’inventer la Chevrolet Volt…

versdemain
Invité

La meilleur comparaison pourrait être le moteur e-Power du groupe Renault-Nissan. En fait Nissan qui a refuser le e-Tech de Renault, et qui va démocratiser le e-power sur de nombreux models.

wizz
Membre

Un système 100% en hybride série aura un rendement moindre, selon les usages de la voiture.
Le système e-Power est moins sophistiqué que celui de Honda, permettant d’embrayer le moteur thermique directement sur les roues, et s’en passer de la double conversion « force mécanique du moteur thermique -> alternateur -> électricité -> moteur élect -> force mécanique aux roues motrices »

Le seul avantage du système ePower, ce sera sa fiabilité, n’ayant pas d’embrayage comme l’hybride de Honda, ou embrayage+BV du e-tech de Renault

versdemain
Invité
Donc vous aussi n’auriez pas choisi e-tech. Avec du recul je me dit que chacun a des avantages et inconvénients. Pour e-power faible prix puisque pas boite de vitesse. Le top pour une citadine pas trop chère avec très gros couple à moins de 50 kmh. Le problème effectivement sur autoroute à 130 je pense que le couple n’est plus la priorité mais la puissance en ch domaine de prédilection du thermique qui ici a effectivement une petite perte pour passer en électrique, donc pas de gain de consommation sur autoroute. Pour e-tech une boite de vitesse complexe (fiabilité et… Lire la suite >>
wizz
Membre
Le système Honda, c’est celui de Nissan, mais avec un embrayage, donc transmission directe, avec un ratio de transmission correspondant à des vitesses sur les grands axes de circulation. Il s’enclenche entre 80 et 120km/h En dessous, seul le moteur élect est relié aux roues. L’embrayage étant ouvert, le moteur thermique peut être à l’arrêt (donc voiture en mode élect) ou en marche (et donc la voiture est en mode hybride série) http://www.fiches-auto.fr/sdoms/shiatsu/uploaded/principe-fonctionnement-hybride-toyota-hsd-synthse-shema(3).gif C’est un schéma concernant le système hybride de Toyota. Mais sur cette illustration, c’est parfait pour expliquer le fonctionnement du système hybride de Honda. Il suffit d’imaginer… Lire la suite >>
wizz
Membre
Est ce que j’aurais choisi le système e-tech? …..ça dépend de l’usage, du véhicule si j’ai besoin de remorquer une forte charge et sur des pentes fortes, alors j’opterai pour le système e-tech si le carburant est très cher, et que chaque goutte compte, et ce pour tous les usages de la voiture idem si j’ai un gros véhicule idem si je souhaite rouler très vite (>200km/h) . Maintenant, si je ne roule jamais très très vite, genre le Français qui respecte les limites, mais fais souvent des trajets autour de 100km/h (genre aller bosser en prenant une autoroute à… Lire la suite >>
versdemain
Invité
Je m’interroge, donc pour Honda c’est comme une thermique ou tu passes la 5 ème à 80 kmh et tu changes jamais de rapport entre 80 et 135 ? Soit ça mouline (et consomme ) grave a 130, soit à 80 le moteur tourne au ralentit (j’exagère volontairement) J’aurai cru au système s’il y avait eu au moins 2 rapports pour le thermique, ou alors 2 rapports en élec 0 à 60 puis 60 à 100 puis 100 à 135 en thermique. A tout hasard j’ai lu que le Japon est une ile ou la limite est 40 en ville… Lire la suite >>
wizz
Membre
tu as une vieille Clio, ou une Megane, ou une Golf, 110ch, Vmax 195km/h, boite mécanique, 5 rapports. A partir de 80km/h, tu passes le dernier rapport… C’est ce qu’on a tous eu comme cas (si on est « assez vieux » pour les connaitre) tu as une vieille Clio, ou une Megane, ou une Golf, 110ch, Vmax 195km/h, boite mécanique, 6 rapports. A partir de 100km/h, tu passes le dernier rapport… Classique. Tu peux aussi passer la 6eme à 80km/h, et le moteur tournera au ralenti, offrira peu de reprise, peu d’agrément. EN REVANCHE, si tu as une hybride, 110ch thermique… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Dépenser de l’argent pour ça…..

Y a de la tune chez Audi

Invité

L’argent que Audi a économisé en faisant des économies de bout de chandelle depuis le dieselgate, je suppose ?

AFLC7
Invité

Traverser le Sahara en voiture électrique… le problème c’est d’abord la longueur de la rallonge…

Mwouais
Invité

Le problème de la rallonge est toujours que quand tu as fini, tu dois allez à pied jusqu’à la prise pour la retirer. Puis l’enrouler. Pfff.

wizz
Membre

oh jeune padawan luke mwouais

d’abord, choisir le bon modèle de rallonge
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51zwF2NCumL._AC_SX450_.jpg

ensuite, avec entrainement, tout en continuant à rouler, la rallonge va se détacher d’elle même de la prise, avant de se planter dans la prise suivante

que la force soit avec toi…

Mwouais
Invité

Incroyable !

Je me demande combien connaissent cette technologie !!!!

Et combien iront voir ton lien 🙂

Invité

A moins qu’Audi choisisse la solution des auto-tamponneuse, en tendant un grillage au dessus, relié à la voiture par une tige métallique !?!
Dans ce cas là, plus besoin d’une rallonge rallongée !

Mwouais
Invité

@Frédéric : on aurait vu le directoire technique se renseigner auprès de Mme Royal pour un conseil sur le béton incrusté de panneaux solaires et le fonctionnement à induction direct d’un moteur électrique.

Audi envisage le camion toupie inversé qui verse la substance en amont des roues avant, sèche instantanément sous le cagnard et permet un usage immédiat de la route solaire.

Heureusement que les allemands peuvent bénéficier du génie français de Mme Royal.

wpDiscuz