Accueil PSA PSA/FCA : nouvel accord de fusion, Faurecia dégringole

PSA/FCA : nouvel accord de fusion, Faurecia dégringole

0
25
PARTAGER

Du nouveau sur les aspects financiers de la fusion programmée entre PSA et FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Par voie de communiqué les deux constructeurs ont annoncé qu’ils allaient restructurer les termes de leur projet pour économiser les liquidités, tout en affichant leur volonté d’accélérer et accroître les mesures de réduction des coûts sur lesquelles ils se sont engagés durant la pandémie.

Le montant du dividende spécial versé par FCA revalorisé

Les deux sociétés, qui devraient fusionner en donnant naissance à Stellantis, le quatrième constructeur automobile mondial, ont déclaré lundi dans un communiqué conjoint que FCA réduirait à 2,9 milliards d’euros la somme du dividende spécial qu’il s’est engagé à verser en cash aux actionnaires aux termes de l’accord qu’ils ont signé l’année dernière. Le montant initial s’élevait à 5,5 milliards d’euros.

Ne pas reverser aux actionnaires des sommes obtenues via un prêt de l’Etat italien …

L’éventualité de voir les actionnaires de Fiat Chrysler toucher un super-dividende de 5,5 milliards en faisait tousser plus d’un … alors que Fiat a obtenu en juin dernier un prêt de 6,3 milliards garanti par l’Etat italien.

Volonté de préserver le cash

Autre explication à cette révision du « contrat de mariage » : la nécessité pour les constructeurs dans le contexte actuel de crise sanitaire de disposer de cash.

Pour rappel, il y a quelques mois, les deux sociétés ont annulé les paiements de dividendes sur les résultats de 2019, d’une valeur de 1,1 milliard d’euros chacun.

Des actions Faurecia distribuées à tous les actionnaires de Stellantis

Le groupe PSA reportera quant à lui le spin-off de 46 % de sa participation dans l’équipementier automobile Faurecia jusqu’à la conclusion de la fusion. Des actions de l’équipementier seront versées à tous les actionnaires de la nouvelle entité Stellantis.

Initialement, seuls les actionnaires de Peugeot devaient obtenir des actions Faurecia actuellement détenues par PSA, premier actionnaire de l’équipementier automobile avec 46,3% du capital, pour une valorisation avoisinant 2,6 milliards lundi.

Si de premier abord, on pourrait penser que la balance penche un peu trop d’un côté, il s’agit « tout simplement » d’un calcul mathématique permettant de garder la même répartition entre les actionnaires tout en tenant compte des variations des cours.

L’équilibre de l’accord préservé

«Les modifications préservent l’équilibre de l’accord de regroupement initial», ont déclaré les deux groupes, ajoutant que la propriété de Stellantis serait toujours répartie à 50/50 entre les actionnaires actuels de PSA et de FCA.

Renforcer la structure du bilan de PSA et FCA

Une source proche du dossier a déclaré lundi que l’objectif de ces changements était de renforcer la structure du bilan des deux sociétés après la crise du COVID-19 et de garantir que le plan de fusion soit conclu dans les meilleurs délais.

Les analystes avaient fait valoir qu’un tel versement en espèces aux actionnaires de FCA, piloté par l’investisseur EXOR , la société holding de la famille italienne Agnelli, pourrait affaiblir les finances du nouveau constructeur automobile, alors que l’industrie automobile est fortement secouée par la crise du coronavirus.

Confirmant la semaine dernière que l’accord était sur la bonne voie, le PDG de FCA, Mike Manley, a déclaré que le patron de PSA, Carlos Tavares, et lui, étaient conscients de la nécessité pour les deux sociétés de parvenir à la fusion avec les bilans les plus solides possibles tout en offrant aux actionnaires des éléments conformes à leurs attentes.

Synergie PSA / FCA revalorisée à plus de 5 milliards d’euros

FCA et PSA ont déclaré que les synergies annuelles estimées de leur fusion étaient désormais estimées à plus de 5 milliards d’euros, contre une estimation initiale de plus de 3,7 milliards.

Les deux constructeurs automobiles ont par ailleurs confirmé qu’ils prévoyaient d’achever le processus de fusion d’ici la fin du premier trimestre 2021.

Faurecia : le grand perdant de la bataille

Si le changement au niveau de l’actionnariat futur de Faurecia a pu servir de base à cet arrangement « mathématique » , il n’en demeure pas moins que la nouvelle donne du contrat de fusion pénalise l’équipementier et la structure – jusqu’à présent relativement stable – de son actionnariat.

Au final, la famille Peugeot et BPIfrance verra son poids diviser par deux. Certains redoutent d’ores et déjà de possibles cessions de titres en 2021, après versement des titres aux actionnaires.

Un affaiblissement d’ores et déjà pris en compte par les investisseurs : le titre Faurecia aura perdu plus de 6 % dans la journée …

Notre avis, par leblogauto.com

FCA a pu rabaisser à 2,9 milliards d’euros la somme du dividende spécial qu’il s’est engagé à verser aux actionnaires. Une jolie petite ristourne au premier abord, alors que le montant initial s’élevait à 5,5 milliards d’euros. La Covid 19, la crise du secteur automobile, et surtout la fluctuation de la valeur des titres des deux constructeurs seront passées par là. Sans compter également sur la volonté des deux partenaires de partir sur de bonnes bases financières.

Sources : Reuters, Automotive News, Les Echos

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "PSA/FCA : nouvel accord de fusion, Faurecia dégringole"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tesla
Invité

Depuis l’annonce de cette fusion à 50/50, c’est toujours PSA qui dégringole à la bourse.
https://www.boursorama.com/bourse/actualites/fiat-chrysler-grimpe-psa-dans-le-rouge-apres-la-revision-de-leur-accord-de-fusion-61ae88fec5baea08ec5e25424a6c34f9

C’est comme si que tout le monde sentait bien qu’il y a un loup, un truc inavouable (pour l’instant) au détriment de PSA.

NIC084
Invité
Sinon concernant la fusion je pense, même si je peux me tromper, que si l’on regarde la bourse et autres marché et avis de professionnels en finances que toute cette fusion n’est qu’un rachat de fca par psa. A chaque annonce psa baisse en bourse car psa prend des risques de sauver fca. Schéma classique de tout rachat d’entreprises l’acheteur baisse toujours en bourse car ils prennent des risques de sauver et faire croître une autre entreprise. Si on regarde plus en détails le directoire de la nouvelle entité aura 11 sièges 5 pour fca 5 pour psa + Carlos… Lire la suite >>
SGL
Invité
SGL
Invité

Cliquez sur l’onglet 6 mois : + de 49 %

SGL
Invité

Certes FCA fait + de 51 % sur la même période

SGL
Invité

Ouais … Faurecia perd 6% …mais il a gagné + de 57 % en 6 mois !
Relativisons donc !

Darkargos
Invité
Avec 2.9 milliards d’euros on peut se payer une nouvelle plateforme et une chaîne de traction électrique vraiment performantes dont FCA aurait cruellement besoin pour ses véhicules du segment D chez Alfa , Maserati, Chrysler ou soyons fous (je n’aurais jamais cru être capable d’écrire ça) DS. Et bien non, ça va partir dans la poche de la famille Agnelli en grande déshérence financière comme chacun sait. Et au lieu d’utiliser les profits de Faurecia (1.2 milliard en 2019) pour les réinvestir dans le groupe Stellantis, on dilue l’actionnariat qui sera plus vampire que bon père de famille, la famille… Lire la suite >>
SAM
Invité

Les seuls gagnant à court terme c’est Carlos et les Agnelli … a quoi bon? On nous vend de la méga complémentarité mais putain ça c’est si ça marche dans 5 ans. Opel et Citroën sont mal traités depuis un moment… j’ose pas imaginer dans un groupe à 14 labels.

Kaizer Sauzée
Invité

Opel et Citroën maltraités ???
On a pas les mêmes références.
Citroën se porte très bien et Opel est voir de redressement avec des modèles à venir super comme le mokka.
Jalousie quand tu nous tiens…

SAM
Invité

Citroën se porte mal … suffit de voir sa gamme et pour Opel c’est pas encore cela.

SGL
Invité

« Citroën se porte mal » !? On parle bien de la même planète ? 😉

NIC084
Invité
Citroën ne s’est pas aussi bien porté depuis de très longue années et ce n’est que le début. Le plan actuels de Citroën était de relever les épaules maintenant ils se tiennent droit près à aller de l’avant et si on regarde le c5 aircross je pense que clairement les prochains modèles vont être réussis tout en continuant d’être très séparer de Peugeot pour ne pas avoir la même clientèle. Clairement à l’heure actuelle le c5 aircross est le meilleur suv familial du segment pour des familles qui recherche du confort et avoir un véhicule agréable pour tous les jours… Lire la suite >>
SGL
Invité

Parfaitement… @NIC084
C’est la force de PSA effectivement C5 aircross et 3008 deux voitures fortement différente avec 75 % de pièces commun.
Cité comme référence par Luca de Meo et donc par le monde Automobile.

SAM
Invité

Bla-bla-bla …. ce que vous n’arrivez pas à admettre c’est que le PSA que vous chérissez va s’en trouver complètement boulversé. Oubliez le duo Peugeot-Citroen comme on l’aimait. Carlos est en train de le noyer dans un conglomérat à 14 labels.

NIC084
Invité
Absolument pas car ça serait l’échec assurer et c’est justement en gardant l’identité de chaque marque que cela sera possible. Et contrairement à ce que tu penses Citroën fera toujours du Citroën et Peugeot toujours du Peugeot parce Que ce qui fait vendre c’est leurs identités propre. Citroën Généraliste avec des voitures confortable et Peugeot généraliste un peu plus haut de gamme avec des réglages plus dynamique et peut être avec pse une gamme sportive intéressante. Et avec les synergies qu’ils feront et les économies le nouveau groupe pourra encore plus être en avance sur les nouvelles technologies et investir… Lire la suite >>
SAM
Invité

@NIC084. Vous travaillez pour le service com de PSA? Comme indiqué il va falloir vous préparer au choc psychologique du One Peugeot + One Citroën qui va disparaitre. Il y a le feu chez Fiat, Opel, Dodge, Alfa … je crois que les priorités pour les trois prochaines années seront là avec Peugeot en lanceur de plateformes. Je crains justement pour Citroën déjà délaissé et donc le futur se réduit à la gamme entry.

zeboss
Invité
@sam : faut arrêter les pilules de suite. Citroën limité à la gamme entry ? ha la C6 c’est entry, le C5Ac aussi ? Citroën n’a JAMAIS été une marque HDG…. Techniquement défricheur, mais jamais hdg, c’est d’ailleurs l’erreur native de la marque, la deuch, l’ami (6 originelle) et autre Visa, c’était du Entry, déjà… La gamme n’a été cohérente qu’à l’époque Visa / GS+GSA / Cx / (+SM ?) (même si la visa a fait tache n’étant qu’une 104 sous motorisée) et s’étalait sur une période trop allongée. Elle pouvait viser un socle technique intéressant. Malheureusement les élucubrations cost… Lire la suite >>
wpDiscuz