Accueil Constructeurs chinois Wuling veut devenir global

Wuling veut devenir global

90
4
PARTAGER
Wuling Global 2020

Le lancement de son premier véhicule électrique n’était qu’une étape pour Wuling, qui veut sortir de sa monoculture du monospace économique. Et de son marché national.

  • Plan de lancement d’un modèle par an
  • Volonté de devenir une marque globale, sans annonce de nouveaux marchés

La coentreprise SAIC-GM entend donc développer la marque Wuling vers d’autres horizons. La marque a en effet à présent des ambitions qualifiées de « globales ». Cela passe pour le moment par un nouveau logo (argenté et non plus rouge), et l’annonce de nouveaux modèles. Mais pas de communication sur des implantations dans différents marchés internationaux. Pour l’heure, la marque est présente de façon discrète dans divers pays d’Asie. Son seul véritable marché international avec une forte présence est l’indonésie. Wuling y dispose d’une usine (ex-GM) et vend sur place des véhicules initialement nés sous la marque Baojun…

Le programme de lancement devait débuter au salon de Pékin avec la présentation du concept Sirius. Un concept de coupé, qui change donc radicalement par rapport à l’offre habituelle de la marque, et pose les bases de l’évolution programmée. Mais un concept qui a finalement peu de chances de voir le jour en série, le marché chinois, et finalement l’ensemble des marchés aujourd’hui, étant fort peu propice à ce type de véhicule.

Cette année, la marque accueillera dans sa gamme le Cetus. Changement dans les appellations, mais pas encore vraiment dans la typologie de véhicule. Il s’agit en effet d’un monospace, doté de quelques attributs de SUV. Une sorte de Renault Espace…

Et l’année prochaine, arrivera le premier SUV Wuling (si l’on exclu l’Almaz vendu en Indonésie, alias Baojun 530). Il se nommera Ursa. Comme pour les autres modèles, le constructeur ne communique absolument aucun détail technique sur les dimensions ou les motorisations de ces nouveaux modèles.

Notre avis, par leblogauto.com

En parallèle du programme de modernisation de la marque Baojun, SAIC et GM souhaitent donc également développer la marque Wuling. Le caractère « global » de ce développement reste encore assez flou. Quant au développement de la gamme, la façon dont la marque parviendra à se débarrasser de son image de « marque d’utilitaires pas cher », sans empiéter sur le territoire de Baojun, n’est pas tout à fait clair. Sans oublier le risque que ces modèles se retrouvent vendus sous d’autres marques dans certains pays, MG ou Chevrolet par exemple…

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Wuling veut devenir global"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

Wulling ou e brouillard habituel du positionnement des marques Chinoises..
Au lieu de lancer de nouvelles marques à gogo, recentrer et stabiliser les images..
C’est vrai qu’avec des noms de marques à coucher dehors, l’export est parfois difficile..

dom
Invité

Indonésie: (29/11/2018).
Le Wuling Confero ne peut obtenir qu’un test de crash 1 étoile Asean NCAP, car vendu sans airbags !!!!!….

https://wuling.id/wp-content/uploads/2019/02/artikel-2.png

Mwouais
Invité

En même temps, nous savons tous que les produits sont développés sur base des règles locales et non pas sur la volonté de fournir un bon produit.
Le zéro pointé de la Renault Kwid a été suffisamment discuté.

https://www.dailymotion.com/video/x4azsk7

Bizaro
Invité

Le futur daewoo de Chevrolet? En Amérique du sud GM partage genereusement de plus en plus le marché avec la concurrence.

wpDiscuz