Accueil F1 F1 2020 : Red Bull RB16, aéro très poussée

F1 2020 : Red Bull RB16, aéro très poussée

1180
10
PARTAGER
Red Bull RB16

Aston Martin Red Bull Racing vient de dévoiler sa nouvelle monoplace pour la saison 2020. A première vue, Adrian Newey et ses troupes ont poussé le curseur aérodynamique encore plus loin avec moult détails.

Pour une fois, nous n’avons pas droit à une livrée camouflage temporaire. La RB16 conserve la peinture mat et le rouge limite fluo de la RB15 de 2019. Ce qui se voit en premier lieu, c’est la ressemblance entre les deux monoplace (cf. galerie). La RB16 est une évolution du concept que Red Bull utilise depuis plusieurs saison.

Celui qui se voit le plus, c’est le museau. Le « doigt » est désormais percé d’entrées d’air. Au total, ce nez semble avoir 5 entrées d’air différentes (flèche 1). Chacune alimente une partie différente et une sortie cachée sous le museau, ou au niveau du S-Duct (flèche 3). On pourra noter également une « cape » (flèche 2) pour rabattre une partie du flux d’air dans le soubassement. Le tour de force de Red Bull est d’avoir homologué ce nez avec le crash-test sévère de la FIA. Bravo.

L’implantation des suspensions avant (flèche 6) reste très basse. Cela permet à Red Bull de conserver ce profil avec une bosse qui visiblement évite de trop envoyer l’air vers le haut. Notez les deux flaps (flèche 4) pour rabattre là aussi une partie du flux.

Une trop belle aérodynamique

Un peu plus loin, on retrouve une grande entrée d’air supérieure (flèche 7) pour alimenter en air frais le moteur mais aussi refroidir tout un tas d’organes. La circulation du flux d’air à ce niveau est primordial pour pouvoir pousser le bloc Honda, son turbo et les systèmes d’hybridation. Red Bull continue aussi avec le concept des rétroviseurs carénés. Désormais, ils sont copiés par tout le plateau ou presque. Flèche 8, un petit flap à la base du Halo.

Sur les côtés, là aussi c’est une évolution du concept RB15. Les entrées d’air sont encadrées par tout un tas de flaps et les barge board (les déflecteurs latéraux) sont de vrais peignes de carbone, comme chez toutes les écuries de pointe. Une aérodynamique très (trop ?) poussée et très onéreuse. Les pontons sont totalement revus. Les radiateurs à l’intérieur ont été repositionnés et cela donne une deuxième partie de voiture très étroite.

Evidemment, le fond plat est percé de tout un tas de fentes (zone grise du règlement) pour à la fois sceller le diffuseur (en créant une jupe aérodynamique) mais aussi calmer les perturbations engendrées par la rotation des roues arrières. Notez le dessin spécial de la jante arrière. Cela permet d’augmenter la surface d’échange et à priori de mieux contrôler la montée en température des gommes Pirelli.

Tout à l’arrière, à défaut de voir le diffuseur pour le moment, on peut découvrir un aileron avec un double pilier central (1 l’an dernier) avec deux sorties de wastegate du turbo collée à la sortie d’échappement. Cette partie-là devrait rapidement changer avec du T-Wing, du Monkey Seat, etc. (des petits ailerons placés dans les zones grises du règlement.

Galerie de l’Aston Martin Red Bull RB16

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "F1 2020 : Red Bull RB16, aéro très poussée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Akalias
Invité

wow c’est du « maximisé » (optimisé, pour les vieux comme moi) à outrance, là. Merci pour la revue de détails, je n’aurais pas tout découvert rapidement.

Akalias
Invité

En tous les cas, le niveau du détail est chaque année encore plus impressionnant avec l’équipe de Newey.

PEMS
Invité

Avec un nez pareil elle va pouvoir aller chercher des truffes! 🙂
Blague à part, elle est assez impressionnante en aéro, peut être la bonne surprise des essais hivernaux.

MINI_Stig
Invité

Le point (5) n’est pas une prise d’air mais un bras de suspension !! 😁
Sacré museau, là on ne pourra pas dire qu’ils se sont inspirés d’une autre écurie 😅

wpDiscuz