Accueil BMW Bilan 2019 : BMW Group

Bilan 2019 : BMW Group

2891
27
PARTAGER
bmw 5
BMW M550i xDrive

Pour la 9e année consécutive, le groupe BMW peut se féliciter de ventes globales en hausse et de conserver le leadership des « groupes » premium, même si c’est Mercedes qui détient toujours la couronne de la « marque » premium. La diversification de la gamme de produits n’est pas étrangère à ce succès.

2.520.307 : c’est le nombre de véhicules vendus par BMW, Mini et Rolls-Royce. Cela représente une augmentation des ventes mondiales de 1,2% par rapport à 2018, avec de nouveaux records historiques à la clé.

Facteur X, sport et luxe

BMW totalise pour sa part 2.168.516 de véhicules vendus. C’est moins que Mercedes (2,34 millions) mais mieux que Audi (1,85 million). La gamme X contribue pour beaucoup à ce succès, puisque les ventes des SUV bavarois ont augmenté de 21%, approchant le million d’unités vendues ! (958.732) Aux USA, la gamme X est en hausse de 35% alors que la gamme des berlines décroît de 14,4%, conformément à la tendance générale du marché. Les SUV représentent désormais 44% des ventes totales de BMW, contre 37 % en 2018 et 33% en 2017. Pas bon pour le Co², mais très bon pour les liquidités !

Le très haut de gamme aussi peut se féliciter de tirer le groupe vers le haut, puisque le trio X7-série 7-série 8 augmente à lui tout seul de 66% ! Enfin, la griffe M va de record en record, puisque la gamme sportive bondit de 32,2 % à presque 136.000 unités.

La BMW Série 5 détrône la série 3 en tête des ventes par modèles, grâce à une grosse performance en Chine.

Mini contrebalance négativement ce tableau avec 346 639 ventes, soit une baisse globale de 4,1% (-17% même aux USA) mais l’arrivée de la Mini Electric, dont les précommandes ont été fructueuses, devrait faire rebondir la marque en 2020.

Avec 25,4% d’augmentation, Rolls-Royce confirme que la conjoncture mondiale compliquée n’a pas de prise sur le segment du grand luxe. 5152 (sic) unités sont parties, nouveau record historique avec toujours en tête le marché nord-américain, qui pèse pour 1/3 des ventes environ. La personnalisation n’est pas étrangère à ce succès, ni bien sûr l’arrivée du SUV Cullinan.

En hausse un peu partout, sauf en Europe

Sur des marchés américains et chinois qui se sont pourtant tassés, BMW est en croissance.

Chez l’Oncle Sam, le groupe peut se féliciter des 360 918 ventes (bien que le gendarme boursier enquête sur les résultats annoncés ces dernières années) soit 1,8 % de mieux (et même +4,4% pour BMW seul). BMW remporte le match du premium germanique largement face à Mercedes. Le X3 (70.110) et le X5 (54.595) arrivent en tête des meilleures ventes, devant la série 3 (47.827).

Dans l’empire du milieu, c’est carrément +13,1% de hausse avec 723.680 véhicules vendus, preuve d’une gamme produit très bien adaptée à la demande. La berlines série 3 et les SUV X2(fabriqué localement) et X3 y ont fortement contribué. Par contre, grosse claque au Japon avec un -10%.

Sans grande surprise, le marché européen est le vilain petit canard, sur fond d’incertitudes économiques et de contraintes règlementaires. Toutes proportions gardées, le groupe y enregistre une baisse globale de 1,5%, mais BMW s’en sort très bien avec une excellente 4e place sur le marché anglais et une hausse des ventes en Allemagne.

Enfin, on notera une hausse de la gamme électrique (+2,2%) avec 145.845 unités vendues. Le cap du 500.000ème modèle électrifié a été atteint en décembre. Les ambitions de BMW dans ce secteur sont fortes,  puisque le segment devrait représenter dès 2021 1/4 des ventes. La gamme PHEV s’est considérablement étendue et le iX3 approche à grands pas.

VENTES PAR REGIONS (BMW+Mini)
Région 2019 2018 variation
Europe 1 081 563 1 097 654 -1,47%
– dont Allemagne 331 370 319 134 3,83%
– dont UK 234 637 237 985 -1,41%
– dont France 85 919 84 931 1,16%
Asie 923 999 874 828 5,62%
– dont Chine 723 680 639 953 13,08%
– dont Japon 70 627 78 001 -9,45%
Amérique 457 932 456 325 0,35%
– dont USA 360 918 354 962 1,68%
VENTES PAR MARQUE
Région 2019 2018 variation
BMW Group 2 520 307 2 490 664 1,19%
BMW 2 168 516 2 125 026 2,05%
– dont BMW M 135 826 102 780 32,15%
– dont BMW X 958 732 792 590 20,96%
Mini 346 639 361 531 -4,12%
BMW i 145 815 142 617 2,24%
Rolls-Royce 5152 4107 25,44%
BMW Motorrad 175 162 165 566 5,80%

Notre avis, par leblogauto.com

Modèles, motorisations, transmissions : le choix offert par BMW n’est pas étranger à cette réussite. Si la firme à l’hélice prévoit une année 2020 incertaine en Europe, sur fond de Brexit, de normes drastiques et de malus punitifs, le groupe table sur une croissance légère aux USA et une forte croissance en Chine où la joint-venture avec Brillance…brille. La diversification des modèles PHEV, l’arrivée de la star X3 en version 100% électrique, la nouvelle série 3, la nouvelle série 4, la Mini électrique et j’en passe, tout cela devrait bien remplir l’année et les carnets de commande.

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Bilan 2019 : BMW Group"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Ça aurait été bien que les chiffres aient un petit séparateur des milliers pour une lecture plus confortable… Surtout qu’ils sont centrés 😉

SGL
Invité

Ah merci ! C’est nettement plus clair.
* il manque Rolls (chuis chiant) 😉 😀

SGL
Invité

La gamme i… + 2,24 %… La norme de VE, ce n’est pas plutôt de l’ordre des +35 % environ !?

SGL
Invité
Mwouais
Invité

L’offre produit étant augmentée, les ventes sont mieux ventilées.

Une Renault Zoé ou une Leaf font quelle proportion de mieux ? . Tesla étant à part avec l’arrivée brutale de la M3.

SGL
Invité

Oui, mais personne n’interdisait BMW à augmenter son offre !?
Sauf Harald !? 😉

Mwouais
Invité

Harald n’a pas eu tort : jusqu’à 2020, une présence symbolique suffit. Si BMW avait pu attendre qu’une solution définitive sur le type de batteries s’impose (solides, autres), et si l’Europe n’avait pas forcé le marché, BMW aurait eu l’intelligence d’attendre.

Car même les volumes Tesla sont pratiquement insuffisants à BMW. 2021 sera le basculement ?

SGL
Invité

La gamme M … Formidable et étonnant, bravo !
Mais serait-ce la dernière année de hausse en 2020 ?

koko
Invité

C’est vrai que DS devient menaçant pour les sportives BMW, surtout avec le « gros » 1,6l 225 cv !

SGL
Invité

A..ah bientôt 300 ch !

Seb
Invité

300 cv ? Chez BMW t’es plus dans les gros 6 cylindres diesel a cette puissance la …Les ///M sont « un peu » au dessus de ca , meme pour la plus petite d’entre elles 😁

SGL
Invité

Ah ouais ? @Seb
…et combien en volume de vente, ça dépasse les 1 % ??? 😀 😀
Donne-nous des chiffres, ça nous intéresse !

Seb
Invité

A ton avis pour le DS en question , combien en volume de ventes comparé a une BMW de puissance équivalente ? 😁

SGL
Invité

Facile… @Seb 😉
Mais là où DS est présent, les points de vente de DS sont leurs talons d’Achille, à équivalence de prix… Faut voir ?
DS monte dans un marché mûr et saturé… c’est déjà ça !

versdemain
Invité

Dommage de ne pas avoir cité le volume de vente des phev.

Ceux sont tous des voitures électrifiés et rechargeable, mais vous avez limité le mot électrifié à la seule i3.

SGL
Invité

Dommage de ne pas connaître aussi le % des volumes des Série (1,2,3,4,5,6,7 et X1,2,3,etc.)

Jdg
Invité

« dont BMW M » c’est quoi les vraies M ou aussi les badgée M ?

SGL
Invité

Bah non, ça ferait 90 % de la production ! 😉

Jdg
Invité

Lol 😁

wpDiscuz