Accueil Nissan Tokyo 2020 : Nissan IMk le « commuter » électrique

Tokyo 2020 : Nissan IMk le « commuter » électrique

367
4
PARTAGER
Nissan - IMk 2019 Tokyo

Au salon de Tokyo 2020, Nissan amène 14 modèles dont la GT-R 50th Anniversary et la GT-R NISMO. Mais la marque présente surtout l’IMk, un concept de véhicule électrique urbain pour les déplacements du quotidien.

L’IMk : le commuter électrique

Le Nissan IMk est un véhicule électrique très compact (3,434 m de long pour 1,644 m de haut et 1,512 m de large). Esthétiquement, le concept parallélépipédique embarque une grande calandre stylisée. On remarquera que le chrome (le V-Motion) disparaît pour une calandre lumineuse animée. Les feux sont dans le prolongement de cette « bouche », comme sur le nouveau Nissan Juke.

En symétrie à la calandre, le bas du bouclier présente une grande partie non peinte. Nissan indique que l’on a là des pistes pour le futur du design de la marque.

Le profil est plutôt typique des véhicules japonais de petit gabarit. Avant très vertical, arrière tronqué et presque plat avec un coffre réduit à sa plus simple expression. Les porte-à-faux sont aussi très réduits. On imagine aisément un rayon de braquage très court pour être à l’aise en ville.

L’intérieur est très dépouillé tout en se voulant « cosy ». A l’avant on a une banquette, des lignes épurées et un mélange de tissu et de cuivre. Le tableau de bord se résume à une grande dalle allongée qui fait à la fois instruments de bord pour le conducteur et info-divertissement. Très épuré, très zen.

Le concept embarque les dernières technologies Nissan comme le ProPilot via smartphone. En gros, vous pouvez descendre de la voiture et elle va se garer toute seule. Elle revient ensuite vous chercher. Tesla vient de lancer cette fonctionnalité en beta avec plus ou moins de réussite (nous y reviendrons). Le niveau d’assistance de la conduite grimpe d’un cran même si on n’est pas encore sur de l’autonome.

Techniquement, Nissan est avare en détails. Sans doute en saurons-nous plus lors de la présentation. On pourra noter les caméras de rétrovision et l’absence de poignée (ouverture par smartphone ?). L’IMk doit également présenter la nouvelle plateforme électrique de Nissan et il est équipé du ProPILOT, le paquet de technologies d’aides à la conduite maison. Pour le reste ? Patience.

Des chevaux thermiques et de l’électrique : la quadrature du cercle

Au salon de Tokyo, on pourra aussi voir deux Nissan GT-R. La 50th Anniversary présentée à New York au début de l’année, ainsi que la GT-R Nismo avec ses turbos issus de la version de course GT3 ainsi que des freins carbone-céramique. Le carbone s’invite un peu partout et son emploi cumulé avec les nouveaux baquets Recaro font gagner 30 kg sur la balance. 12 ans après sa sortie, Godzilla bouge encore.

On trouvera également la Nissan Leaf+ avec sa grosse batterie de 62 kWh (458 km homologués au Japon) et sa fonctionnalité e-Pedal qui permet de n’utiliser que l’accélérateur. Ou la motorisation e-Power déclinée dans le monospace Serena. Le e-Power, c’est un véhicule électrique à moteur thermique. Le thermique alimente une batterie tampon qui alimente un moteur électrique. Enfin, on pourra y voir aussi la nouvelle Skyline avec ses faux-airs de GT-R.

Illustration : Nissan

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Tokyo 2020 : Nissan IMk le « commuter » électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Merci Mistubishi!

SAM
Invité

Nissan au Japon c’est la honte et les ventes s’en ressentent … loin derrière Toyota, Honda, Suzuki et Daihatsu … Ils ont rien de folichon à proposer au salon de Tokyo … J’espère que ce sera plus étoffé que cela.

Motörhead
Invité

Ah , sublime GTR

Invité

Beurk ! Pourtant,d ‘habitude, j’aimes bien les keys, leurs côtés petits jouets, mais là !?!

wpDiscuz