Accueil Ferrari Ferrari a déposé un brevet de V12 plus « efficient »

Ferrari a déposé un brevet de V12 plus « efficient »

1743
12
PARTAGER
v12

Ferrari a déposé un nouveau brevet auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis pour un nouveau moteur V12 qui devrait gagner en efficience par rapport aux blocs actuels.

Entendez par là moins polluant. On le sait, entre l’essor phénoménal des motorisations électriques, les injonctions politiques et les contraintes législatives toujours plus drastiques, le V12, symbole d’une époque automobile en voie de disparition, doit défendre chèrement sa peau…ou plutôt ses cylindres. Mais Ferrari y croit encore, car c’est dans l’ADN de la marque.

Dans le brevet, déposé en avril mais publié officiellement en octobre par l’office américain, le constructeur de Modène propose  l’intégration de deux méthodes de combustion différentes qui pourraient améliorer l’efficacité du groupe motopropulseur.

> La première consiste à injecter une petite quantité de carburant juste avant l’allumage de la bougie afin de créer un mélange air-essence plus chaud qui permettra au système catalytique d’obtenir rapidement de la chaleur au démarrage du moteur, ce qui réduira les émissions au cours de cette phase .« Le système catalytique est donc chauffé très rapidement au démarrage du moteur et les émissions, particulièrement importantes dans cette phase, peuvent être réduites »

> La deuxième solution consiste à installer une préchambre au-dessus de la chambre de combustion principale, avec son propre ensemble de bougies. Le système détermine le mode d’allumage de manière cyclique et sélective entre la préchambre et l a chambre selon les phases de fonctionnement (conduite normale, démarrage, faible charge etc.)

Ferrari a déclaré récemment vouloir tout faire pour maintenir son remarquable moteur V12 atmosphérique de 6,5 litres, sans céder au downsizing avec turbocompresseur ou à l’hybridation. Récemment, le cheval cabré a été contraint de le modifier pour l’adapter à la norme Euro 6. Il a réussi sur la dernière Ferrari 812 GTS , car son moteur fournit la même puissance de 810 ch que la version Berlinetta.

Michael Leiters précisait:  » Un moteur V12 , selon moi, ne fait aucun sens en hybride. Nous allons nous battre pour notre V12 bien sûr. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour le garder en vie, car il est fondamental pour notre marque. Une véritable hybridation de la V12 ? Ce n’est pas la solution. LaFerrari a été électrifiée pour augmenter ses performances « .

L’avis de leblogauto.com

Autres temps, autres moteurs…Le V12, c’est un peu le dernier des Mohicans. Mais on peut faire confiance au savoir-faire de Ferrari comme motoriste pour nous dévoiler des évolutions technologiques sidérantes.

Source : USPTO

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Ferrari a déposé un brevet de V12 plus « efficient »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Donatello
Invité

De ce que je crois savoir, la préchambre permet de mieux contrôler la combustion et d’éviter l’inflammation spontanée (knock) du carburant lors de l’utilisation d’un mélange pauvre. C’est intéressant, car cela permettrait de réduire la consommation sans diminuer la cylindrée du moteur. Mazda poursuit une approche similaire. J’espère que d’autres constructeurs vont s’y mettre et proposer des solutions alternatives aux petits moteurs turbo sans âme qui se ressemblent tous. Ces derniers sont faussement économes, car quand on va chercher la puissance, elle arrive lentement et au prix d’une consommation élevée.

Jdg
Invité

J’espère aussi comme toi. Mais après ça va rester pour les véhicules de grand luxe à des prix hautement sélectifs.
Pour les véhicules normaux lol l’électrique et l’hybride semblent incontournables

wizz
Membre
En F1, chercher de la puissance, être au max, ils en sont à 70% du temps de fonctionnement, un peu plus, un peu moins selon circuits. Mais pour la voiture du commun des mortels, surtout pour ceux qui trainent à 70km/h, les moments à forte sollicitation, c’est peut-être 5%. Il y a 25 ans déjà, une 306 avait besoin de 20ch pour rouler à 90km/h. C’est une puissance que même un monopatte 250cc est capable de fournir… bref, c’est en fonction de l’utilisation du véhicule qu’on déterminera le meilleur compromis de son moteur, de sa transmission, etc… Telle ou telle… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
Donatello : si vous dites que les turbos ne sont pas dans le coup , je suis étonné que vous n’ayez que des gens de votre avis . Avec le , les turbos, à notre époque les motoristes font à la demande et pour satisfaire tout le monde. Tout le monde y est venu aux turbos. C’est une avancée. on a parfois 2 ou 3 turbos.. On a des moteurs à encombrements réduits,fort rendement , économies : on programme quasi ce que veut le constructeur. Avec de faibles diagrammes, on remplit le max. je ne suis pas du tout adepte… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
on a à présent des carburants 98 e 95 j’espère qu’on ne va pas priver les moteurs de carburants. Dans les discours influencés par la politique, on voit bien qu’on culpabilise le consommateur de carburants fossiles. Que sera demain ? En compétition, tout a été essayé avec toutes les modifications des carburants. On a en France des meilleurs chimistes . Le rendement du moteur thermique n’est pas encore remis en cause. les motoristes , toujours en compétition démontrent le rendu fantastique de même petits moteurs. Tout ça pour dire qu’il n’est pas indispensable d’avoir un v12, mais Ferrari et quelques… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
le diesel est ultra économique car il n’a pas de chambre de combustion. le moteur 2 temps, 4 temps réagit aux variations des rapports volumétriques. Un rapport volumétrique « moyen » autorise le maximum de remplissage dans les hauts régimes, donne de la puissance, mais sa consommation est élevée et son rendement est faible dans les bas régimes.Un rapport volumétrique très élevé donne le meilleur rendu immédiat, mais des contraintes et élévations de températures à haut régime. En atmo, il peut même empêcher le très haut régime – Le rêve serait d’avoir des culasses à volume de chambres variables. Ferrari protège sa… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

La solution resterait plutôt de considérer ces objets comme des exceptions (je vais essayer de ne pas aller jusqu’à la discussion sur l’art) et de supprimer les contraintes normalisées pour des produits exclusifs.

Bref, par une révision des lois et de maintenir le plaisir des lignes ou des courbes et des gros moteurs comme autant de patrimoine à venir pour les générations futures.

Ça y est, je rêve à l’intelligence humaine !

Jdg
Invité

De nos jours on investit dans l’intelligence artificielle et pas dans l’intelligence humaine.🤣🤣🤣🤣🤣

Thomas
Invité

Pourvu que ce moteur ne fasse pas le même effet que Sergio Marchionne et son remplaçant anglais à la tête de FCA, soit: on annonce, on annonce, mais ça ne se montre toujours pas à l’horizon 😀

panama
Invité

Quelle importance de toute façon ce V12 sera toujours malussé au max.

wizz
Membre

https://www.cnetfrance.fr/cartech/ces-modeles-condamnes-par-le-nouveau-malus-ecologique-39783506.htm

à cette époque, une Lada Niva 11900€ se prenait 50% de son prix en malus.
la même aujourd’hui, ce serait plus de 100% en malus
un tel malus pour ce niveau de véhicule, et c’est sa mort: le client n’acceptera jamais de payer 12500€ de malus pour une Lada de 11900€

en revanche, 12500€ de malus sur une Ferrari, je ne pense pas que c’est ce genre de chose qui freinera l’intention d’achat…

wpDiscuz