Accueil VW Essai Volkswagen T-Cross TSi 115 chevaux

Essai Volkswagen T-Cross TSi 115 chevaux

4985
68
PARTAGER
Essai Volkswagen T-Cross (2019)

Voici la gamme de SUV Volkswagen au complet ! Le T-Cross en effet rejoint la famille, et entend bien ainsi prendre sa part du gâteau sur ce marché en ébullition. Les Renault Captur et Peugeot 2008, deux stars du genre dans nos contrées, vont devoir affronter un constructeur qui n’a pas l’habitude d’essuyer des échecs sur des segments à volume. Nous l’avons découvert en Corse.

Un crossover de plus…

Le T-Cross devrait rapidement se fondre dans la circulation. Sauf si vous choisissez un coloris turquoise comme notre exemplaire. En effet, au milieu du flot plein de crossovers du même style, l’Allemand ne se démarque pas spécialement. Tant mieux pour ceux qui cherchent la discrétion, ce qu’une Volkswagen sait très bien faire.

Son côté cubique associé à des dimensions compactes le rendent facile en ville. On gère assez aisément son gabarit quand il s’agit de se garer ou manœuvrer dans des rues étriquées. Un petit mot tout de même sur ce qui le différencie d’un T-Roc, (4,11 m, soit 12 cm de moins) en dehors de cotes plus courtes. Principalement le bandeau arrière (qui ne s’illumine pas), le détail qui marque l’identité du modèle.

Des équipements modernes

A bord, on se retrouve dans une Polo. La présentation logiquement nous rappelle celle de la citadine. Simplement la position de conduite plus haute s’avère idéale pour dominer la route, comme on l’attend d’un crossover de ce type. La finition s’avère identique et on a droit tout de même à un petit peu de personnalisation. Avec 455 litres de coffre (volume maxi si banquette coulissante avancée), on charge autant que dans une compacte.

Il reprend évidemment également tous les équipements de la fourmi, que ce soit pour l’infotainment ou les aides à la conduite. Chargeur à induction, large écran tactile, Carplay etc… Le T-Cross n’a rien oublié pour être à la page. On trouve bien sa place (à l’avant comme à l’arrière), avec il faut le noter un accoudoir central réglable sur deux dimensions. En revanche on s’interroge sur l’absence de poignées au plafond, pourtant bien pratiques.

Une bonne polyvalence

Au volant, on ne conduit pas une ballerine, on s’en rend compte immédiatement sur les routes tortueuses de l’Ile de Beauté. Néanmoins le T-Cross maintient un bon niveau de confort, en préservant un bon équilibre. Comme tous les bons crossovers, finalement il se conduit comme une compacte. Il rassure, et c’est justement ce qu’on lui demande. En outre il fait preuve d’une bonne insonorisation pour le segment, ce qui facilite la vie en dehors des villes.

Sa bonne polyvalence lui permet justement d’être bien à l’aise en milieu citadin. Cela on le doit notamment à sa direction bien assistée qui rend la vie encore plus tranquille dans les plus petites artères d’un centre-ville. Ils ne sont pas si nombreux à cocher autant de cases, surtout dans des dimensions aussi réduites. On passe un bon moment à bord de ce nouveau Volkswagen T-Cross.

Meilleur agrément avec la DSG

Sous notre capot, un 1.0 trois cylindres TSi de 115 chevaux. Pour nous il s’agit du bloc à choisir, le 95 ch semblant un peu trop juste. Le T-Cross accuse sur la balance un surpoids d’une centaine de kilos suivant les versions par rapport à la Polo. Cela se sent notamment lors des relances, moins énergiques que la Polo. Il ne manque pas tant d’entrain que cela, mais il faut alors user un peu de la boite de vitesses.

On ne peut que vous inciter à faire le choix de la DSG à 7 rapports, qui nécessite certes un certain surcout, mais on y gagne en performance et en agrément. On ne se pose alors plus la question du rapport à engager, il suffit d’enfoncer la pédale et la transmission s’arrange pour profiter au mieux du couple disponible. En termes de consommation, malgré un profil de route peu propice à un chiffre raisonnable, elle n’a pourtant oscillé qu’entre 7 et 9. On imagine ainsi largement au moins un litre de moins sur des parcours plus plats.

Plus cher que la concurrence

Au chapitre des finances, image de marque oblige, le T-Cross se vend sensiblement plus cher que son cousin espagnol Arona. A titre de comparaison, à dotation d’équipements équivalente, il se montre aussi plus cher qu’un C3 Aircross, l’un de ses rivaux aux prestations voisines. La gamme démarre à 19 820 €, et comptez 22 430 € pour notre version d’essai hors options.

+ ON AIME
  • Look quelconque
  • Insonorisation
  • À l’aise en ville
ON AIME MOINS
  • Un peu cher
  • Préférer la DSG
  • Absence de poignées de maintien

 

Volkswagen T-Cross
Prix (à partir de) 19 820 €
Prix du modèle essayé 22 430 €
Moteur
Type et implantation 3 cylindres en ligne turbo Ess
Cylindrée (cm3) 999
Puissance (kW/ch) 85 / 115
Couple (Nm)  200
Transmission
Roues motrices  av.
Boîte de vitesses  manu.
Châssis
Suspension avant  pseudo McPherson
Suspension arrière multibras
Freins à disques
Jantes et pneus  205/55 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h) 193
0 à 100 km/h (s)  10,2
Consommation (jantes 18 pouces)
Cycle urbain (l/100 km)  5,8
Cycle extra-urbain (l/100 km)  4,4
Cycle mixte (l/100 km) 4,9
CO2 (g/km)  105
Dimensions
Longueur (m)  4,11
Largeur (m) 1,76
Hauteur (m)  1,56
Empattement (m) 2,55
Volume de coffre (l)  385
Réservoir (l)  40
Masse à vide (kg) 1 250

Illustrations : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

68 Commentaires sur "Essai Volkswagen T-Cross TSi 115 chevaux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rikiki
Invité

1250kg de poids a vide donc fácilement 1400kg en ordre de marche: ça commence à faire

greg
Invité

le poids « à vide » pour les véhicules allemands, c’est le poids en ordre de marche en fait….Presque plus personne ne diffuse des poids à vide sans conducteur et fluides…Sauf les français, et Alfa pour la 4C.

Hello
Invité

Oui Greg, combien pèse le conducteur chez les allemands? Combien de litres d’essence?
Tu crois que ton cube fait 1000 kg? Lba met poids à video donc ça veut ríen dire?
Merci a lba de préciser.

Invité

On ne refera jamais notre ami Greg le « germanlover » 😉
On critique les allemandes, il rapplique pour rétablir SA vérité, qui n’est pas forcément LA vérité

Antoine
Invité

Faux le poid a vide est désormais normé et dépend des options du véhicule et d’autres paramètres..

Les vhl PSA ont adopté la nouvelle mesure depuis le passage au wltp

Obgs
Invité

C’est faux. Les poids doivent être indiqués selon les normes européennes. C’est donc la même chose chez tous les constructeurs.

twruit
Invité

certaines des photos, laissent voir en gros plan des pastiques qui semblent tout droit venir de chez dacia, et encore. le tarif de ce bien triste cube à roulettes, lui est bien vw, je ne crois pas que les bons de commandes affluent tant que ça, les gens vont bien se rendre compte de l’escroquerie, en montant à bord.

greg
Invité

Tu peux comparer la qualité des matériaux sur une simple photo? T’es trop fort toi 😉

twruit
Invité

regardes la photo de la porte en gros plan, et franchement, je doute qu’en vrai ce soit plus flatteur

Nemec
Invité

je confirme, en vrai c’est aussi flatteur qu’un T Roc, c’est à dire dur dur…

koko
Invité

VW et les selleries…
Ça fait 2

Yorgle
Invité

J’ai eu l’occasion de voir un T-Cross de près, et si la finition est très bonne (bons ajustements), les matériaux font très mauvais impression.

Obgs
Invité

Je confirme ce visu. C’est du plastique bas de gamme absolument partout dans l’habitacle. Une vraie arnaque cette voiture. Il faut bien que vv paye ses amendes !

Jc juncker
Invité

Pour a peine 20000€ tu t attends attends quoi maurice , ma finition du a8l ? Arrête la fumete , ç est pas cher payé ppur chère que ç est.

SGL
Invité

Désolé @Jc juncker, mais Dacia, avec le nouveau Duster, fait presque mieux pour moins de 18 k€ !!!
Non franchement, tous les essais le disent, le T-cross, déçoit sur ce point.

Letinono
Invité

Sur la photo 2 il y a un monsieur qui fait un geste pas joli joli!

Sinon c’est vraiment d’une banalité affligeante.

033x
Invité

j’adore ! bien vu 😉

Rickyspanish
Invité

@Letinono :
Le geste correspond en fait à ce que pense chaque vendeur VW après que l’acheteur est signé le bon de commande…

zeboss
Invité

de toutes les façons dans l’autre sens il y aura des commentaires tout aussi déplaisant, pour preuve, le 2008II est jugé trop ostentatoire, (comme le 3008 à sa sortie, mais en plus fort parce que maintenant c’est devenu une identité de marque).
Donc comme en politique, si tu fais tu est jugé « pour casser » l’existant et si tu fais pas tu es jugé « inactif »…
Donc au final les gouts et les couleurs (certains diraient les coups et les douleurs) sont affaires persos…

greg
Invité

Sinon à part les habituels commentaires trollifiques, j’aurais une remarque. Vous indiquez que » La finition s’avère identique  » avec celle de la Polo.
Pourtant il me semble que la Polo a des plastiques thermogainés tandis que le T-Cross reste sur du dur….

Rickyspanish
Invité

@greg : +1.
Contrairement à ce que dit l’article, l’intérieur de ce Tcross n’est pas du tout identique à celui de la POLO. Tous les éléments du haut, bandeau, aérateurs, bas, partie centrale du levier sont totalement différents.
Effectivement, les essais de la POLO parlait d’un intérieur plutôt bien fini contrairement à ce Tcross qui a fait les frais (tout comme le Troc) des réductions d’investissements suite au dieselgate

Prince Vaillant
Invité

Bagnole de loc’

SAM
Invité

Sixt, Europcar, les autos écoles allemandes, les polices municipales allemandes, la police espagnole, les agences d’ambulanciers … sont sur les rangs … À noter que Skoda a préparé une Skoda Scala pour la police britannique dans l’espoir que cette dernière délaisse les Focus et Astra pour la Skoda.

wpDiscuz