Accueil Chevrolet Indy500 : Pourquoi Fernando Alonso reste chez McLaren ?

Indy500 : Pourquoi Fernando Alonso reste chez McLaren ?

2280
5
PARTAGER

Les 500 Miles d’Indianapolis 2019 ont été remportés par le Français Simon Pagenaud. Fernando Alonso de son côté n’a pu se qualifier à cause de grosses bourdes de McLaren.

En 2017, McLaren s’était associé à Honda et Andretti pour aligner le double champion de F1 sur l’épreuve mythique. 5e en qualification, Après une première tentative plutôt réussie (27 tours menés mais trahi par son moteur), Alonso a décidé d’y retourner pour tenter de décrocher la triple couronne.

Il faut dire qu’entre temps, Alonso a remporté les 24 Heures du Mans 2018 avec Toyota et n’a donc plus que les 500 Miles à remporter pour égaler Graham Hill, le seul pilote à jamais l’avoir décroché dans l’histoire du sport automobile.

Sauf que McLaren s’étant séparé de Honda, et Andretti étant toujours avec le motoriste nippon, il fallait trouver une autre écurie pour porter le projet, avec un Chevrolet. Cette écurie, ce fut Carlin Motorsport qui ne s’est lancée en Indycar que la saison dernière. De deux voitures en saison régulière, l’écurie alignait une 3e voiture, sans compter la 4e pour le compte de McLaren. Déjà, ce choix était loin d’être le meilleur à priori.

Mais, Zak Brown a empilé les erreurs. Il a recruté Bob Fernley, ancien « Team principal adjoint » de Force India, alors qu’il avait Gil de Ferran sous la main, connaissant sans aucun doute mieux la discipline que Fernley. De Ferran a été retenu en F1 et n’a rejoint le programme IndyCar que très tardivement.

Pas de volant, mauvais capteur, peinture en dernière minute

Lors d’un premier test en avril, l’écurie est arrivée…sans volant ! Voulant absolument faire son propre cerceau, McLaren a échoué et a dû en commander un en urgence chez Cosworth. Sauf que ce dernier, commandé par Brown lui-même, n’est arrivé qu’en milieu de journée supprimant de fait de précieuses heures de tests.

McLaren a également utilisé de mauvais capteurs de pression qui n’ont pas détecté la crevaison qu’a subi Fernando Alonso ruinant sa première tentative. Alonso de son côté a fait une erreur d’appréciation et planté sa voiture dans le mur. Cela arrive et c’est pour cela que l’on amène un châssis de secours. Et là, c’est sans doute le plus délirant de cette série noire. McLaren voulait absolument repeindre la voiture de secours car elle n’était pas du bon orange ! On nage en plein délire !

Pouces ou centimètres, il faut choisir !

Enfin, il y a eu aussi un épisode étincelant. Le châssis de secours a été réglé avec les paramétrages de la voiture principale. Sauf que…les mécanos se sont trompés entre le système métrique (centimètres, etc.) qu’ils utilisent habituellement et le système impérial (pouces, etc.). Dans la panique, l’écurie a fait à peu près n’importe quoi et Alonso n’a eu qu’une voiture encore plus lente pour tenter de se qualifier en fin de grille.

Bob Fernley a été remercié dès la fin des qualifications. Mais, ni Gil de Ferran ni Zak Brown ne semblent prêts à assumer pleinement leurs bourdes. Zak Brown s’est bien livré à un numéro de claquettes au Grand-Prix de Monaco 2019, mais pas de démission en vu. Quant à Alonso, il a serré les dents comme il l’a fait depuis qu’il est passé de Ferrari à McLaren.

Qu’allait-il faire dans cette galère ? Même sans être fan de l’Ibère, le voir se débattre en fin de grille des 500 Miles d’Indianapolis avait quelque chose de pathétique et de triste. Il se murmure que Fernando souhaite faire la saison 2020 d’IndyCar. Est-ce que ce sera avec McLaren ? Est-que les voitures « orange papaye » seront un minimum prêtes pour ne pas réitérer pareil naufrage ?

Illustration : McLaren

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Indy500 : Pourquoi Fernando Alonso reste chez McLaren ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christian
Invité

parce que tout au long de sa carrière, il a su faire les bon choix 😉

Baptiste Delverde
Membre

Pas certain que les top teams en indy ait l’envie de l’embaucher pour une seule course alors que certains de leurs pilotes se battent pour la victoire et le championnat. Pour sa première c’est le soutien d’Honda qui lui a permis d’être dans une voiture compétitive. Vu qu’il s’est fâché avec Honda…
Maintenant si il part pour une saison complète, ça devrait changer la donne et attirer d’autres équipes.

wizz
Membre
Malco
Invité

Une phrase étrange:
« Est-(ce) que les voitures « orange papaye » seront un minimum près » –>prêtes?

wpDiscuz