Accueil Dakar Le Dakar 2020 partira d’Arabie Saoudite

Le Dakar 2020 partira d’Arabie Saoudite

791
21
PARTAGER

Après seulement 11 éditions en Amérique du Sud, le Dakar file au Moyen-Orient voir si les pétro-dollars sont accueillants.

Le Paris-Dakar, devenu Dakar tout court, c’est une création à la fin des années 70 avec un premier départ fin 1978 pour un bivouac du premier de l’an dans le désert. Alors encore Paris-Dakar, le rallye raid acquiert très vite une belle notoriété et les « peoples » se pressent pour participer à cette épopée qui rappelles les grandes expéditions automobiles des années 1920/30. La mort de son créateur, Thierry Sabine, en 1986 ne signe pas la fin du rallye qui lui survit.

Après plusieurs éditions menacées par des attaques terroristes, au Niger ou en Mauritanie, et une annulation pour l’édition 2008, le Dakar déménage en Amérique-du-sud en 2009. La 11e édition s’est déroulée au Pérou, mais a considérablement été raccourcie. Sur fond de crise économique, les rumeurs se faisaient de plus en plus pressantes et nous relations justement que le point de chute serait sans doute l’Arabie Saoudite pour l’édition 2020 avec le retour de David Castera pour sauver l’épreuve.

Retour aux racines du Dakar ?

Après trente années à sillonner et découvrir l’Afrique et dix ans à s’émerveiller des paysages sud-américains, le plus grand rallye du monde va écrire un nouveau chapitre au sein des déserts mystérieux et profonds du Moyen Orient, en Arabie Saoudite.
Aujourd’hui, plus qu’un nouveau voyage, le Dakar offre à ses compétiteurs, l’occasion de venir se mesurer aux étendues gigantesques et vierges qui constitueront un cadre unique pour tester sa volonté, ses qualités de pilotage et ses dons pour la navigation.

Son Altesse Royale Prince Abdulaziz bin Turki AlFaisal Al Saud, Président de la Saudi Arabia General Sports Authority.
« La vision et l’orientation de nos dirigeants nous ont permis de rêver sans limite et de porter le sport à travers le Royaume sur la route du succès. Aujourd’hui, nous sommes ravis d’annoncer que le Rallye Dakar, événement mondialement connu, va se dérouler dans le Royaume d’Arabie Saoudite pour la première fois. Notre pays est passionné par le sport et notre objectif stratégique est de nourrir cet appétit à mesure que nous progressons vers la réalisation de notre Vision 2030 dont le sport est un des piliers.

En recevant le Dakar, nous souhaitons offrir une incroyable et inoubliable expérience aux pilotes qui découvriront la beauté de la nature saoudienne tout en produisant un spectacle unique pour les fans de sports mécaniques, non seulement en Arabie Saoudite mais également dans la région et dans le monde entier. »

Son Altesse Royale Prince Khalid Bin Sultan Abdullah Al Faisal, Président de la Saudi Arabian Motor Federation.
« J’ai toujours voulu participer au Dakar. Comme je n’ai pas eu la chance de satisfaire cette ambition, je participe maintenant à la réalisation d’un rêve encore plus grand, consistant à faire se dérouler le Dakar au Moyen Orient pour la première fois.
La vision et le soutien de Son Altesse Royale Prince Muhammad Bin Salman et la confiance du Président de GSA, Son Altesse Royale Prince Abdul Aziz Bin Turki Al Faisal, ont été les clés qui nous ont permis d’obtenir les droits d’organisation d’un événement d’une telle ampleur. Nous promettons aux concurrents de nouveaux challenges en dessinant des étapes dans le majestueux et mystérieux désert du « Quart Vide ». La diversité des terrains et du milieu naturel du pays, conduira les concurrents à vivre une expérience unique. »

David Castera, Directeur du Dakar.
« Depuis mes premiers souvenirs et mes premières expériences du Dakar, j’ai toujours considéré que ce rallye à part portait en lui le concept de la découverte, du voyage vers l’inconnu. En allant en Arabie Saoudite, c’est bien entendu cet aspect qui me fascine. Je suis certain que ce même sentiment va animer tous les pilotes et copilotes. Et en tant que directeur de l’événement, c’est un défi grandiose de se retrouver face à cette page blanche, avec des possibilités infinies.

Je suis déjà inspiré et heureux de devoir tracer un parcours dans une géographie aussi monumentale et propice aux itinéraires les plus audacieux. Il n’y a que l’embarras du choix. Sport, navigation, dépassement de soi, seront à l’évidence magnifiés dans ces territoires faits pour le rallye-raid. »

Pour en savoir plus, il faudra donc attendre encore 10 jours. Cependant, David Castera en dit déjà plus au micro de France Télévision >> ici <<. L’Arabie Saoudite a pour elle d’avoir des paysages très diversifiés et à même de recevoir des spéciales complètement différentes d’un jour à l’autre.

Avec David Castera aux manettes on espère que le Dakar va revenir à quelque chose de moins « ultra-professionnalisé » et de plus ouverts aux privés. Un peu comme l’est l’Africa Eco Race qui elle ne bouge pas de sa place et passe par la Mauritanie depuis 11 ans, sans souci.

De nouveaux défis…pour les sponsors

Le Dakar sait qu’il doit séduire de nouveau l’Europe qui reste son vivier de spectateurs. Avec le départ pour l’Arabie Saoudite, le rallye raid va retrouver des horaires plus « compatibles » avec l’Europe.

En revanche, la chasse aux sponsors risque de se compliquer pour les amateurs. En effet, le pays n’a pas forcément bonne presse (euphémisme) et certains pourraient rechigner à apparaître sur une voiture (moto, quad, SSV, camion) même pour une épreuve ayant potentiellement une grande audience.

Les professionnels ne devraient pas manquer ce rendez-vous du début de l’année et la venue de Fernando Alonso devrait aussi doper l’audience.

Illustration : Dakar

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Le Dakar 2020 partira d’Arabie Saoudite"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Son altesse royale koko
Invité

Merci à son altesse royale MBS pour son soutien.
Nous comptons sur lui pour accueillir chaleureusement les concurrents, le staff et les journalistes de presse étrangers qui sauront se couper en 4 pour donner la meilleure image du royaume.

jcmoriaud
Invité

« se couper en 4″… énorme !

pat d pau
Invité

et s’ils n’arrivent pas a se couper en 4, ils feront tout pour se « dissoudre » dans la culture locale. #Khashoggi

Gustave
Invité

Thierry et Daniel doivent se retourner dans leur tombe !!!
Pauvre Dakar !!!
j’espère que les équipes vont se tourner vers l’africa race !!
comment vendre aux sponsors cette destination ! quel dommage que ces pays à la mentalité moyen ageuse aient le pétrole !!!

lataupe2B
Invité

Thibaut Emme. Le Dakar partait de Paris le 1er janvier. Le premier bivouac en Afrique était quelques jours plus tard. Les concurrents s’élançaient du Trocadéro il me semble et certains auraient sans doute battu des records au soufflé de ballon .

lataupe2B
Invité

Autant pour moi j’ai du zapper 1979 dans mes souvenirs

Thomas
Invité

Toutes les femmes engagées au Dakar(je pense à Laïa Sanz en motos mais il y’en a d’autres)avec shador sous les casques ??? 😀

Gustave
Invité

et un bivouac séparé ? 🙂 ce qui est sur c’est qu’elle n’auront pas le droit à la bise sur le podium de départ…bon d’un autre côté elles ne perdent pas grand chose et tt mieux pour elles d’un autre côté

pat d pau
Invité

et on aura la chance d’assister à des lapidations en « Live » ? ou bien ca sera tres « classique » ?

wizz
Membre

https://cdn-1.motorsport.com/images/mgl/Y979L4X0/s8/nascar-cup-homestead-2017-grid-girls.jpg

usa, nascar

on verra ce que donnera la version dakar 2020…

wpDiscuz