Accueil Historique 40 ans déjà : le premier Paris-Dakar

40 ans déjà : le premier Paris-Dakar

1493
2
PARTAGER

Le 26 décembre 1978, sur la place du Trocadero à Paris, plus de 180 concurrents sont rassemblés pour le départ d’une course qui attise la curiosité des médias, dans une période normalement assez inerte sur le plan sportif.

Thierry Sabine, le fruit d’une expérience

Derrière cet évènement inédit se dessine la figure de Thierry Sabine. Né à Neuilly-sur-Seine, il commence sa carrière de pilote au début des années 70 et se distingue aussi bien en rallye que sur circuit, remportant par exemple les 6 heures de Monza 1974 avec Jean Ragnotti sur Porsche Carrera dans la catégorie Groupe 3. En 1975, il crée également le fameux Enduro du Touquet.

Le 1er tournant de sa vie a lieu en 1977 lors du rallye Abidjan-Nice, qu’il réalise à moto. Égaré à la frontière du Ténéré, le « désert des déserts » et de la Libye, Sabine tombe en panne d’essence et erre pendant 3 jours, sans vivres. Récupéré par miracle grâce à un avion de recherche envoyé par l’organisateur, Sabine reste profondément marqué par cette expérience mais également fasciné par le désert africain.

Dans le courant de l’année 1978, il travaille sur un projet de rallye en Amérique du Sud mais se résout finalement à l’organiser en Afrique, mais en inversant le sens de la course : le départ se fera depuis la France. Entouré de seulement quelques personnes mais bon connaisseur des médias et de son milieu, il monte alors le 1er Paris-Dakar, sponsorisé par Oasis et couvert médiatiquement par Paris-Match et VSD. Le départ sera spectaculaire, au pied de la Tour Eiffel, pour marquer les esprits.

Le temps des baroudeurs

une voiture iconique du Dakar

80 autos, 90 motos et 12 camions sont inscrits sur la liste de départ, avec 7 femmes en lice. Ce n’est pas encore la foire aux constructeurs mais le temps des pionniers, des amateurs et des aventuriers qui ont tous une chance de vaincre. Les catégories n’existent pas, un seul classement général verra s’affronter tous les concurrents ! On trouve de tout, dont la fameuse 4L des frères Marreau (qui furent les premiers à s’inscrire), une DS, un pick-up Peugeot 404 et même une Renault KZ 11 CV de 1927 !

Le rallye est un périple de plus de 10 000 kilomètres, dont 3 168  de secteur chronométrés. La caravane quitte la France en embarquant à Marseille, direction Alger, avant de mettre le cap sur le Niger au sud. Repos à Gao avant de passer par le Mali, via Bamako, la Haute-Volta (Burkina Faso actuel) et enfin le Sénégal pour une arrivée le 14 janvier à Dakar et son fameux Lac Rose.

Cyril Neveu sur Yamaha XT500 remporte le scratch. La meilleure voiture termine à la 4e, avec le Range Rover d’Alain Genestier, devant la fameuse 4L des frères Marreau, surnommés les « renards du désert » pour leur capacité à sortir des sentiers battus et leur grande connaissances des pistes africaines.

Cyril Neveu a gagné à 5 reprises le rallye en moto

Dès les années suivantes, les constructeurs, les pilotes pro et les stars viendront se frotter à cette course mythique, qui perdra néanmoins au fil du temps son authenticité. Depuis que le « Dakar » a été délocalisé en Amérique du Sud à partir de 2009, c’est l’Africa Eco Race qui essaie aujourd’hui de renouer avec l’esprit d’origine des rallyes-raid.

Source : Dakar

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "40 ans déjà : le premier Paris-Dakar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Peet
Invité

Gustave
Invité

mettez un joueur de foot sur une moto et dites lui de faire une étape…..on verra qui est le co**ard ! c’est des baltringues les footeux à côté de ceux qui font le dakar en moto, seuls, ou la prise de risque est bien plus élévée ! et c’est aussi valable pour les autos
sans compter que les africains n’attendaient qu’une chose : le rallye ! ca faisait rentrer des sous !

wpDiscuz