Accueil BMW Alliance entre BMW et Daimler pour la voiture autonome

Alliance entre BMW et Daimler pour la voiture autonome

429
3
PARTAGER

BMW et Daimler (maison mère de Mercedes), viennent d’annoncer avoir signé un accord de coopération « stratégique et à long terme » pour la voiture autonome. Histoire notamment de rattraper leur retard sur le marché et de s’allier financièrement pour pouvoir être armés face à la concurrence.

Développement en commun de services autonomes

Les deux constructeurs allemands précisent que cet accord doit permettre « dans un premier temps » de développer en commun des systèmes d’aide à la conduite, de conduite autonome sur autoroute ainsi que des systèmes de stationnement automatisé.

Coopération plus large envisagée

BMW et Daimler indiquent également vouloir discuter d’une coopération encore plus large. Les deux constructeurs n’excluent pas d’associer à leur alliance d’autres partenaires. Il pourrait s’agir d’entreprises technologiques voire même d’autres constructeurs automobiles.

Plate-forme flexible vers 2025

Leur alliance qualifiée par eux-mêmes de « stratégique » a pour ambition de s’inscrire sur le long terme. Les deux constructeurs, déjà partenaires dans les services de mobilité souhaitent collaborer sur les véhicules autonomes de niveaux 3 et 4.

L’objectif est de développer “une plateforme flexible et des cycles d’innovation plus courts” pour une commercialisation dans le milieu des années 2020, précise ainsi BMW.
Les deux sociétés n’ont toutefois pas révélé le montant d’investissements particuliers pour cet accord.

Les coopérations déjà établies non concernées par l’accord

Reste que les coopérations d’ores et déjà contractualisées par BMW et Daimler ne sont pas concernées par cette nouvelle alliance. Les deux constructeurs se laissent ainsi la possibilité de poursuivre l’étude de potentiels partenariats avec des constructeurs et groupes technologiques.

Rappelons à cet égard que BMW collabore d’ores et déjà avec FCA sur la voiture autonome. De son côté Daimler coopère avec l’équipementier allemand Bosch, notamment dans le domaine de robots taxi autonomes.

Annonce du BMW Natural Interaction au Mobile World Congress

A noter que cette annonce intervient alors que BMW vient de dévoiler à l’occasion du Mobile World Congress, le BMW Natural Interaction, un système combinant trois technologies : la reconnaissance du regard, le contrôle gestuel étendu ainsi que la commande vocale.

L’avis de Leblogauto.com

Il semble fort qu’il ne s’agisse plus tout à fait à l’heure actuelle pour BMW et Daimler de mettre rapidement sur route un véhicule autonome à proprement parler … mais de travailler plutôt sur la mise en place de services de conduite autonome, ce qui est tout de même bien différent … en terme de fonctionnalités et de coûts.

« La grande différence par rapport à la concurrence c’est que nous concevons nos véhicules comme des robots taxis dès le départ et non pas comme un paquet de technologies implantées sur des véhicules de série; il ne s’agit pas de faire les choses à moitié », déclarait  – encore ? –   Stark, vice-président de la stratégie de Daimler et de Mercedes-Benz, en février 2018 en annonçant  la réalisation de tests concernant ce type de véhicules. Des propos  tenus alors que Waymo, la filiale dédiée d’Alphabet (maison mère de Google) venait d’annoncer quelques semaines auparavant le démarrage de ses propres essais de véhicules autonomes à Atlanta.

Sources : Daimler, BMW, AFP

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Alliance entre BMW et Daimler pour la voiture autonome"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rsa02
Invité

Ils vont finir par fusionner BMW et Daimler à force de signer des alliances.
Je ne sais que trop en penser. En même temps, leurs voitures sont vraiment de plus en plus proches sur toutes les gammes. Pas certain qu’assis au volant d’une des deux marques, tableaux de bords cachés on puisse distinguer quelle marque on conduit

Elisabeth Studer
Invité

oui, d’autant plus avec la mode des « suv » …. 🙁

Gautier Bottet
Editor

Au contraire. A la conduite, il existe bien un feeling BMW et un autre Mercedes. Mais qui pourrait néanmoins subsister avec des composants communs, question des réglages (moteur, freins, direction, amortissement…).

wpDiscuz