Accueil Bilan Bilan 2018 : France

Bilan 2018 : France

1451
34
PARTAGER
Bilan France 2018 - Renault Clio

Une année 2018 en dent de scie. Si le marché est en hausse de 3.1%, cette appréciation masque des hauts et des bas mensuels inquiétants, causés tant par l’arrivée de nouvelles normes que par la conjoncture. Après une année 2017 flamboyante, cette instabilité annonce une année 2019 compliquée.

NEDC et WLTP, abréviations de l’année

Ces termes abscons, désignant des cycles de test des véhicules, ont fait trembler le marché français. En venant modifier les valeurs d’émissions de CO² associées à chaque modèle, la norme NEDC corrélé, en attendant la norme WLTP, a jeté le trouble dans un marché hexagonal devenu dépendant du bonus/malus. A la manière de l’antique vignette, disparue depuis deux décennies, il fait régner sa loi sur les ventes automobiles. Couplé au tarif du cheval fiscal devenu celui d’un pur sang, le malus a tôt fait de torpiller certains modèles. Pour se prémunir d’une chute de leurs ventes, certains constructeurs ont donc multipliés les immatriculations en août, rendant la fin de l’année chaotique.

PSA en pointe

Peugeot se porte bien, Citroën revient aux affaires, DS ressuscite et Opel assure les arrières. Avec l’apport de ce dernier, le groupe frise désormais les 700 000 ventes en France, soit près du tiers du marché. La 208 dépasse pour la première fois les 100 000 ventes, la 3008 progresse et s’accroche à la troisième place du podium alors que les ventes de la 5008 augmentent de 65%. Même la petite 108 grignote des parts de marché. Seules les 2008 et 308 sont en retrait.
Citroën peut se targuer d’une année 2018 meilleure encore que 2017. Grâce à la C3, à la 4ème place des ventes et au petit SUV C3 Aircross. Une fusée commerciale, apparue directement à la 12ème place des ventes ! L’incontournable C3, dont les versions font 57% des ventes, est aidée par les C4 Cactus et C1 qui progressent. A contrario, les classiques C4 et C4 Picasso dévissent. Rien de surprenant sur des segments en perte de vitesse. DS retrouve des couleurs, grâce à la DS7, qui assure à elle seule 43% des ventes.
Enfin, si Opel perd 1.4%, la marque apporte à PSA du volume et 3.3% de part de marché. Les produits du groupe Crossland et Grandland prennent le relais du Mokka qui s’effondre avec 2/3 de ventes en moins. La Corsa gagne encore du terrain et conserve sa place dans le Top 20.

Renault ballotté

Si Renault conserve sa place de leader, avec 18.7% de part de marché, les affaires sont plus compliqués. D’un côté les petites autos, Dacia et Alpine, de l’autre…le reste. La Clio ne lâche rien et surtout pas sa couronne, loin devant la 208. La Twingo est la bonne surprise de l’année. Elle progresse de près de 19% et éclipse toutes les citadines. Enfin la Zoé s’accroche à sa 30ème place.. Mais du Captur au Scénic, en passant par les Mégane ou Kadjar, tous les autres modèles sont en perte de vitesse. Une baisse curieusement similaire de 0.2% de part de marché pour chacun.
Le son de cloche est bien différend chez Dacia. Les Sandero et Duster font un carton, la marque progresse d’un insolent 19.1% et se permet de passer devant Volkswagen pour une douzaine d’unités ! Autre motif de satisfaction, Alpine, avec plus de 1000 exemplaires vendus.
Là où le bât blesse, c’est du côté de Nissan. Sans que les remous actuels de l’alliance aient un rapport quelconque avec cette situation. La seule Micra ne peut compenser le net recul de Qashqaï, Juke et X-Trail. Nissan perd 17.6% et Infiniti est dans l’antichambre de la mort avec seulement 14 ventes en décembre 2018

Volkswagen en convalescence

Comme l’an passé, Audi et Porsche reculent alors que Seat et Skoda sont en pointe. Des marques qui n’ont de locomotive à fort volume, aucune Seat ou Skoda ne se trouve dans le Top 50, mais une catalogue de plusieurs modèles qui se vendent.
Les choses vont mieux pour la maison mère, qui affiche un petit 0.7% de mieux que l’an dernier. Malgré l’affront fait par Dacia, s’arrogeant la 4ème place , Volkswagen peut s’enorgueillir de quelques succès, à commencer par celui du T-Roc qui réussit une percée remarquable avec près de 17 000 ventes. La Polo est bien orientée, alors que Golf et Tiguan marquent le pas.

Plus de 100 000 ventes pour Toyota

Poursuivant sa marche avec l’assurance et la régularité qu’on lui connait, le groupe Toyota est bien installé dans la cours des grands. La progression frise les 10%, et le géant japonais marquent des points là ou bien des concurrents sont à la peine. Avec Lexus sur le segment « premium » et l’Auris qui progresse sur celui des berlines de catégorie moyenne. A l’évidence, l’offre hybride est un atout.

Commedia dell’Arte chez Fiat

Jeep à +193% en août et à -44.5 en décembre, ventes mensuelles passant de +92% à -22%, l’année Fiat se termine à +12.8% dans une ambiance théâtrale, faite de rebondissements chaque mois. Il n’en demeure pas moins que les résultats du groupe sont bons. Jeep bat son record des ventes. Fiat est toujours porté par l’inoxydable 500 qui résiste à l’obsolescence programmée en réintégrant le Top 20 ! La 500X progresse et la malicieuse Panda résiste elle aussi au temps qui passe.

Records pour Hyundai-Kia, en embuscade derrière Ford

Le groupe coréen consolide ses positions et ses deux marques ont battu leur record de ventes en France, menaçant ainsi Ford, toujours en méforme . Ce dernier est dépendant de sa Fiesta, dont les ventes à la hausse ne compensent pas la baisse du Kuga et l’apathie du reste de la gamme. A contrario, Hyundai-Kia, comme le tandem Seat-Skoda, ne dispose pas d’un seul modèle à fort volume, mais d’une gamme qui se vend mieux.

Premium en baisse

Certes Volvo, Alpine, Mini ou Lexus, sur des créneaux alternatifs, ne connaissent pas la crise. Mais pour les spécialistes du genre, aux volumes de généralistes, la fête est finie. Le trio Audi/BMW/Mercedes termine l’année en forte baisse et affiche un cumul négatif.

Les autres

Avec plus de 10000 Swift et moitié  moins d’Ignis et de Vitara, Suzuki progresse de 8.8% et se trouve au coude à coude avec Mini. Toujours chez les constructeurs japonais, Mazda ne réitère pas sa performance de l’an dernier, chutant de 5.5% cette année (11 129 immatriculations). C’est moins mauvais pour Honda (8310 immatriculations), en baisse de 2.1% alors que Mitsubishi, tombé au plus bas en 2017, progresse de 105%, avec 4879 unités écoulés. Enfin curieux chassé croisé chez Jaguar et Land Rover. ce dernier est en baisse de 25%, quand Jaguar à +29% bat son record des ventes en France avec 4580 unités vendues.

Diesel déclinant

Pas de surprise côté motorisation. Le diesel continue à décroître. Égalité essence-diesel en 2017, 55% essence et 39% Diesel en 2018. Plus d’essence, moins de Diesel, la moyenne des émissions de CO² des véhicules vendus augmente, passant de 109g de CO² en décembre 2016 à 110g un an plus tard et à 112g en décembre 2018. Hybrides et électriques n’ont aucun impact.

Petites et SUV

Les SUV poursuivent leur chemin, la part de marché de ces véhicules atteignant désormais 36% du marché, au détriment des monospaces et breaks plus que jamais marginalisés. Un phénomène que l’on retrouve dans tous les pays européens. A contrario, l’hexagone s’écarte de la moyenne des autres pays européens s’agissant des gammes. La moyenne supérieure, celle des voitures familiales, très impacté par le malus CO², évolue à l’inverse des autres pays.

TOP 50 annuel par modèles

  1. Renault Clio (123 658 / 5,7%)
  2. Peugeot 208 (102 395 / 4,7%)
  3. Peugeot 3008 (84 834 / 3,9%)
  4. Citroën C3 (77 937 / 3,6%)
  5. Dacia Sandero (70 077 / 3,2%)
  6. Renault Captur (67 396 / 3,1%)
  7. Peugeot 2008 (66 284 / 3,0%)
  8. Peugeot 308 (63 218 / 2,9%)
  9. Dacia Duster (46 931 / 2,2%)
  10. Renault Twingo (46 372 / 2,1%)
  11. Renault Megane (45 434 / 2,1%)
  12. Citroën C3 Aircross (43 799 / 2,0%)
  13. Volkswagen Polo (36 952 / 1,7%)
  14. Toyota Yaris (36 588 / 1,7%)
  15. Peugeot 5008 (31 125 / 1,4%)
  16. Renault Kadjar (27 176 / 1,3%)
  17. Volkswagen Golf (26 736 / 1,2%)
  18. Opel Corsa (26 689 / 1,2%)
  19. Fiat 500 (25 441 / 1,2%)
  20. Ford Fiesta (25 187 / 1,2%)
  21. Nissan Qashqai (23 720 / 1,1%)
  22. Renault Scenic (23 426 / 1,1%)
  23. Volkswagen Tiguan (21 539 / 1,0%)
  24. Peugeot 108 (20 822 / 1,0%)
  25. Toyota C-HR (20 203 / 0,9%)
  26. Citroën C4 Cactus (20 159 / 0,9%)
  27. Renault Grand Scenic (17 904 / 0,8%)
  28. Citroën C4 Picasso / SpaceTourer (17 683 / 0,8%)
  29. Citroën C1 (17 053 / 0,8%)
  30. Renault Zoe (17 038 / 0,8%)
  31. Mini 3/5 portes (16 943 / 0,8%)
  32. Volkswagen T-Roc (16 905 / 0,8%)
  33. Mercedes Classe-A (15 514 / 0,7%)
  34. Fiat 500X (15 057 / 0,7%)
  35. Fiat Panda (13 788 / 0,6%)
  36. Toyota Auris (13 064 / 0,6%)
  37. Fiat Tipo (12 829 / 0,6%)
  38. Nissan Micra (12 631 / 0,6%)
  39. Toyota Aygo (12 614 / 0,6%)
  40. Opel Crossland X (12 503 / 0,6%)
  41. Ford Ecosport (12 452 / 0,6%)
  42. BMW X1 (12 253 / 0,6%)
  43. Kia Sportage (10 792 / 0,5%)
  44. Renault Kangoo (10 369 / 0,5%)
  45. BMW Série 1 (10 362 / 0,5%)
  46. DS 7 Crossback (10 361 / 0,5%)
  47. Ford Kuga (10 318 / 0,5%)
  48. Citroën C4 Gd Picasso / SpaceTourer (10 290 / 0,5%)
  49. Nissan Juke (10 245 / 0,5%)
  50. Suzuki Swift (10 071 / 0,5%)

Top 10 annuel par marques

  1. Renault         406 222
  2. Peugeot        389 518
  3. Citroën         213 844
  4. Dacia            140 326
  5. Volkswagen   140 313
  6. Toyota            97 286
  7. Ford               82 633
  8. Fiat                78 226
  9. Opel               71 619
  10. Mercedes      65 808
Déc. 2018 Déc. 2017 % Dec. PDM Déc. 2018 PDM Déc. 2017
BMW 4 944 7 147 -30,82% 2,99% 3,70%
Mini 2 846 2 865 -0,66% 1,72% 1,48%
Rolls-Royce 0 0 0,00% 0,00%
BMW Group 7 790 10 012 -22,19% 4,71% 5,18%
Mercedes 7 382 9 481 -22,14% 4,46% 4,90%
Smart 914 886 3,16% 0,55% 0,46%
Daimler 8 296 10 367 -19,98% 5,02% 5,36%
Alfa Romeo 457 934 -51,07% 0,28% 0,48%
Fiat 4 931 5 545 -11,07% 2,98% 2,87%
Jeep 671 1 209 -44,50% 0,41% 0,63%
Maserati 46 115 -60,00% 0,03% 0,06%
FCA 6 105 7 803 -21,76% 3,69% 4,04%
Ford 5 940 6 881 -13,68% 3,59% 3,56%
Cadillac 1 2 -50,00% 0,00% 0,00%
Chevrolet 8 13 -38,46% 0,00% 0,01%
GM 9 15 -40,00% 0,01% 0,01%
Hyundai 2 528 3 042 -16,90% 1,53% 1,57%
Kia 3 052 3 059 -0,23% 1,85% 1,58%
Hyundai-Kia 5 580 6 101 -8,54% 3,37% 3,16%
Citroën 16 228 14 277 13,67% 9,81% 7,38%
DS 1 701 1 912 -11,04% 1,03% 0,99%
Opel (GM jusqu’en 06/2017) 4 844 5 385 -10,05% 2,93% 2,78%
Peugeot 27 045 29 198 -7,37% 16,35% 15,10%
PSA 49 818 50 772 -1,88% 30,12% 26,26%
Nissan 2 619 5 952 -56,00% 1,58% 3,08%
Infiniti 14 118 -88,14% 0,01% 0,06%
– Groupe Nissan 2 633 6 070 -56,62% 1,59% 3,14%
Alpine 154 6 2466,67% 0,09% 0,00%
Dacia 9 603 10 960 -12,38% 5,81% 5,67%
Renault 31 301 39 856 -21,46% 18,93% 20,61%
– Groupe Renault 41 058 50 822 -19,21% 24,82% 26,28%
Renault-Nissan 43 691 56 892 -23,20% 26,42% 29,42%
Lexus 579 547 5,85% 0,35% 0,28%
Toyota 8 085 8 351 -3,19% 4,89% 4,32%
Toyota Group 8 664 8 898 -2,63% 5,24% 4,60%
Audi 3 967 6 508 -39,04% 2,40% 3,37%
Porsche 230 847 -72,85% 0,14% 0,44%
Seat 3 022 2 550 18,51% 1,83% 1,32%
Skoda 2 760 2 372 16,36% 1,67% 1,23%
Volkswagen 13 093 14 598 -10,31% 7,92% 7,55%
Autres 24 26 -7,69% 0,01% 0,01%
VW Group 23 096 26 901 -14,14% 13,96% 13,91%
Volvo 1 721 1 934 -11,01% 1,04% 1,00%
Autres Français 9 61 -85,25% 0,01% 0,03%
Autres étrangers 4 671 6 735 -30,65% 2,82% 3,48%
TOTAL 165 390 193 372 -14,47%

Cumul annuel

YTD 2018 YTD 2017 % Var. PDM 2018 PDM 2017
BMW 57 537 61 309 -6,15% 2,65% 2,90%
Mini 27 378 26 431 3,58% 1,26% 1,25%
Rolls-Royce 16 8 100,00% 0,00% 0,00%
BMW Group 84 931 87 748 -3,21% 3,91% 4,16%
Mercedes 65 808 68 007 -3,23% 3,03% 3,22%
Smart 7 446 8 162 -8,77% 0,34% 0,39%
Daimler 73 254 76 169 -3,83% 3,37% 3,61%
Alfa Romeo 8 332 9 208 -9,51% 0,38% 0,44%
Fiat 78 226 68 196 14,71% 3,60% 3,23%
Jeep 13 191 10 892 21,11% 0,61% 0,52%
Maserati 876 984 -10,98% 0,04% 0,05%
FCA 100 625 89 273 12,72% 4,63% 4,23%
Ford 82 633 84 382 -2,07% 3,80% 4,00%
Cadillac 19 30 -36,67% 0,00% 0,00%
Chevrolet 92 138 -33,33% 0,00% 0,01%
GM 111 173 -35,84% 0,01% 0,01%
Hyundai 35 542 29 570 20,20% 1,64% 1,40%
Kia 42 313 37 235 13,64% 1,95% 1,76%
Hyundai-Kia 77 855 66 805 16,54% 3,58% 3,16%
Citroën 213 844 201 373 6,19% 9,84% 9,54%
DS 24 004 21 323 12,57% 1,10% 1,01%
Opel (GM jusqu’en 06/2017) 71 619 72 564 -1,30% 3,30% 3,44%
Peugeot 389 518 366 872 6,17% 17,92% 17,38%
PSA 698 985 662 132 5,57% 32,16% 31,37%
Nissan 59 606 71 492 -16,63% 2,74% 3,39%
Infiniti 945 1 985 -52,39% 0,04% 0,09%
– Groupe Nissan 60 551 73 477 -17,59% 2,79% 3,48%
Alpine 1 156 7 16414,00% 0,05% 0,00%
Dacia 140 326 117 865 19,06% 6,46% 5,58%
Renault 406 222 416 577 -2,49% 18,69% 19,74%
– Groupe Renault 547 704 534 449 2,48% 25,20% 25,32%
Renault-Nissan 608 255 607 927 0,05% 27,99% 28,80%
Lexus 6 101 5 390 13,19% 0,28% 0,26%
Toyota 97 286 88 662 9,73% 4,48% 4,20%
Toyota Group 103 387 94 052 9,93% 4,76% 4,46%
Audi 51 582 65 690 -21,48% 2,37% 3,11%
Porsche 4 567 5 457 -16,31% 0,21% 0,26%
Seat 31 219 24 714 26,32% 1,44% 1,17%
Skoda 31 423 26 799 17,25% 1,45% 1,27%
Volkswagen 140 313 139 360 0,68% 6,46% 6,60%
Autres 164 152 7,89% 0,01% 0,01%
VW Group 259 268 262 172 -1,11% 11,93% 12,42%
Volvo 18 349 16 219 13,13% 0,84% 0,77%
Autres Français 226 155 45,81% 0,01% 0,01%
Autres étrangers 65 601 63 506 3,30% 3,02% 3,01%
TOTAL 2 173 481 2 110 748 2,97%

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "Bilan 2018 : France"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Dacia devant VW (pour 13 ventes) 😉 😀
Tout un symbole !

Navigator84
Invité

La question étant de savoir si les Français deviennent plus pragmatiques ou plus pauvres ?

SGL
Invité

Alfa baisse dans une période qui devrait être une relance ! 😯

SGL
Invité

Désolé pour les fans de cette très belle marque, mais le non-remplacement de la MiTo et le vieillissement de la Giulietta doit commencer par peser sérieusement !?
(comme les sœurs Punto et Ypsilon, Delta etc.)

Guill
Invité

Je viens de me poser la question « Pourquoi ne tentent-ils pas au moins un restylage? ». Et surprise totale, elles ont toutes les deux été restylées en 2016… Difficilement perceptible en tout cas.

SGL
Invité

La Zoe avec plus de 17 000 ventes commence par devenir une auto de grande diffusion juste derrière une C1… et largement devant la Panda…. Pourtant, elle date de 2012 !
Une tendance de fond vers une longue banalisation de la VE en général, qui viendra vraiment pour les années 2020.

Alan Each
Invité

Que devient le Koleos ? Non, je déconne… Mouarf.
Il serait intéressant par contre d’extraire le nombre d’unités reposant sur la plateforme EMP2 de PSA sur le marché.

SGL
Invité

Le Koleos devrait avoir un restylage dans quelques mois avec en prime des nouvelles motorisation diesel plus propre et plus puissant (200 ch et 400 Nm) de quoi le monter un peu en gamme.

bzep
Invité

En Chine ça ne doit pas être trop mal pour le Koléos !

Navigator84
Invité

En Chine, c’est l’inverse. Il se vend bien mieux que le 5008.

Bizaro
Invité

je me posais la même question tellement je n’en vois jamais. Et entre hier et aujourd’hui j’en ai remarqué 3 sur ma route.

seb
Invité

Est ce que les voitures sans permis sont comptées dans les chiffres? C’est pour savoir si les 226 autres française ne sont que pour Secma et PGO ou si il y a aussi Aixam dedans, ou surement d’autres que j’oublie.

Thibaut Emme
Admin

Non les VSP ne sont pas dedans.

wpDiscuz