Accueil Bilan Bilan 2017 : France

Bilan 2017 : France

1993
42
PARTAGER
Bilan 2017 France
Clio, la voiture la plus vendue en France

Pour la troisième année consécutive le marché français affiche une croissance robuste, qui s’élève en 2017 et à nombre de jours comparables à 5,6%. Année faste pour plusieurs constructeurs, 2017 restera comme l’année ou l’essence est passé devant le Diesel. 

LOA, progressions et trompe l’oeil

Le marché progresse dans un contexte de taux d’intérêt bas, ou les ventes ont été soutenues par des formules de locations (dont la LOA) qui séduisent près du tiers des acheteurs. Cette progression provient également de ventes moins glorieuses. Celles aux loueurs de courte durée, ou celles du réseau. Des véhicules de démonstration ou destinés à devenir des occasions à zéro kilomètres. Ces ventes représentent désormais 30% des immatriculations. Des pratiques commerciales de volume, laissant de faibles marges, que le groupe Fiat, Ford et Opel pratiquent depuis toujours. Mais ils ont été rejoints par BMW, Nissan ou DS, qui ont mis le doigt dans ce mécanisme dangereux.

Peugeot en pointe

Avec +9,2% de progression, Peugeot est le gagnant de l’année. Bien que lancée en 2012, la 208 ne s’essouffle pas. Elle se maintient au même niveau que l’an dernier et fait mieux que la Clio auprès des particuliers. 4 modèles du lion sont dans le top 10. Le 3008 fait un carton et la 2008 continue à progresser. Bien que 7ème meilleure vente en France, la 308 commence à fléchir, mais moins que la 508. La grosse Peugeot plonge dans les abîmes du classement, passant de près de 18.000 ventes en 2016 à un peu plus de 10.000 en 2017. Et laisse à la Talisman le leadership sur ce segment.

Dans le groupe on est probablement plus inquiet pour DS qui termine l’année à -24,1%. Tout en utilisant les artifices du VD, du VO zéro kilomètre ou de la vente aux loueurs pour maintenir le réseau à flot et s’accrocher à 1% du marché. 43% des DS ont été vendues par ce biais, c’est dire si la situation est délicate. Seuls 8955 particuliers ont acheté une DS en 2017!

Le bilan est plus positif pour Citroën, qui redresse la barre et revient à son niveau de ventes de 2015. C’est bien évidemment à la C3 que l’on doit ce retour du chevron, alors que tous les « Picasso » perdent des couleurs et que la C4 Cactus se vend mal (17.000 exemplaires, 28ème position).
Héritage de l’année, le groupe peut aussi se féliciter des ventes d’Opel en hausse de 6,2% dans l’hexagone.

Renault en embuscade

Renault trébuche en fin d’année et passe sous la barre des 20% de part de marché. Mais la marque au losange profite du contexte pour vendre près de 10.000 véhicules supplémentaires dans l’hexagone. La Clio caracole en tête des ventes, fait mieux que l’an passé et reste la préférée des entreprises. Le Scénic prend ses marques et la Mégane progresse, alors que le bilan est mitigé pour les Twingo et Captur en léger repli. Plus délicate est la situation du Kadjar, dont les ventes chutent de près de 20%. La Zoé occupe une bonne 30ème place.

Chez Dacia, tous les voyants sont au vert. La Sandero est la voiture la plus vendue aux particuliers en France. Pointant à la 8ème place du Top 10, la Dacia est pourtant très loin derrière la Clio. Mais 84% des Dacia sont vendues à des particuliers, alors que ce n’est la cas que de 41% Renault. Et que dire du Duster, qui est fin de carrière, dont on connait le remplaçant, et qui progresse!

C’est finalement du côté de Nissan que l’alliance peu avoir des inquiétudes. 44% des véhicules sont vendus à des loueurs courte durée ou au réseau. Et la Micra, dans les profondeurs du classement, ne décolle pas. Il s’en est vendu moins de 10000 en 2017, soit un chiffre proche de ceux de la précédente génération. Loin de l’objectif à 18000 exemplaires donné par le président de Nissan West Europe.

Toyota, Seat et Skoda progressent trois fois plus vite que le marché

Le géant japonais creuse son sillon. Associant une forte croissance de 14.1%, et 4,2% de part de marché, Toyota est l’outsider du marché français. Sur une bonne tendance, le constructeur de Nagoya à lâché la bride en décembre; nul besoin d’immatriculer à outrance pour faire du volume. Le groupe est bien placé pour dépasser les 100.000 ventes en 2018. Avec une progression similaire, Seat et Skoda sont devenus les poissons pilotes du groupe Volkswagen. La maison mère est toujours souffrante. Volkswagen est une des rares marques en baisse, et perd un demi point de part de marché. Celles de Porsche et d’Audi s’érodent également, si bien que la très bonne performance du tandem Hispano-tchèque ne suffit pas au groupe pour progresser autant que le marché.

Mercedes, loin devant ses concurrents

Devant BMW et Audi, Mercedes a pris la tête de ce trio. Avec 68.000 voitures vendues, élitisme ne rime pas pour autant avec rareté. La marque à l’étoile progresse plus que le marché, ce qui n’est pas le cas des BMW, Audi, Volvo ou Porsche qui sont en retrait. Infiniti en chute libre, Land Rover à -13% (9079 ventes) et Jaguar à -5.3% (3541 ventes) font une très mauvaise année. Quand aux +25.6% d’Alfa Romeo, ils cachent des ventes massives (40%) au réseau et à des loueurs de courte durée. Le « Premium » n’a guère payé en 2017.

Des généralistes bien orientés

Ford a retrouvé des couleurs, notamment grâce au Kuga, meilleure vente de l’ovale bleu, devant la Fiesta! Fiat continue à afficher une insolente santé. Comme un pied de nez à l’obsolescence programmée, le succès de la 500 ne se dément pas. Malgré ses 10 ans, il se vend 20.000 Italo-polonaise chaque année. Derrière la 500, c’est la discrète Tipo qui fait du volume chez Fiat.
Le couple Hyundai-Kia est revenu au mieux de sa forme. Ces marques, reconnues pour leur SUV dans l’hexagone, font leurs choux gras avec les Sportage et Tucson II. Presque à égalité, ils sont loin devant les i20 et Rio.

Suzuki et Mazda, petits mais costauds

Avec 25.043 voitures vendues, et une progression de 22%, Suzuki est un acteur discret sur le marché, dont les volumes rivalisent avec ceux de Mini. C’est aussi une marque qui vends les trois quarts de ses véhicules à des particuliers, comme Dacia. Un signe de bonne santé. Quand à Mazda ses 11.778 ventes, et son +23% traduisent la forme du constructeur dans l’hexagone. A contrario, Honda, habituellement au coude à coude avec Mazda, décroche. La baisse de 7.1% est conséquente, les ventes s’établissant à 8491 unités. Et ce malgré l’utilisation massive de la vente au réseau.

Diesel-Essence, match nul

On attendait ce revirement plus tard. Mais 2017 restera l’année du basculement. Un changement qui touche nombre de pays européens. L’égalité est presque parfaite dans l’hexagone. Enfin on notera que les SUV font près d’une vente sur 3. Un segment qui progresse en France plus qu’ailleurs.

Top 50 annuel par modèles (Ventes et part de marché)

  1. Renault Clio (117 541 / 5,6%)
  2. Peugeot 208 (97 663 / 4,6%)
  3. Peugeot 3008 (74 297 / 3,5%)
  4. Renault Captur (68 773 / 3,3%)
  5. Peugeot 2008 (67 979 / 3,2%)
  6. Citroën C3 (67 276 / 3,2%)
  7. Peugeot 308 (66 163 / 3,1%)
  8. Dacia Sandero (61 481 / 2,9%)
  9. Renault Mégane (51 536 / 2,4%)
  10. Renault Twingo (39 022 / 1,8%)
  11. Dacia Duster (37 042 / 1,8%)
  12. Volkswagen Polo (32 985 / 1,6%)
  13. Renault Kadjar (31 522 / 1,5%)
  14. Toyota Yaris (31 415 / 1,5%)
  15. Volkswagen Golf (30 544 / 1,4%)
  16. Nissan Qashqai (26 570 / 1,3%)
  17. Renault Scénic (26 537 / 1,3%)
  18. Citroën C4 Picasso (25 917 / 1,2%)
  19. Volkswagen Tiguan (25 286 / 1,2%)
  20. Opel Corsa (22 951 / 1,1%)
  21. Renault Grand Scénic (20 472 / 1,0%)
  22. Fiat 500 (20 409 / 1,0%)
  23. Citroën C4 (19 220 / 0,9%)
  24. Peugeot 5008 (18 972 / 0,9%)
  25. Opel Mokka (17 292 / 0,8%)
  26. Mini (17 253 / 0,8%)
  27. Peugeot 108 (17 060 / 0,8%)
  28. Citroën C4 Cactus (17 054 / 0,8%)
  29. Toyota C-HR (16 357 / 0,8%)
  30. Renault ZOE (15 245 / 0,7%)
  31. Ford Kuga (14 924 / 0,7%)
  32. Citroën C1 (14 148 / 0,7%)
  33. Citroën Grand C4 Picasso (14 002 / 0,7%)
  34. Fiat Tipo (13 957 / 0,7%)
  35. Ford Fiesta (13 632 / 0,6%)
  36. Mercedes Classe A (13 459 / 0,6%)
  37. Nissan Juke (13 345 / 0,6%)
  38. Renault Talisman (13 330 / 0,6%)
  39. Fiat 500X (13 059 / 0,6%)
  40. Volkswagen Touran (12 521 / 0,6%)
  41. BMW X1 (12 090 / 0,6%)
  42. Audi A3 (12 013 / 0,6%)
  43. DS DS3 (11 975 / 0,6%)
  44. Toyota Auris (11 497 / 0,5%)
  45. Renault Kangoo (11 172 / 0,5%)
  46. BMW Série 1 (10 898 / 0,5%)
  47. Nissan X-Trail (10 748 / 0,5%)
  48. Kia Sportage (10 688 / 0,5%)
  49. Toyota Aygo (10 496 / 0,5%)
  50. Hyundai Tucson (10 479 / 0,5%)

Top10 mensuel par marques

  1. Renault (39 857)
  2. Peugeot (29 198)
  3. Volkswagen (14 598)
  4. Citroën (14 278)
  5. Dacia (10 960)
  6. Mercedes (9 481)
  7. Toyota (8 351)
  8. BMW (7 147)
  9. Ford (6 881)
  10. Audi (6 508)

Top10 annuel par marques

  1. Renault (416 578)
  2. Peugeot (366 872)
  3. Citroën (201 374)
  4. Volkswagen (139 360)
  5. Dacia (117 865)
  6. Toyota (88 662)
  7. Ford (84 382)
  8. Opel (72 564)
  9. Nissan (71 492)
  10. Fiat (68 196)
Déc. 2017 Déc. 2016 % Var. PDM
Déc. 2017
PDM
Déc. 2016
BMW 7 147 6 439 11,00% 3,70% 3,31%
Mini 2 865 2 333 22,80% 1,48% 1,20%
Rolls-Royce 0 1 -100,00% 0,00% 0,00%
BMW Group 10 012 8 773 14,12% 5,18% 4,51%
Mercedes 9 481 9 582 -1,05% 4,90% 4,93%
Smart 886 1 229 -27,91% 0,46% 0,63%
Daimler 10 367 10 811 -4,11% 5,36% 5,56%
Alfa Romeo 934 908 2,86% 0,48% 0,47%
Fiat 5 545 6 297 -11,94% 2,87% 3,24%
Jeep 1 209 864 39,93% 0,63% 0,44%
Lancia 10 0,01%
Maserati 115 184 -37,50% 0,06% 0,09%
FCA 7 803 8 263 -5,57% 4,04% 4,25%
Ford 6 881 6 961 -1,15% 3,56% 3,58%
Cadillac 2 0 0,00% 0,00%
Chevrolet 13 27 -51,85% 0,01% 0,01%
Opel (PSA depuis 08/2017) 5 385 5 703 -5,58% 2,78% 2,93%
GM (dont Opel) 5 400 5 730 -5,76% 2,79% 2,95%
Hyundai 3 042 2 802 8,57% 1,57% 1,44%
Kia 3 059 3 003 1,86% 1,58% 1,54%
Hyundai-Kia 6 101 5 805 5,10% 3,16% 2,99%
Citroën 14 278 14 620 -2,34% 7,38% 7,52%
DS 1 812 817 121,79% 0,94% 0,42%
Peugeot 29 198 27 394 6,59% 15,10% 14,09%
PSA 45 288 42 831 5,74% 23,42% 22,04%
Nissan 5 952 7 528 -20,94% 3,08% 3,87%
Infiniti 118 415 -71,57% 0,06% 0,21%
– Groupe Nissan 6 070 7 943 -23,58% 3,14% 4,09%
Alpine 6 0,00%
Dacia 10 960 9 770 12,18% 5,67% 5,03%
Renault 39 857 43 198 -7,73% 20,61% 22,22%
– Groupe Renault 50 823 52 968 -4,05% 26,28% 27,25%
Renault-Nissan 56 893 60 911 -6,60% 29,42% 31,34%
Lexus 547 546 0,18% 0,28% 0,28%
Toyota 8 351 8 495 -1,70% 4,32% 4,37%
Toyota Group 8 898 9 041 -1,58% 4,60% 4,65%
Audi 6 508 6 438 1,09% 3,37% 3,31%
Porsche 847 765 10,72% 0,44% 0,39%
Seat 2 551 2 318 10,05% 1,32% 1,19%
Skoda 2 372 2 273 4,36% 1,23% 1,17%
Volkswagen 14 598 13 979 4,43% 7,55% 7,19%
Autres 26 22 18,18% 0,01% 0,01%
VW Group 26 902 25 795 4,29% 13,91% 13,27%
Volvo 1 934 1 652 17,07% 1,00% 0,85%
Autres français 61 8 662,50% 0,03% 0,00%
Autres étrangers 6 735 6 691 0,66% 3,48% 3,44%
TOTAL 193 375 194 372 -0,51%

Cumul annuel

YTD 2017 YTD 2016 % Var. PDM 2017 PDM 2016
BMW 61 309 60 522 1,30% 2,90% 3,00%
Mini 26 431 25 176 4,98% 1,25% 1,25%
Rolls-Royce 8 15 -46,67% 0,00% 0,00%
BMW Group 87 748 85 713 2,37% 4,16% 4,25%
Mercedes 68 007 62 069 9,57% 3,22% 3,08%
Smart 8 162 8 980 -9,11% 0,39% 0,45%
Daimler 76 169 71 049 7,21% 3,61% 3,53%
Alfa Romeo 9 208 7 334 25,55% 0,44% 0,36%
Fiat 68 196 62 545 9,04% 3,23% 3,10%
Jeep 10 892 9 983 9,11% 0,52% 0,50%
Lancia 34 185 -81,62% 0,00% 0,01%
Maserati 984 967 1,76% 0,05% 0,05%
FCA 89 314 81 014 10,25% 4,23% 4,02%
Ford 84 382 79 173 6,58% 4,00% 3,93%
Cadillac 35 30 16,67% 0,00% 0,00%
Chevrolet 138 137 0,73% 0,01% 0,01%
Opel (PSA depuis 08/2017) 72 564 68 281 6,27% 3,44% 3,39%
GM (dont Opel) 72 737 68 448 6,27% 3,45% 3,40%
Hyundai 29 570 28 043 5,45% 1,40% 1,39%
Kia 37 235 33 684 10,54% 1,76% 1,67%
Hyundai-Kia 66 805 61 727 8,23% 3,16% 3,06%
Citroën 201 374 195 012 3,26% 9,54% 9,68%
DS 21 223 28 081 -24,42% 1,01% 1,39%
Peugeot 366 872 335 881 9,23% 17,38% 16,67%
PSA 589 469 558 974 5,46% 27,93% 27,74%
Nissan 71 492 69 072 3,50% 3,39% 3,43%
Infiniti 1 985 3 295 -39,76% 0,09% 0,16%
– Groupe Nissan 73 477 72 367 1,53% 3,48% 3,59%
Alpine 7 0,00%
Dacia 117 865 110 529 6,64% 5,58% 5,48%
Renault 416 578 407 930 2,12% 19,74% 20,24%
– Groupe Renault 534 443 518 459 3,08% 25,32% 25,73%
Renault-Nissan 607 920 590 826 2,89% 28,80% 29,32%
Lexus 5 390 5 100 5,69% 0,26% 0,25%
Toyota 88 662 77 696 14,11% 4,20% 3,86%
Toyota Group 94 052 82 796 13,59% 4,46% 4,11%
Audi 65 690 64 660 1,59% 3,11% 3,21%
Porsche 5 457 5 396 1,13% 0,26% 0,27%
Seat 24 715 21 648 14,17% 1,17% 1,07%
Skoda 26 799 23 621 13,45% 1,27% 1,17%
Volkswagen 139 360 143 106 -2,62% 6,60% 7,10%
Autres 152 151 0,66% 0,01% 0,01%
VW Group 262 173 258 582 1,39% 12,42% 12,83%
Volvo 16 219 15 604 3,94% 0,77% 0,77%
Autres français 155 995 -84,42% 0,01% 0,05%
Autres étrangers 63 506 60 269 5,37% 3,01% 2,99%
TOTAL 2 110 751 2 015 177 4,74%

Poster un Commentaire

42 Commentaires sur "Bilan 2017 : France"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Je pense que c’était la dernière année de baisse pour DS… Enfin, j’espère.
J’ai vu pour la première fois la DS 7 Crossback dans la rue de près… Magnifique !

SGL
Invité

+ 122% rien qu’en décembre… c’est plutôt un signe de bonne santé future !?
(curieux que cela semble déranger)

versdemain
Invité

Hello SGL j’ai mis +1 sur tes deux messages et à chaque fois le site internet a choisi d’afficher un -1 en plus de mon +1 simultanément. Donc pas forcement des gens qui cliquent sur -1 pour tous les messages…

SGL
Invité

Merci @versdemain, c’est gentil, mais je crois que cela est une question de rafraîchissement.
Il y a des gugusses qui mettent systématiquement des « -1 » même pour infos objectives… Mais la réalité ne semble pas leur plaire.

SGL
Invité

De plus, les perspectives d’avenir semblent immenses chez DS
https://news.autoplus.fr/DS/DS-Audi-Premium-SUV-Berline-1523429.html
https://news.autoplus.fr/DS/DS-Premium-Ventes-Constructeur-Economie-1523441.html
La cible (et référence) est bien Audi, mais Mini pourrait souffrir dès 2019.

Invité

On ne cesse de le repeter: il faudra juste etre patient pour voir DS devenir ce qu’elle cherche a etre.
Rome ne s’est pas faite en un jour.
Audi non plus 😉

SGL
Invité

Oui… au moins 20 ans.

amiral_sub
Invité

notons que audi a dès le début tapé dans le très haut de gamme avec des audi quattro, audi V8 ou RS2 très exclusives et très chères. Je ne vois pas cette stratégie pour le moment chez DS qui reprend des chassis éprouvés et des petits moteurs. N’oublions pas que les moteurs ont toujours été le talon d’Achille de l’automobile Française, et pour le moment ça ne change pas: le moteur français le plus puissant ne fait pas la moitié de la puissance du moteur Allemand ou Américain le plus puissant

ART
Invité

Ca sent le sapin avec DS qui s’est fourvoyé dans le bling bling à deux balles….

SGL
Invité

Ah bon ! Ça sent le sapin pour DS ? Avec une progression de +122% depuis l’introduction de la DS 7 Crossback. 😀

Kaizer Sauzée
Invité

Volkswagen seule marque généraliste en baisse. Moi j’aime !
Quand les françaises font le boulot çà se sent, même si je n’oublie pas le cannibalisme interne au groupe.
Elles sont passées le million de Golf soi-disant produites ???

Uberalles
Invité

Motor1 explicite le succés de Mercedes avec quelques datas suppl.
11.000 GLC vendus dont 20% en Hybride
13.500 A contre 10.900 Série 1
5600 E
700 S
Pres de 2900 hybrides contre 4500 BMW i et hybride

Audi reste également leader sur le marché premium à particuliers.
A3 13.380 ventes
Q2 9752
A4 8878
Q5 6029
Q3 7195
Q7 1836

Pour Quattro GMbh
RS3 314
RS6 115
RS5 77

BMW M c’est 800 ventes

Dommage de ne pas connaitre les ventes d’AMG

SGL
Invité

Merci pour ces chiffres… Surtout pour les déclinaisons sportives ! 🙂
(ça m’évite de faire des estimations foireuses ! 😉 )

Anonyme
Invité

En fait, le retour dans le vert de VW l’année dernière était en trompe l’oeil, du aux nouveautés comme la Passat. Le dieselgate serait-il non digéré par les client ?

Belle performance de la C3 (et méritée, qui plus est), même si n’avoir qu’un seul modèle qui superforme, c’est quand même risqué à court terme. Vivement de nouveaux modèles.

Belle performance aussi de Suzuki, dont les derniers modèles sont sympa, même si avec 3 étoiles aux crash test malheureusement ?!?

Bonne année en tout cas pour NOS constructeurs, et tant mieux. Il ne reste plus qu’à avoir le bilan au niveau européen

SGL
Invité

@Anonyme
Si je m’abuse, Citroën avec la C3, la C3 Aircross, C-4 Picasso, ça fait 3 modèles principaux qui marchent bien.
Pour l’avenir immédiat, ils fondent beaucoup d’espoir pour la C-4 Cactus et surtout, en septembre, la C-5 Aircross.
Théoriquement, la situation de Citroën sera bonne pour 2019.

Anonyme
Invité

dire que les Picasso « marchent bien » alors que dans l’article il est dit que « C’est bien évidemment à la C3 que l’on doit ce retour du chevron, alors que tous les « Picasso » perdent des couleurs et que la C4 Cactus se vend mal » !?!

Par contre, c’est clair que le C5 aircross doit être attendu avec impatience par certains lol

SGL
Invité

Ok @Anonyme, je me « trompe » en parlant du C-4 Picasso en France, ma pensée en « pollué » par le niveau excellent des ventes européenne face au nouveau Scénic : 80.206 C-4 Picasso VS 78.419 Scénic sur la même période en 2017 !!!
Donc le C-4 Picasso continu aujourd’hui à être une machine a cash chez Citroën et certainement plus que la C3 !
Pour la C-4 Cactus, là j’ai dit que les dirigeants de Citroën fondaient beaucoup d’espoir dans le nouveau modèle 2018 par rapport à la 1er génération… Nuance ! 😉

SGL
Invité

Je confirme que les Picasso « marchent bien » :
39 918 ex contre 40 880 ex soit seulement -2% en pleine vague « SUVmania » c’est une très bonne et étonnante performance !

Thibaut Emme
Admin

@SGL : vous semblez penser que les SUV piquent forcément des PdM aux monospaces…
Et pourquoi pas aux break et aux berlines du segment supérieur ?

SGL
Invité
Oui presque… SUV et Monospace ont souvent le même profil de clients… Les mêmes volumes de transfert de client (historiquement). La Modus fut remplacée par le Captur, C3 Picasso par le C3 Aircross, 5008 Monospace par le 5008 SUV, le Scenic s’est SUVisé tout comme l’espace, etc. les exemples sont nombreux. Alors oui, break et aux berlines du segment supérieur fut la même clientèle dans les années 90, mais la majorité avait déjà acheté des Monospace dans les années 2000 puis des SUV compact depuis quelques années. Les berlines en Europe sont presque devenues un petit marché relativement stable avec… Lire la suite >>
Invité

les 3 etoiles au crash test ne disent pas grand chose. Le Duster aussi n’en n’a que 3.
Ce n’est pas signe d’un manque de securite, mais de technologies.
En effet, ls 2 etoiles manquantes sur Duster (par exemple) sont dues quasi uniquement a l’absence d’ADAS de securite.
C’est dommage que ce soit devenu si severe. Ca donne l’impression qu’un vehicule sur, simple et bon marche est dangereux…

Anonyme
Invité

ça c’est clair, les crash test sont devenus illisibles !

SGL
Invité

Chez les citadines (Segment B)
la Clio progresse de 5% par rapport a 2016, la 208 stagne, C3 III + 30% par rapport à la C3 II, Sandero +9%, Polo -18%, Corsa +13%, Fiesta -44%, Yaris stagne +1%, DS3 -23%

SGL
Invité

Mini +17%, Juke -4%, l’ Audi A1 à disparu des écrans radar !? elle était devant la Zoé en 2016 avec 11 619 ex.
Zoé +34% !!! avec 15 245 ex.

überalles
Invité

Elle se renouvelle cette année lA1

wpDiscuz