Accueil Alternatives Autolib’ : après le 31 juillet ce sera « Apulib' », l’arrêt est programmé

Autolib’ : après le 31 juillet ce sera « Apulib' », l’arrêt est programmé

1226
55
PARTAGER

Après les Velib’ Decaux, voici un autre héritage de la mandature Delanoé qui disparaît (*). Autolib’ fermera définitivement le 31 juillet 2018.

Fermeture du service : 31 juillet 2018

Cher(e) abonné(e),

Le service Autolib’ est prolongé jusqu’au 31 juillet 2018.

Jusqu’au 1er juillet, le Service Autolib’ fonctionnera comme d’habitude, PUIS dès le 2 juillet, le nombre de stations et de véhicules disponibles diminuera progressivement.

Pour une utilisation efficace du service dès le 2 juillet :

  • Les stations fermées seront indiquées comme indisponibles sur l’application ou le site Autolib’.
  • Nous vous recommandons fortement de réserver votre place à l’arrivée avant de commencer une location, ceci afin d’éviter tout abandon de véhicule hors station conformément aux CGAUs.

Concernant la mensualité d’abonnement Premium, celle du mois de juillet vous sera offerte, et les suivantes ne vous seront pas facturées. Votre abonnement ne sera pas reconduit.

Nous vous donnerons dès que possible de la visibilité sur les stations en fermeture.

Par ailleurs, les prises d’abonnement Premium, Prêt à Rouler, Recharge, ou forfaits professionnels sont suspendues à partir du 26 juin 2018.

Nous vous remercions de votre compréhension,

Service Clients Autolib’.

Voilà le communiqué publié par Autolib’ aujourd’hui. La semaine dernière, les communes parties prenantes du syndicat Autolib’ ont décidé de stopper le service avant son terme de 2023. La sentence est tombée, il ne reste plus qu’un mois pour profiter (ou pas) des Bluecar en partage. Et encore, ce sera un service de plus en plus dégradé jusqu’à fermeture des stations.

Ces stations pourront être réutilisées par la suite pour les véhicules électriques de tout un chacun. Ne comptez donc pas retrouver un peu plus de places de stationnement de surfaces. Pour les propriétaires de VE, pas question, non plus, de recharger la voiture dans l’immédiat.

Un arrêt indolore pour Blue Solutions ?

Du côté du groupe Bolloré, on se félicité d’avoir trouvé « une porte de sortie » avec le syndicat mixte. Marie Bolloré, responsable de Blue Solutions précise que cet arrêt n’aura pas d’impact sur la production de batteries LMP. En effet, elles sont désormais surtout utilisées dans les bus électriques ainsi que les solutions de stockage d’électricité.

Les voitures retirées des rues franciliennes seront certainement réutilisées dans les autres services d’autopartage que le groupe a déployés, que ce soit en France (Lyon, Bordeaux) ou à l’étranger (Indianapolis, Singapour, etc.). En pièces détachées ou reconditionnées.

Dans cette affaire, tout s’est précipité après l’annonce par le groupe Bolloré que le déficit atteindrait 293 millions d’euros à la fin du contrat, en 2023. Cela a déclenché une réaction du syndicat mixte refusant d’acquitter une facture si énorme.

Les prochaines étapes se passeront sans doute entre avocats ou en justice pour décider du montant du dédit. L’initiative de rompre le contrat est celle du syndicat, cela pourrait coûter cher. Selon Blue Solutions, casser le contrat coûterait plus cher que le déficit prévu. Surtout que dans le cas du déficit, le groupe Bolloré devait prendre à son compte 60 millions d’euros. Des répercutions politiques sont attendues aux prochaines municipales.

En tout cas pour les franciliens, c’est la fin des voitures grises, fortement dégradées ces derniers temps. 7 ans d’activité, 500 emplois salariés, 4 000 véhicules, 1 100 stations et 6 300 bornes sur 103 communes et 150 000 abonnés désormais privés de service.

Illustration : Autolib’ modifié par Leblogauto.com

(*) pour Velib’, JC Decaux a été remplacé par Smovengo et le service a connu une transition pour le moins chaotique, qui l’est toujours. 10 000 courses en Velib’ ont lieu par jour quand on atteignait 100 000/jour avec « l’ancien » Velib’.

Poster un Commentaire

55 Commentaires sur "Autolib’ : après le 31 juillet ce sera « Apulib' », l’arrêt est programmé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
versdemain
Invité

Je pense que pour ceux qui ont vraiment besoin de voiture les VTC ou les loueurs de voitures classiques vont très vite compenser les autolib.

Mais surtout pour la diminution de la pollution il y a bien mieux à faire, voir le nouvel engagement des Pays bas de 100 millions pour le déplacement urbain … en vélo, seul solution pour désingorger les villes trop dense en circulation !
https://vivredemain.fr/2018/06/19/pays-bas-intensifient-politique-faveur-velos/#

CDA
Membre

Amateur d’automobile, je dis +1 pour le vélo en ville !
A Paris, c’est d’ailleurs très efficace comme mode de transport comparé à la voiture ou même les transports en commun.
Après, il faut en effet que les infrastructures évoluent (sans simplement foutre des pistes cyclables sur les trottoirs) ! Sans compter un changement de mentalité chez certains.

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Finalement l’eSolex est bien moins lotti qu’un VAE puisqu’en toute logique il ne peut pas emprunter les pistes et bandes cyclables et avec ses 35 km/h en pointe dans le flot de voitures c’est délicat.
Il y a même des cas où en théorie il ne peut circuler : exemple à Bordeaux comment traverse-t-il la Garonne au niveau du pont d’Aquitaine puisqu’il est interdit sur les voies pour automobiles, sur les zones pour les piétons et sur les pistes cyclables ?
Pourtant c’est une solution qu permet de se projeter bien plus loin qu’un VAE.
Voilà le résultat du tout voiture.

Christophe
Invité

« Le eSolex a un mode vélo  » comme tout vélomoteur pourtant interdits sur les pistes cyclables.
Et bon courage pour monter le pont d’Aquitaine en eSolex de 42 kg en mode vélo !

DiZeL
Invité

« Sur le plan légal »… il ya une dizaine (quinzaine ?) d’années je me suis fait arrêter par des flics alors que je roulais sur la route en roller. Ils m’ont dit : « il y a combien de roues sur vos engins ? 8 ? Alors vous devriez avoir une carte grise ! » J’ai eu très envie de leur demander où je devais me coller la plaque d’immatriculation…

Bref dans ces cas floues où la législation n’arrive pas à suivre assez vite, c’est à la tête du client… et du flic.

Christophe
Invité

@DiZeL
Le ministère des transports doit se positionner sur la place des différents modes qui permettent de résoudre les problèmes posés par le tout voiture.
J’attends avec impatience le résultat de ses réflexions.

Christophe
Invité
@Thibaut Emme Donc pour passer le pont d’Aquitaine en eSolex, votre solution c’est soit emprunter la piste piétons en poussant l’eSolex ou emprunter la piste cyclable en mode vélo (c’est-à-dire contact coupé). Je n’ai pas dit que c’était impossible, j’ai juste dit qu’il n’y avait pas de place pour lui dans le mode de fonctionnement pour lequel il est constitué. Vous ne voudrez pas intégrer qu’il y a quand même un problème pour un engin qui permet de résoudre plein de problème, engoncé dans votre défense du tout voiture exclusif. Heureusement que je ne vous ai pas attendu pour emprunter… Lire la suite >>
ArnaudL
Invité

J’ai une amie qui faisait en e-Solex tous les jours de travail Caudéran – ZI de la Mouline à Carbon Blanc en empruntant la voie pour les vélos faute d’autre solution.
Et elle rigolait bien, elle mettait toujours le même temps de trajet et allait plus vite qu’une collègue en auto.
Et c’est lamentable que cela ne soit pas privilégié au dépend de l’auto.

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
« Mais vous ne voyez que votre cas et voulez que tout le monde suive votre mode de vie. Ici, tout le monde a pu le constater. » et vous proposez quoi pour :
– réduire la pollution dans les villes (de l’air et sonore),
– réduire les encombrements,
– réduire les émissions de C02 (facteur 4 le plus rapidement et neutralité carbone au plus tard en 2050) ?
A part nous dire que l’automobile représente à peine 10 % du problème ?

ema
Invité

Le VAE et la trottinette à assistance électrique sont très efficients, en terme de temps de déplacement / distance parcourue / énergie consommée sur des distances de 3 à 8-10 km.

L’efficience globale pour la société (santé, temps de trajet, risques, consommation d’énergie globale), selon moi (bien sur, ce classement varie selon la distance à parcourir)

1. marche à pied
2. TC massifiés
3. Vélo
4. VAE
5. Trotinette AE
6. E solex
7. E scooter
8. VE en covoiturage maximisé
8. VT en covoiturage maximisé
9. VE individuel (autolib ou non)

15. VT « normal » indivuel

20. VT « surdimensionné » individuel

30. VT « absurde » (cayenne, XC90, Ranges, X6, Q7, ..)

Christophe
Invité

@ema
Entièrement d’accord !
Mais pour les 5 et 6 il faudrait définir des règles par exemple considérer qu’ils peuvent emprunter les infrastructures pour les cycles si vitesse < 35 km/h.
Parce que je ne vais pas me lancer dans un investissement pour m'entendre dire en cas d'accident que je ne suis pas couvert parce que utilisation interdite (trottinette à plus de 6,5 km/h).

Béret vert
Invité

Vous omettez le fauteuil pour handicapé.

labradaauto
Invité

cyclomoteur immatriculé avec port du casque homologué obligatoire

lym
Invité

Un motard poussant sa moto est assimilé à un piéton par le code de la route. Il suffit de pousser son eSolex qq dizaines de m si on a la maréchaussée en vue et de remonter dessus ensuite.

Christophe
Invité

@lym
Pour ceux qui connaissent là on ne parle pas de quelques metres mais pour le Pont d’Aquitaine c’est 4,2 km.
En rive droite on retrouve une route très rapidement mais côté rive gauche il faut longer la 4 voies jusqu’à l’autopont.

Cela je le fais à vélo, je descends de mon vélo et passe en mode piéton surtout quand un connard m’empêche de remonter (voiture ou 2 roues motorisés). Et il l’a bien profond l’abruti !

Bizaro
Invité

Avoir un ville repenssait pour le vélo, ou l’ensemble des transports, cela implique, des investissements et des désagréments,( le citoyen parisien aujourd’hui bloqué dans la circulation rale pour la même raison qu’il y à 30 ans, il ralera avec une nouvelle raison ) repenser tout l’urbanisme, réfléchir à de nouvelles règles, prévoir l’avenir. Je vois mal une association ou une entreprise privée se risquer la dedans et est ce que cela est bien leur role.

Bizaro
Invité

D’ailleurs que deviennent les bébé autolib, à Bordeaux, Lyon, USA?

Christophe
Invité
Pour rééquilibrer, voici la version de la ville de Paris : https://www.paris.fr/actualites/autolib-le-point-sur-la-situation-5880 « C’est seulement à la rentrée 2016, dans un nouveau plan d’affaires actualisé, que l’entreprise a annoncé pour la première fois la possibilité d’un résultat net prévisionnel déficitaire au terme de la concession, à hauteur de 179,3 millions d’euros. Mais elle exprimait toutefois sa confiance dans la possibilité de ramener ce déficit en dessous du seuil de 60 millions d’euros grâce à des mesures correctives. » « Le syndicat a alors immédiatement diligenté un audit financier pour comprendre précisément ce qui se passait, quelle devait être la répartition des charges entre… Lire la suite >>
miké
Invité

Donc si c’est bolloré qui a prit l’initiative, c’est pour leur pomme..

Christophe
Invité

« le groupe Bolloré a brutalement mis un terme à cette conciliation et engagé, dans un courrier adressé le 25 mai, la procédure de résiliation du service. Ce courrier fixe contractuellement un délai d’un mois pour parvenir à un accord, faute de quoi le contrat est résilié. »
Selon la mairie de Paris, sans accord au 25/06, le contrat était résilié de facto à la demande du gestionnaire.
La justice devra s’assurer de la réalité de ce point. Si oui, dédit ?

miké
Invité

C’est bien ce que je dis, ça prete à confusion..

SGL
Invité

Il faudrait profiter pour imposer progressivement une conversion de tous les taxis thermiques en 100 % électrique.
Créer une deuxième catégorie de taxis (comme dans les pays en Afrique) moins cher et moins encombrant, mais ne pouvant pas embarquer des colis et bagages important.
J’imagine bien 20.000 petits taxis VE de la taille de la Zoé/i3 limité à l’IDF.
L’avenir se prépare aujourd’hui !
Il faut maintenir les emplacements d’Autolib’ uniquement pour la recharge les autos « électrifiées ».
« Redonner » les places aux thermiques serait une régression.

greg
Invité
Je présume que tu as fait une étude de marché pour vérifier les trajets moyens parcourus, le nombre moyen de personnes embarquées, la fréquence Avec laquelle un taxi aurait besoin d´un coffre? Ainsi que la fréquence Avec laquelle un taxi Change de Client? Ensuite une estimation du temps moyen de recharge, de la fréquence de la recharge, de l´usure et l´impact sur la Batterie…. Parce que c´est bien de lancer des énormités, mais encore faudrait-il avoir un peu étudié la Question….Ce qui ne me semble pas être ton cas. Pourquoi tu ne proposerais pas à tout le monde de passer… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

uber lance aux etats unis une offre avec des voitures seulement electriques, vivement chez nous!

greg
Invité

Inexact, Uber (qui rappelons-le comme Tesla n´a jamais fait de bénéfices) lance un Programme pour motiver ses conducteurs à passer sur un VE.
Il est limité dans le temps (un an), géographiquement (quelques villes), et le soutien financier varie de ville en ville selon la générosité des sponsors/partenaires
https://www.theverge.com/2018/6/19/17480044/uber-electric-vehicle-ev-driver-cash-incentive

SGL
Invité
48 % des trajets font 6 km et font 200 km par jour, trois personnes peuvent tenir à l’arrière d’une Zoé… Pour faire 6 km cela ne tient pas de l’exploit ! Une Zoé fait 300 km en zone urbaine, le biberonnage des places libérées permettra de récupérer de 100 à 200 km par jour, de quoi rentrer confortablement à la maison lors de la fin du service. Les 20.000 taxis VE de petite taille se rajouteront aux 18.000 taxis conventionnels. Le Tuk-tuk électrique est également une bonne idée… Surtout, pour les touristes, mais les Zoé/i3, seront bien plus adaptés… Lire la suite >>
greg
Invité
Source pour le kilométrage? Ensuite c´est sympa de dire aux Clients ce qu´ils doive faire, « allez-y, serrez-vous dans ma Clio élctrique, SGL dit que c´est pas un problème ». Et tu ne réponds pas pour toutes les autres questions. Sans compter un autre aspect que tu oublies: il faut aussi des charges rapides, ce qui n´est pas le cas pour les bornes autolib. Et le propre des taxis parisiens, c´est de pouvoir aussi conduire en dehors de paris. Tu oublies également que en hiver et en été, les systèmes de climatisation et chauffage tournent en continu huhu, cela grève davantage encore… Lire la suite >>
SGL
Invité
200 km par jour, c’est une moyenne des taxis conventionnels, une Zoé en fera 300 km et plus avec biberonnage. Si les prestations d’un petit taxi ne marchent pas, on prend un grand taxi… Ça fait plus de 50 ans que cela marche (bien) en Afrique. Une Zoé 40 à 300 km d’emblée sans biberonnage, convertir les stations Autolib’ en station de petits taxis VE réglera plusieurs problèmes en même temps. Chaque taxi VE pourra prend le client en fonction de son autonomie, ce qui devra pouvoir se faire dans 90 % des cas sachant qu’ils attendront le client en… Lire la suite >>
lym
Invité

Les fois ou j’ai discuté en route avec des taxis, les contrats mercos leur assurent visiblement un prix de rachat pour 4 ans et 450000km. Pour 200j de travail annuel, ça fait plus proche de 600km/jour en moyenne. Pas beaucoup plus que pas mal de commerciaux qui en font 500 (bientôt plus lentement, donc avec plus de temps/fatigue) avec en prime les clients à voir/prospecter au milieu.
A 200km/jour, c’est pas viable comme activité et le mec il ne rembourse pas la mercos!

SGL
Invité
Taxis parisiens ? Parce que si la course moyenne fait 10 km, rien que 200 km, ça fait 20 clients par jour au minimum. 200 000 trajets de taxi chaque jour dans Paris, avec 18.000 taxis, soit 11 clients par taxi qui font des courses en moyenne que ne dépasse pas 20 km (grande distance en IDF !), cela nous fait 222 km. 300 km ça serait le haut de l’échelle ! Et ça serait encore largement possible avec les VE actuelles. 300 km à 15.2 km/h, ça fait déjà 20 heures de boulot… Une journée bien remplie ! 600… Lire la suite >>
SGL
Invité

Déjà en 2012 … et grâce à BetterPlace à Amsterdam
Les taxis parcouraient jusqu’à 600 km par jour !!!
https://www.cnetfrance.fr/cartech/600-km-par-jour-en-taxi-electrique-mais-a-quel-prix-39784985.htm
J’imagine que cela ne fonctionne plus !?

SGL
Invité

Sur les forums, on parle pour les VTC de 200km/jour (200 km reviennent souvent !) et 4500/5000 km mensuel pour du 50/55h par semaine.
https://uberzone.fr/threads/kilom%C3%A9trage-moyen-dun-vtc-uber.2713/

miké
Invité

Ben non, en lnoccurence, ça ne fonctionne plus. RIP betterplace, petit ange parti trop tot

Francois
Invité
« imposer progressivement une conversion de tous les taxis thermiques en 100 % électrique. » Demander aux taxis de passer aux voitures électriques, c’est leur demander de gagner encore moins de ce qu’ils gagnent aujourd’hui. À Paris, une course rentable, ce n’est pas faire un Bastille/Montmarte, une course rentable, c’est faire un Paris/CDG. Problème, après trois Paris/CDG, le chauffeur devra recharger sa batterie, ce qui prend un temps de dingue (comme dirait l’autre) qui représente une belle rentrée d’argent en moins (le proverbe qui dit que le temps, c’est de l’argent, ne sort pas de nul part). C’est bête mais un plein… Lire la suite >>
SGL
Invité
Un Paris/CDG… c’est déjà le cas, tous les jours, fait par les Tesla taxi, les doigts dans le nez… Bientôt avec le Model 3 pour un investissement de moins de 40.000 €, rechargeable à 80 % (des 350 km) en 40 mn. D’ici 5 ans cela devra être une obligation de passer au 100 % zéro émissions. 75 taxis hydrogène existent déjà (autonomie de plus de 500 km et se rechargent en 3 à 5 minutes) bientôt 200 et 600 avant fin 2020. De toute façon, on y va, que cela plaise ou non, pourquoi vouloir retarder l’échéance ? Autant… Lire la suite >>
Francois
Invité

Vu le prix de la location d’une Skoda, 67 euros par jour, je n’ose même pas imaginer celui d’une Model S.

80% d’un « plein » en 40 minutes, cela reste énorme par rapport à 100% d’un plein en deux minutes qui vous offre trois fois plus d’autonomie. Ce détail n’échappera à aucun taxi.

Concernant l’hydrogène, combien de pompes que je me marre ?

SGL
Invité

80% d’un « plein » en 40 minutes, mais 550 km à la base.
40 minutes, c’est une petite pause déjeuner, mais cela peut être 250 km en 20 mn ou plus de 100 km en 10 mn.
Il y a 2 pompes à hydrogène sur IDF qui alimente une centaine de voitures.
Mais il en faudrait pas grand-chose pour que l’on passe rapidement à une dizaine de pompes pour alimenter 500 à 1000 voiture à hydrogène-PAC, éventuellement grâce à l’action de Hulot !?

Francois
Invité

550 km à la base ou pas, les voitures sont partagées entre un conducteur le jour et un conducteur la nuit…À moins que vous ne vouliez AUSSI plumer les compagnies de taxis et leur imposant de doubler leur flotte de voitures. 😉

miké
Invité

Quid des bornes de recharge ? C’est bien, il vont reproduire le meme schéma que décault/smovengo, arreter un service qui fonctionne avant de l’avoir remplacé correctement…

greg
Invité
AXSPORT
Invité

7 ans quand même…….

Incroyable !!!

wpDiscuz