Accueil Général Tesla: L’autopilot a de nouveau frappé… une voiture de police

Tesla: L’autopilot a de nouveau frappé… une voiture de police

1285
30
PARTAGER

Que doit être compliquée cette période pour le constructeur de la Sillicon Valley, les ennuis ne s’arrêtent pas et le développement de la conduite semi-autonome (autopilot), une des principales technologies mise en avant par Tesla, donc par Elon Musk ne semble pas totalement au point. Certes, l’idée d’une telle technologie frappe les esprits, dans les faits elle frappe une voiture de police.

L’accident de ce mardi est teinté d’ironie surtout après que la police de Laguna Beach ait annoncé que l’agent de police était indemne, n’étant pas dans son véhicule au moment de l’impact. Quelques légères blessures sont à déclarer pour l’occupant/ conducteur de la Tesla en question.

Le hic dans cette histoire, hormis le fait que les conséquences auraient pu être bien plus grave, c’est que la technologie Autopolit n’en est pas à son premier accident, que cela pèse sur l’image et le développement du constructeur au point d’avoir fait réagir Elon Musk

Bien sur, les développements de nouvelles technologies passent par une succession de tentatives et d’échecs mais les conséquences semblent très importantes voire trop importantes à l’heure actuelle, surtout aux vues des différentes enquêtes portant sur la responsabilité du constructeur et de son logiciel.

Est ce que cela a eu un effet niveau marché? En réalité, aucun, l’action n’a connu aucun décrochage suite à l’annonce de l’accident. Aujourd’hui elle se porte même très bien profitant de la performance journalière du Nasdaq. Les investisseurs restent confiants dans la marque malgré ce nouveau couac.

La conduite autonome est certainement la technologie de demain mais pour aujourd’hui il faudra compter sur soi pour arriver à bon port.

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Tesla: L’autopilot a de nouveau frappé… une voiture de police"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Elisabeth Studer
Membre

trop auto – poli pour être honnête ce Musk ? 😉

Rickyspanish
Invité

Entre les mésaventures quotidiennes de l’Autopilot Tesla, l’accident Uber, les bilans publiés concernant les difficultés des développeurs ou dernièrement la vidéo en Israël du proto de MobilEye qui grille un feu tranquille, c’est l’image de la conduite autonome qui en prend un coup à chaque fois… et il est pratiquement sûr qu’un conducteur qui subira un accident en mode autonome ne l’utilisera plus jamais après…
Des milliards de tunes utilisées pour développer la conduite autonome pour finalement une option qui risque d’être désactivée directement par le conducteur en prenant sa caisse ?

Membre
En fait, il se passe ce que j’avais prédit qu’il se passa depuis que je suis ce dossier : la voiture autonome est le nouveau « messie technologique » de l’industrie automobile, qui croit qu’elle détient là la solution à tous leurs problèmes et que cela va redonner un peu d’oxygène a ses ventes, comme le précédent « messie » du début des années 2000 : le multiplexage. Sauf que le multiplexage a été une catastrophe car son adoption a été trop rapide sans que les constructeurs n’en teste ses limites, et là, avec la voiture autonome, c’est le même problème : l’aveuglement qu’ils… Lire la suite >>
Nithael70
Invité

Ceux qui l’ont adopté trop vite ne sont pas des constructeurs historiques, mais des investisseurs du hi tech qui ont l’habitude d’utiliser leurs clients comme beta testeurs. Le soucis, c’est qu’une voiture qui bug n’a pas les mêmes conséquences qu’un téléphone… à part les batteries qu s’enflamment…

pat d pau
Invité

et la reponse de mobileye est : « l’incident a été causé par un équipement d’enregistrement placé sur le véhicule pour un reportage de la Dixième chaîne »

Ils ont meme pas honte.. dsl en fait c’est a cause de la gameboy du filston sur le siege arriere… ca a tout fait bugger ! ahahah

C’est bon Tesla sera moins seul à avoir les memes problemes avec l’autopilot.

Visiteur
Invité
Le problème avec ces articles sur Tesla, c’est qu’ils sont complètement orientés. Le blog auto ne peut s’empêcher de promettre un avenir sombre, de dénigrer la technologie quand bien même la responsabilité du conducteur est engagé. Ici c’est encore pire, on ne sait même pas ce qui s’est passé, les circonstances ne sont pas décrites. C’est simplement une occasion de plus d’attaquer gratuitement Tesla. Bien sûr leur technologie n’est pas parfaite, Musk a sans doute eu les yeux plus gros que le ventre. Mais l’impartialité est quand même le minimum requis dans un article de presse même électronique. La meilleure… Lire la suite >>
Membre

Oh, pauvre petit, Aller, remet ta coquille, pauvre petit calimero ! On attaque ton choucou Tesla (c’est vrai, ils n’ont aucuns soucis, aussi, pourquoi diantre faire ça ?) …………., oh, un petit rototo et on en parles plus !

Pierre
Invité

Cela dit: « que doit être compliquée cette période » S.V.P. relisez-vous, ces coquilles sont agressantes, surtout quand elles apparaissent dans les résumés…

Malco
Invité
Ca m’avait d’emblée surpris l’approche de Tesla, d’introduire directement l’Autopilot sur le marché. La plupart des autres acteurs majeurs ont été bien plus prudents, avec des flottes-test, encadrées, géreés par des gens formés, etc… Ici, ils lâchent dans la nature une ‘aide à la conduite’ qui s’appelle Autopilot – après ils s’étonnent que certains ne percoivent pas ses limites. Sans parler du ‘débuggage sur le tas’ (ou devrais-je dire ‘au tas’), alors qu’un foirage est quand-même plus problématique que sur Candy crush. Il y a quelques ingénieurs qui doivent s’étrangler quand ils voient la différence entre Tesla ou ce qui… Lire la suite >>
Bobix84
Invité

« La plupart des autres acteurs majeurs ont été bien plus prudents, avec des flottes-test, encadrées, géreés par des gens formés, etc… »

Quel acteur ? Mercedes, BMW, Audi, Nissan !!! ils ont tous un « autopilot » comme Tesla. Une aide à la conduite.

Michel
Invité

Que l’on soit pro ou anti partisant de la montée de l’électronique « intelligente » dans l’automobile, c’est le nom « autopilot » qui génère un flou (soigneusement entretenu par E Musk) avec la notion de pilote automatique que l’on trouve à bord des avions

Malco
Invité

Je pensais plutôt à Google-waymo, Apple ou Uber. Soit ils parlent ‘vehicule autonome’ et ne le mettent pas entre toutes les mains, soit ils parlent ‘drive assist’ et c’est un gadget pour Mr tout-le-monde.

Jusqu’à preuve du contraire, je pense que le problème de Tesla est essentiellement dans sa communication qui fait que les utilisateurs en font un mauvais usage (=ont une attente irréaliste).

seb
Invité

Il n’y a rien de surprenant pour une marque de la Silicon Valley, c’est courant dans le monde du logiciel aujourd’hui de se servir des utilisateurs comme beta-testeurs.

wpDiscuz