Accueil Electriques Formule E – Paris 2018 : Vergne prophète en son pays

Formule E – Paris 2018 : Vergne prophète en son pays

682
3
PARTAGER

Jean-Eric Vergne remporte le ePrix de Paris, autour des Invalides. Il consolide sa première place au général.

La Formule E est à Paris ce weekend. Le circuit des Invalides reprend du service. 14 virages, 1,9 km de long et une piste assez étroite. L’an dernier Buemi avait remporté la course tandis que Vergne subissait une casse de direction.

Cette année, Buemi n’est que l’ombre de lui-même (la Renault e.Dams aussi) mais Vergne est en pleine bourre.

Vergne signe la pole

En qualifications, Vergne signe le meilleur temps des groupes de qualif. Il devance Da Costa, Engel, Bird et Lotterer. Di Grassi est 6ème et rate la super pole. Buemi est 8ème après D’Ambrosio. A la peine, les deux pilotes Mahindra sont 11 et 12ème, Juste devant Prost 13ème. Piquet n’a pu participer à la qualification après avoir crashé sa voiture dans les derniers essais libres.

En super pole, Lotterer signe le temps à battre. Mais, Bird le bat et devient la référence. Engel de son côté échoue et fait même moins bien que Lotterer. Da Costa se rate et sera bon dernier, à moins que Vergne ne se rate aussi. Ce n’est pas le cas, JEV signe un 1 min 1,144. Plus d’une seconde devant la super pole de Buemi en 2017 !

Position Pilote
1 Vergne
2 Bird
3 Lotterer
4 Engel
5 Da Costa
6 Di Grassi
7 D’Ambrosio
8 Buemi
9 Turvey
10 Lopez
11 Rosenqvist
12 Heidfeld
13 Prost
14 Evans
15 Abt
16 Lynn
17 Blomqvist
18 Mortara
19 Ma
20 Piquet Jr

La Marseillaise aux Invalides

A l’extinction des feux, Vergne s’élance impeccablement. Bird moins. Il se retrouve avec Lotterer à ses côtés. Mais le pilote DS Virgin est à l’intérieur et à trop insister, Lotterer perd du temps. Engel reste 4ème, mais Da Costa s’est fait passer par Di Grassi. Da Costa semble avoir un souci. Il rentre après 2 tours et abandonne. Soucis techniques visiblement.

Prost, Evans et Blomqvist font un sandwich. La course est foutue pour eux. Devant, Vergne commence à gérer son énergie. Il ne faut pas se faire avoir au changement des monoplaces. Après une dizaine de tours (sur 49), Vergne mène de 8 dixièmes environ. Lotterer suit Bird de 5 dixièmes. Après, Engel est plus loin, sous la menace de Di Grassi. Son coéquipier, Abt, passe Rosenqvist.

La course s’installe dans un certain ronronnement et il faut attendre le dernier tiers de celle-ci pour se réveiller de nouveau. Merci à Lotterer et Bird qui se battent pour la seconde place. Lotterer fait un freinage « kawabunga » à Bird. Mais, cela passe. Juste après, Di Grassi attaque Bird. Le champion en titre possède 5% d’énergie de plus.

Abt finit par trouver l’ouverture sur Buemi à 5 tours de la fin. Le voilà 6ème. Ce n’est pas encore ça pour Buemi.

Vergne remporte le ePrix de Paris devant Lotterer. Ah non ! La Techeetah de Lotterer ne passe pas la ligne en 2nd. C’est Di Grassi ! Lotterer de son côté arrive 6ème ! Avec une voiture en miettes. En fait, privé d’énergie à quelques hectomètres de l’arrivée, Lotterer se fait passer par Di Grassi puis, Bird arrive mais n’a pas fait attention à la basse vitesse de Lotterer. La DS Virgin s’emplâtre dans la Techeetah.

Bird arrive quand même à grimper sur le podium, devant Engel et Buemi. Latterer finit 6ème. Abt, Rosenqvist, Turvey et Lopez complètent le top 10.

Position Pilote
1 Vergne
2 Di Grassi
3 Bird
4 Engel
5 Buemi
6 Lotterer
7 Abt
8 Rosenqvist
9 Turvey
10 Lopez
11 Heidfeld
12 D’Ambrosio
13 Mortara
14 Lynn
15 Evans
16 Prost
17 Ma
18 Piquet
19 Blomqvist
20 Da Costa

Classements généraux

Au général, Vergne fait presque le plein de point. Il manque le point du meilleur tour en course. Mais victoire + pole, ce sont 28 points dans son escarcelle. Bird abandonne 13 points au Français. Cependant, il prend des points à Roseqvist pas du tout en forme ce weekend. Di Grassi continue sa remontée, mais, il paie les frais de 5 premières manches à 3 points !

Vergne possède 31 points d’avance sur Bird. Un joker ! Il reste 4 ePrix, dont le double ePrix de New York en fin de championnat. Cela commence à sentir bon pour Vergne.

Au classement par écuries, Techeetah survole le championnat. 188 points contre 133 au dauphin, DS Virgin. Avec un podium de Lotterer, cela aurait été encore plus important, mais, la course en a décidé autrement. Audi Sport Abt Schaeffler passe Mahindra qui enchaîne les contre-performances. Triple championne en titre (seule écurie championne de la Formule E en fait), Renault e.Dams reste 6ème.

Prochain ePrix, Berlin, le 19 mai prochain.

Illustration : Formule E

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Formule E – Paris 2018 : Vergne prophète en son pays"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ART
Invité

Ah ouais, en attente de modération, quand même !!!

ART
Invité

C’est roue libre ou quoi sur le LBA pour la validation des commentaires avec un lien ?

ART
Invité

Comme quoi, comprenne qui pourra !!

wpDiscuz