Accueil Renault Renault : Carlos Ghosn renouvelé contre réduction de salaire

Renault : Carlos Ghosn renouvelé contre réduction de salaire

1063
11
PARTAGER

Carlos Ghosn est bien parti pour rester à la tête du groupe Renault et de l’Alliance après le Conseil d’Administration du 15 février 2018.

Baisse de la rémunération de 30%

« Le Conseil d’administration de ce jour, sur la recommandation du Comité des nominations et de la gouvernance, a décidé de proposer le renouvellement du mandat d’administrateur de Monsieur Carlos Ghosn qui sera soumis à l’Assemblée générale des actionnaires le 15 juin 2018 ».

L’Assemblée Générale des actionnaires devrait valider ce choix. En effet, l’Etat Français, actionnaire à hauteur d’environ 15%, appuie cette prolongation de Carlos Ghosn. Ce dernier a accepté une baisse de 30% de son salaire. Ce salaire (7,25 millions d’euros l’an dernier) qui a cristallisé les tensions est approuvé par l’Etat. Une première depuis trois ans.

Thierry Bolloré, dauphin désigné

Comme supposé après les derniers mouvements chez Renault, Thierry Bolloré devient Directeur Général Adjoint Groupe, à compter du 19 février 2018. M Bolloré réunit sur son nom les avis favorables de Carlos Ghosn, du Conseil d’Administration, mais, aussi de l’Etat.

En effet, il est Français, ce qui plait à l’Etat qui craint qu’après le départ de Carlos Ghosn, l’équilibre de l’Alliance ne penche trop vers le Japon. De plus, il a travaillé pour Michelin ou Faurecia (PSA) et a une vision globale de l’automobile. Agé de 54 ans, il devrait donc succéder à Carlos Ghosn…dans 4 ans.

D’ici là, le CA fixe trois axes. Continuer le plan « Drive the Future » qui a pris la suite de « Drive the Change ». Ces plans portent pleinement leurs fruits. Que ce soit pour les résultats financiers, mais aussi les volumes vendus. Autre axe, rendre l’Alliance pérenne et donc, éviter le « après moi le déluge » que certains ont craint un temps avec le départ de Carlos Ghosn. Enfin, préparer la succession justement. Quatre années où Thierry Bolloré devrait donc monter peu à peu en présence pour être prêt en 2022.

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Renault : Carlos Ghosn renouvelé contre réduction de salaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
dédé
Invité

A l’AG Renault Mai-Juin de 2022, Macron aura peut être sauté, élections présidentielles le 8 et 23 avril 2022.
Faudra voir…..

SAM
Invité
@dédé. Et? Vous voulez que Carlos laisse Nissan prendre le contrôle de Renault? Vous souhaitez que toutes les Renault vendues en France soient fabriquées à l’étranger? Alaskan, Mégane, Koléos (le sommet de la gamme), Clio, Captur, Kadjar, Twingo, Duster, Sandero …sont importées justifiant en partie le déficit commercial de la France. Zoé, Kangoo, Scénic, Talisman est Espace ont plus de mal à rééquilibrer la balance commerciale. Koléos est entrain de flinguer Talisman et Espace tout comme Alaskan, on nous dit que les autos à fortes marges doivent être fabriquées en France. Renault produit des utilitaires en France laissant Koléos, Captur,… Lire la suite >>
dédé
Invité

Nissan prendre le contrôle de Renault, c’est ce que radote Rabâche la presse, comme pour le salaire du « Libanais ».
Renault est propriétaire de 18 milliards de dollars d’actions Nissan.
Renault en rajoute 2 et est majoritaire dans Nissan ….

wizz
Membre
Nissan possède 15% de Renault, pendant que Renault en possède 44% de Nissan Personne ne peut obliger Renault de vendre ses actions de Nissan Possédant 44% de Nissan, Renault a la minorité de blocage, peut empêcher une augmentation du capital de Nissan qui diluerait la part de Renault Nissan pourrait acheter les titres de Renault à la bourse. Par exemple, au lieu d’entrer dans le capital de Mitsubishi en achetant des actions de Mitsubishi à la bourse, Nissan aurait pu utiliser cet argent pour acheter des actions de Renault. Mais là aussi, ayant déjà 44% de Nissan, Renault peut bloquer… Lire la suite >>
zafira500
Invité

N’oublies pas non plus que l’Etat français pourrait y mettre son grain de sel si Nissan cherche à « contrôler » Renault.

Fabi35
Invité

Et quels avantages aurait Nissan à le prendre ce contrôle ? ( sur le long terme )

zafira500
Invité

Cela fait des années que l’on nous rabâche que Nissan va prendre le contrôle de Renault et, comme sœur Anne, on ne voit rien venir (heureusement). De plus, la plupart des postes-clé de l’Alliance sont occupés par les français.

SGL
Invité

Quel philanthrope ce Ghosn ! 😉

Roadrunner
Invité

Pour la bourse, une seule cotation « sous le titre Renault » ferait monter la capitalisation de l’ensemble Renault Nissan.
genre 1+1=3
Pour les actionnaires Renault, CG devrait s’en préoccuper.

wizz
Membre

https://www.leblogauto.com/2018/02/stefan-muller-quitterait-renault.html

Stefan Müller, 58 ans, plus les 4 années du mandat de Ghosn, ça lui ferait 62ans lorsqu’il deviendrait N°1 de Renault. Un peu tard pour espérer faire quelque chose autre que du présentéisme dans le fauteuil PDG…

wizz
Membre

Au fait, l’année prochaine, le PDG d’un autre grand groupe automobile devrait prendre sa retraite. Que ferait il….

ô malheurissimo
(il ne manquerait plus qu’il prolonge….et augmente son salaire de 30%)

wpDiscuz