Accueil Ford Les constructeurs redoutent un retour aux règles d’origine

Les constructeurs redoutent un retour aux règles d’origine

1254
32
PARTAGER

Alors que les négociations du Brexit entre le Royaume-Uni et l’Union européenne progressent difficilement, les constructeurs redoutent maintenant le pire, un retour aux tarifs douaniers et aux règles d’origine à partir de mars 2019.

Dans le cadre d’une enquête parlementaire sur les effets économiques du Brexit, le parlement britannique a récemment auditionné les constructeurs britanniques qui ont exprimé leurs inquiétudes quant aux règles d’origine et la négociation de futurs accords de libre échange avec des pays en dehors de l’Union européenne.

Un accord de libre-échange typique exige que 60 % de la valeur des composants soit produite dans le pays d’origine. Or, à ce jour les voitures produites sur le sol britannique ne contiennent que 44 % de composants produits sur le sol britannique selon le SMMT, la fédération des constructeurs automobiles au Royaume-Uni.

Pour certains constructeurs, la part est encore plus faible. Honda a ainsi déclaré que seuls 25 % de ses composants étaient de source britannique. Honda a notamment fait part de son expérience avec un pays comme l’Israël où il y commercialise la Honda Civic produite à Swindon au Royaume-Uni. « Le non-respect des seuils des règles d’origine… rendrait nos véhicules non compétitifs et imposerait des coûts que nous ne pouvons nous permettre d’absorber », a déclaré le constructeur britannique. Pour Honda, utiliser plus de composants d’origine britannique ne permettrait pas non plus d’atteindre les pourcentages minimums puisque le constructeur estime que la part atteindrait au maximum 40 %, la faute à un réseau de fournisseurs peu développés.

L’Union européenne ne serait pas non plus épargnée comme l’a expliqué Ford. Des modèles produits sur le continent sont propulsés par des moteurs produits à Dagenham et Bridgend. Ils seraient alors pénalisés par les règles d’origine sur certains marchés d’exportation comme l’Afrique du Sud, la Suisse, le Maroc et la Serbie. Pour Ford, « cela ajouterait un coût important à nos activités européennes et pourrait avoir un impact négatif sur la fabrication de moteurs au Royaume-Uni.

Le PDG d’Aston Martin, Andy Palmer, a déclaré qu’il serait difficile pour son entreprise d’atteindre 60 % de composants d’origine britannique sans rapatrier la production de moteurs d’Allemagne. Pour le PDG d’Aston Martin, ce scénario n’est pas viable.

Les constructeurs automobiles britanniques se sont opposés dès le départ à la sortie du pays de l’Union européenne. Les assurances du gouvernement britannique de conserver un accès au marché unique ne trompent plus personne. Le SMMT a encore rappelé que les tarifs résultant d’un Brexit sans accord ajouteraient 1,8 milliard de livres (2 milliards d ; euros) au coût des véhicules exportés.

 

Source : Reuters, The Guardian, SMMT

Source photo : parlement britannique

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Les constructeurs redoutent un retour aux règles d’origine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

hard brexit?
ou finalement un peu d’eau dans le thé, et faire un accord de libre échange comme la Norvège (qui est très satisfait de cet accord)
https://www.norway.no/fr/france/services-info/la-norvege-lunion-europeenne-et-lespace-economique-europeen/

robert
Invité

Le problème wizz est le suivant, brexit hard pour dissuader d’autres états ou brexit light par compassion. Je crois malheureusement au hard, et c’est dommage pour la jeunesse britannique qui a voter en majorité contre.

Kaizer Sauzée
Invité

Les norvégiens, eux, ont négocié dès le début cet accord.
Les anglais ont foutu le bordel en UE et maintenant ne veulent plus partager mais quand-même garder les avantages…
Ils veulent le beurre et l’argent du beurre, et comme dit robert, si cela se passe « trop bien », d’autres régions voudront faire de même.

Akitus
Invité
Vous vous rendez compte du délire de ce que vous écrivez ? « Oh mon dieu si quitter l’Union Européenne, signifie allez mieux, alors il faut pourrir la vie des anglais pour dissuadé les esprits dissidents » Ca a un nom, cela s’appel la dictature. Si l’Europe était si bien, personne ne voudrait la quitté ! Mais les faits sont là, l’Europe c’est de la M. et par conséquent les peuples veulent par tous les moyens en sortir à part une petite minorité de privilégiés qui bénéficient du système (dont je fais partie) Les peuples doivent se libérer de cette prison économique… Lire la suite >>
Anonyme
Invité
de toute façon, n’en déplaise à Marine, qui jurais qu’il n’y aurait pas de conséquences négatives au Brexit, les britaniques ont ouvert la boite de pandore en croyant les fake news des Boris Johnson et Nagel Farage. Ils ne l’ont compris que trop tard : déjà la faillite de la compagnie aérienne Monarch en partie due au Brexit n’est que la partie visible de l’iceberg qui s’annonce mais il ne faut pas leur céder le moindre avantage, ils veulent l’indépendance, qu’ils en payent les conséquences. a l’heure actuelle, il faut décourager ceux qui veulent faire pareil, car c’est bien gentils… Lire la suite >>
Akitus
Invité
Aller, essaye de pousser ta grande réflexion un peu plus loin. Et si tous le monde devient indépendant comme avant. Qu’est ce qu’il se passe à ton avis ? Le monde entier s’effondre ? La zone euro a la pire croissance économique de la planète, cela n’a rien à voir avec marine le pen, farage ou johnson. Les eurobéas sont à mourir de rire, ils veulent se venger de la grande bretagne qui a, je le rappel au cas ou, DEMOCRATIQUEMENT décidé de retrouvé son indépendance ! Par conséquent, on ne doit ni les pourrir, ni les aidés, les accords… Lire la suite >>
Invité

Akitus, poussez un peu plus votre raisonnement du coup : pourquoi la Chine ou les US ont une croissance plus elevee? Quelle est la difference entre eux et l’UE?
La Norvege est un cas completement a part grace a ses ressources naturelles, difficile de l’utiliser comme exemple.

Akitus
Invité

Norvège, suisse, danemark, corée du sud, etc.

Arrêté de chercher des excuses, l’union européenne est une ineptie économique. Une monnaie unique pour des dizaine de pays tous plus différent les uns que les autres…

Economie livrée au banque privée au nom de règle inepte.

On a pas besoin de l’union européenne pour faire l’Europe.
Ariane, Airbus, Erasmus, Union de l’acier et du charbon, etc.

L’union Européenne est une pompe a fric créer par des fonctionnaires pour des fonctionnaires.

Anonyme
Invité
c’est quoi votre problème, Akitus ? Prendre comme seul bon facteur de réussite la croissance économique, voilà qui est un peu useless, quand on sait que même Einstein disait : « Celui qui croit en une croissance infinie dans un monde fini, est soit un fou… soit un économiste. » Et oui, pourquoi vouloir une croissance toujours de +10% par an quand on vit sur une planète surpeuplée qui n’arrive plus à nourrir tout le monde ! Je vous suggère de créer une alerte google à propos du rapport « Earth overshoot day » de l’ONG Global Footprint Network qui tous les ans dit… Lire la suite >>
Akitus
Invité
C’est quoi le rapport ? On n’est pas à bisounours land, si pas de croissance, alors on a le chomage de masse, ajoutez à cela la venu de million d’illettré et vous gagné le jackpot ! Votre belle morale serait parfaite pour un concours de miss France, mais dans la course à la survie, il n’y a pas de règle du jeu, c’est le plus fort qui gagne. Par le passé la guerre était faite par les armes, aujourd’hui elle est économique. Vous avez le droit de vous suicider parce qu’on est trop sur la planète. Mais la réalité, c’est… Lire la suite >>
Pat
Invité

Il existait une modération fut un temps sur LBA. Je suggère qu’elle se réveille, prenne un bon café et vienne faire le ménage ici.

Merci !!!!

KifKif
Invité

Les Norvégiens sont en « approche » l’UE espère les faire entrer, l’accord est bienveillant.
Les Anglais veulent sortir, l’UE veut faire un exemple, l’accord est malveillant.
L’Europe, enfin la technocratie qui se l’accapare, protège ses intérêts politiques (No Way Out) alors que nous (le Peuple, les Citoyens, les assujetis, les sans-dents, les emmerdeurs, les blaireaux… en fonction du point de vue) notre intérêt est de savoir objectivement si le Brexit marche ou pas, de savoir si l’Europe est une chance ou un fardeau…
Cette discussion du Brexit faite en notre nom ne l’est pas (faite) dans notre intérêt…

greg
Invité

Sauf que l´accord Avec la Norvège prévoit que le pays contribue au Budget européen sans avoir son mot à dire sur quoi que ce soit, ainsi que la soumission à la CJE pour les questions d´ordre juridique ayant trait à l´accord en question.
Or Les anglais veulent avoir le même accord mais sans aucune des contraintes précitées…Ce qui n´arrivera jamais.

robert
Invité

Catalans, ne croyez pas les oiseaux de mauvaises augures. voyez le brexit et ces ravages présent et futurs.

wizz
Membre
Malheureusement, le populisme fait toujours recette. Quand ça va mal, il suffit de viser un coupable, d’en donner à pature au peuple. C’est toujours la faute aux autres (ceux qui sont différents de nous). Avant, ça finissait en guerre. De nos jours, on est un peu plus civilisé, et ça devient une scission, indépendance… Demain, on s’y mettra aussi. D’abord, la Corse indépendante Puis une scission avec la république démocratique populaire Corse du Nord et la république Corse du Sud. Puis une autre avec la Corse du Sud Maritime et la Haute Corse du Sud Puis… ça va être chouette… Lire la suite >>
wizz
Membre

La Tchécoslovaquie, depuis devenue Tchéquie et Slovaquie
La Yougoslavie, avec une bonne petite guerre à nos portes, devenue depuis Slovénie, Serbie, Croatie….
N’oublions pas l’URSS, anciennement la Grande Russie, éclatée depuis. Et depuis, encore des mouvements séparatistes internes à quelques unes de ces républiques
La Grande Bretagne a voté le brexit, et en interne, l’Ecosse en pense faire de même…
Puis la Catalogne….

message aux 4 anti
vous n’avez pas appris vos leçons d’histoire? pas ouvert un journal, pas regardé la télé de toute votre vie???

Kaizer Sauzée
Invité

L’écosse pense faire de même pour revenir dans l’UE, pas juste pour faire sécession comme la Catalogne.
L’Oligarque russe ne rêve que du retour de la grande Russie et pour cela soutient tous les mouvements nationalistes anti-européens (d’extrême droite comme d’extrême gauche) pour diviser l’UE.
Si tu lis les journaux (?) tu dois savoir que l’Otan renforce ses positions dans les pays de l’est frontaliers de la russie…
Lettonie, Estonie, etc… Ces petits pays craignent le retour du totalitarisme.

wizz
Membre

Mais en rejoignant l’UE, de facto, l’Ecosse quitte la Grande Bretagne et prend son indépendance…

Akitus
Invité
Oui, mélangeons tous les sujets, ajoutons un petit point Godwin avec un rappel à « L’HISTOIRE » et finissons avec le summum, l’instruction du peuple via la télé et les torchon de propagande grand public. Commencé par ouvrir des livres plutôt que des journaux et je précise, des livres écrient par des gens qui ont vécus des dizaine d’années dans les pays concernés et vous verrez que les choses sont bien moins évidentes que ce que vous dit la BFM TV ou France 2 en 5 min. Si les livres parlant de ces sujet géopolitiques vous prenne trop de temps, merci de… Lire la suite >>
ART
Invité

Enfin un qui réfléchis ! Merci Akitus !!!

ART
Invité

N’importe quoi wizz, l’indépendance n’a jamais empêché de faire du commerce. Si demain il y a la Catalogne, tu iras toujours te faire bronze la pillule en mangeant des tapas à Barcelone, aucun rapport !!!

wizz
Membre
Effectivement art tu as tout à fait raison de dire que l’indépendance n’a jamais empêché la nouvelle nation créée de faire du commerce le soucis, que tu sembles ignorer, c’est que par la suite de l’indépendance, on a alors 2 nouvelles nations plus petites, et ce sera difficile de s’imposer sur la scène mondiale face aux super puissances économiques, alors que la logique consisterait à s’unir pour faire face à ces mastodontes… Quand on est une grande nation, une grande union, lorsqu’on n’arrive pas à s’imposer ailleurs, on peut toujours se dire que son marché intérieur suffit pour rentabiliser tel… Lire la suite >>
greg
Invité
Ouais enfin tu prends volontairement des mauvais exemples et il faut Oser de telles comparaisons.. La Yougoslavie et la Tchécoslovaquie sont des créations artificielles du traité de Versailles, le but était de créer des Etats-Tampons de taille relativement importante pour affaiblir durablement l´Allemagne et l´Autriche, qui devaient être littéralement ceinturées par des pays « amis » de l ´Angleterre et de la France. On a mis ensemble des peuples qui ne voulaient pas l´être. Ces constructions ont donc sans surprise volées en éclat dès que les puissances protectrices derrière se sont effondrées, soit entre 1938 et 1942, et entre 1990 et 1999.… Lire la suite >>
ART
Invité

Heureusement que tu remets les pendules à l’heure Greg… Merci

wizz
Membre
greg parce que tu penses que l’Alsace est naturellement française? ou la Savoie? que l’Hexagone s’était naturellement constitué il y a 3000 ans? Idem pour cette grande nation voisine qu’est la Grande Bretagne? Etc… toutes ces républiques n’étaient pas annexées par l’URSS de Lénine ou Staline. Elles étaient depuis longtemps parties de l’empire russe, tout comme la Navarre ou la Bretagne faisaient parties du royaume de France. La langue française est elle naturellement adoptée sur tout le territoire? Ou a t on forcé les Bretons, Alsaciens et bien d’autres à ne plus parler leur dialecte? On trouve si naturelle et… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Heu, wizz si tu persiste à dire que la langue bretonne est un dialecte tes vacances dans le Finistère risquent d’être compliquées 😀

Thibaut Emme
Admin

Moi je persiste lol c’est un dialecte qu’on nous impose sur « Roazhon » (Rennes) et la Haute-Bretagne alors que c’est un pays gallo et non breton 😉

greg
Invité
l´Alsace est un cas autrement plus complexe. La région faisait partie du St Empire Romain Germanique et a été annexée par Louis XIV. Les alsaciens n´ont eu le sentiment d´appartenir à la France que sous Napoleon, qui littéralement soudé le peuple local derrière lui (je ne suis pas du tout un fan de Napoléon, je constate simplement). Le respect du concordat et de certains particularités locales ont enfoncé le clou, puis la ré-annexion suite à la guerre de 1871 a cimenté ce sentiment « francais » par opposiion aux prussiens vus comme des envahisseurs. La ré-annexion de 1940 et les joyeusetés du… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

Ils iront les fabriquer chez Poutine qui manipule toutes les élections de sa datcha pour foutre le bordel.

ART
Invité

Et encore un hors sujet… Prochain post, un point godwin ?

Anonyme
Invité

amusant : dés qu’un débat échappe à des gars d’inspiration nationaliste, on a droit à « on a là un point Godwin » ! Face à un tel dénis de débat, je me dis qu’un point Clouzeau n’est pas très loin ptdr

ART
Invité

Anonyme, absolument pas, juste un hors sujet direct du Kaizer qui présuppose le point Godwin à venir…

Un peu comme les quelques mecs à l’ouest qui gueulent direct « aux heures les plus sombres bla bla » au moindre sigle SuperSport !

wpDiscuz