Accueil Actualités Entreprise Faurecia : joint venture en Chine avec BYD pour des sièges, qui plus...

Faurecia : joint venture en Chine avec BYD pour des sièges, qui plus est, intelligents

708
3
PARTAGER

Joli coup pour Faurecia – filiale du groupe PSA – qui lui permet tout à la fois de placer ses pions en Chine et dans l’électrique. L’équipementier a annoncé mardi la création d’une coentreprise avec BYD, l’un des chefs de file du marché des véhicules électriques dans l’Empire du Milieu.

La nouvelle coentreprise dénommée Shenzhen Faurecia Automotive Parts sera détenue à 70% par Faurecia et à 30% par BYD. Elle aura pour mission de développer et produire des solutions de technologie avancée en vue d’équiper les sièges des marques affiliées de BYD.

Faurecia précise que ce partenariat stratégique rassemblera les activités de production de sièges de BYD à Shenzhen, Xi’an et Changsha. Il vise un chiffre d’affaires de 2,4 milliards de yuans à l’horizon 2020 (plus de 300 millions d’euros). Reste qu’aucun élément financier de l’opération n’a été détaillé.

BYD détient pour sa part une expertise dans les technologies de pointe pour batterie, les moteurs et engins électriques, les commandes électroniques et la production automobile.

Faurecia déjà présent en Chine via des co-entreprises

Via cette joint-venture, l’équipementier souhaite faciliter sa percée sur le « marché des véhicules à énergie alternative » et accélérer sa croissance avec les constructeurs chinois. Faurecia s’est d’ailleurs fixé pour objectif que ces derniers représentent 40% des ventes totales du groupe en Chine d’ici 2020.

Faurecia a d’ores et déjà créé plusieurs coentreprises avec des acteurs chinois  ces dernières années. D’eux d’entre elles ont été réalisées avec le groupe Dongfeng Motor dans les solutions de mobilité propres et les composants automobiles, une autre lui a permis de s’associer avec la société SGM Wuling, également dans les sièges automobiles.

Faurecia mise sur le siège intelligent de la voiture connectée

Faurecia a lancé lors du Mondial de l’Automobile 2016 le nouveau siège Active Wellness 2.0, souhaitant ainsi offrir en quelque sorte un siège intelligent pour les voitures intelligentes de demain. Cet équipement permet de traduire les informations collectées par des capteurs situés à l’intérieur et à l’extérieur des sièges, préparant ainsi les occupants aux nouvelles réalités de la conduite autonome, et de ce que l’équipementier dénomme le « cockpit du futur« .

Le siège Active Wellness 2.0 permet l’analyse du comportement de l’occupant et le traitement des données, dans le but d’offrir confort et sécurité quel que soit le mode de conduite. Lors de son lancement, le siège Active Wellness était le premier siège de l’industrie automobile à détecter à la fois l’état psychologique et physique d’un conducteur ou passager grâce à des capteurs mesurant le rythme cardiaque et respiratoire avant d’agir en vue de restreindre le stress et prévenir la somnolence.

Le siège intelligent de Faurecia mesure un vaste éventail de données biologiques et comportementales, telles que le rythme cardiaque, le rythme respiratoire, les mouvements du corps ou l’agitation, la température, l’humidité, la fixité du regard, le pourcentage d’occlusion des yeux, le clignement des yeux, l’inclinaison de la tête, les expressions faciales.

Les capteurs se souviennent du comportement et des préférences du conducteur, permettant au siège de prédire les paramètres de confort qui lui conviendront le mieux en se basant sur sa condition physique, sur l’heure, sur les conditions de circulation et sur le mode de conduite (semi-autonome ou autonome).
Les données collectées sur l’état du conducteur sont traduites en une série d’actions et solutions  : ajustement de la position du siège, massage, ventilation et chauffage des sièges, adaptation de l’éclairage d’ambiance ou modification de l’environnement audio.

Sources : Reuters, Faurecia, AFP

Crédit Illustration : Faurecia

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Faurecia : joint venture en Chine avec BYD pour des sièges, qui plus est, intelligents"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Roadrunner
Invité

Même si ce n’est qu’un équipementier, 70% / 30% a de quoi faire rêver l’industrie allemande déjà installée .
En Juin 2017 , VW en est toujours à créer de la JV avec JAC sur du 50 / 50 …..pour du véhicule électrique.

Jdg
Invité

70/30 pour un étranger? Il me semblait qu’en Chine on était obligé d’être à 50/50.
La réglementation chinoise a donc évoluée ?

georges
Invité

Oui.

wpDiscuz