Accueil Constructeurs chinois Les constructeurs chinois pour les nuls : BYD

Les constructeurs chinois pour les nuls : BYD

714
3
PARTAGER
BYD

BYD est l’un des constructeurs chinois les plus connus à l’étranger, grâce à son intense communication autour des véhicules électriques. Il vend aujourd’hui près de 20% de sa production en électrique ou hybride rechargeable.

Vous ne connaissez peut être pas BYD, mais il est possible que vous ayez des produits issus de leurs usines chez vous. BYD est en effet l’un des plus importants producteurs de batteries pour l’électronique grand public : téléphones, ordinateurs… Le nom est censé signifie Build Your Dreams. Le groupe fondé en 1995 est venu à l’automobile en 2003 et a très vite cherché à se positionner sur le marché du véhicule électrique et hybride rechargeable.

L’année dernière, sur 500000 ventes en Chine, près de 100000 étaient des voitures électriques ou hybrides rechargeables. BYD est également très actif dans le développement du bus électrique. Le bus est d’ailleurs sont principal produit d’exportation.

Quelques grandes dates:

  • 2003 : Fondation de BYD Auto suite au rachat de Tsinchuan Automobile Company
  • 2004 : commercialisation de la Flyer, première voiture portant le logo BYD
  • 2005 : lancement de la F3
  • 2008 : lancement de la F3 DM, son premier modèle hybride rechargeable
  • 2008 : le milliardaire américain Warren Buffet acquiert 10% de BYD
  • 2009 : lancement de la e6, monospace 100% électrique
  • 2010 : signature de la co-entreprise avec Daimler

Les marques

BYD est un des rares grands constructeurs chinois a ne pas s’être essayé à la création de multiples marques. Uniquement BYD donc. Avec des modèles plus anciens dont le nom se compose d’une lettre et d’un chiffre. Depuis peu, le constructeur utilise le nom des dynasties chinoises pour désigner ses modèles, en particulier les modèles hybrides rechargeables.

  • F0 : petite citadine copiée sur la Toyota Aygo, devait initialement se nommer F1
  • F3 : meilleure vente de BYD, copie d’une ancienne génération de Toyota Corolla. Proposée sur le marché dans sa version originale, mais aussi deux restylages différents sous le même nom
  • SuRui : version modernisée de la F3
  • e5 : version électrique de la Surui, autonomie de 300 km
  • G5 : Autre version modernisée et plus haut de gamme de la F3
  • G6 : berline du segment D, largement inspirée d’une Honda Accord
  • e6 : monospace dédié à une motorisation électrique, autonomie de 400 km
  • M6 : grand monospace, copie du Toyota Estima
  • S6 : premier SUV de BYD, copie d’un Lexus RX (précédent modèle)
  • S7 : version remaniée et plus haut de gamme du S6, 7 places
  • Qin (秦) : berline hybride rechargeable dérivée de la F3, également disponible depuis 2016 en version 100% électrique
  • Yuan (元) : SUV urbain, disponible en version hybride rechargeable
  • Song (宋) : SUV compact, disponible en version hybride rechargeable
  • Tang (唐) : Version hybride rechargeable du S7

Les coentreprises

BYD n’a qu’une seule coentreprise. Fondée avec Daimler en 2010. Depuis 2014, les deux partenaires vendent en Chine la marque Denza. Un seul modèle électrique basé sur la plateforme de la précédente Mercedes Classe-B, et avec des technologies électriques BYD. Et des ventes bien plus faible que les prévisions : 2287 unités en 2016 pour une capacité de 40000 unités pour leur usine.

Crédit illustrations : BYD

Suite de la rubrique :

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Les constructeurs chinois pour les nuls : BYD"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

@ Gautier :
Il n’est pas précisé si BYD est une entreprise d’état ou privé.
lorsque vous parlez de « largement inspiré » ou même de « copie » cela veut il dire sans l’accord de la marque concernée (ce qui fût,ou est encore, une règle largement partagée) ?

wpDiscuz