Accueil Actualités Entreprise Jim Hackett déploie sa nouvelle vision pour Ford

Jim Hackett déploie sa nouvelle vision pour Ford

755
0
PARTAGER
Ford

Après avoir pris ses fonctions en mai dernier, Jim Hackett déroule ses plans pour la transformation de Ford. Pas d’annonces fracassantes sur le nombre de véhicules électriques à attendre, mais une forte offensive sur le front des coûts…

Après le grand plan One Ford initié par Alan Mullaly et qui a sauvé Ford alors que ses concurrents américains plongeaient dans la faillite, Mark Fields avait orienté l’entreprise vers les nouveaux enjeux de l’automobile : électrification, connectivité, et mobilité. Cette orientation n’est pas remise en cause par le nouveau patron Jim Hackett. Ni accentuée. Mais au-delà des annonces de nouveaux véhicules, d’objectifs de part des ventes de véhicules connectés ou électrifiés, le nouveau plan met en ordre de bataille l’ensemble de l’entreprise. Avec un enjeu de taille : faire face aux nouveaux coûts sans remettre en cause la rentabilité de l’entreprise comme l’exige la famille fondatrice.

Car le fond du plan traite en large partie de réduction coûts. Pour faire face à l’explosion des dépenses liées à la sécurité (NCAP, voiture autonome) ou à l’environnement (dépollution, électrification). Réduction des coûts qui sera assurée via l’optimisation des achats de matières premières, la commonalisation de pièces entre modèles, la réduction de la diversité ou l’optimisation du développement. Question diversité, Ford prend l’exemple de la Fusion, avec 35000 variantes commandables aujourd’hui (versions, couleurs, options…), qui seront ramenées à seulement 96 pour la prochaine génération.

Quant à l’optimisation du développement, Ford compte sur de nouveaux processus, comme par exemple l’impression 3D, pour réduire les délais de développement, mais aussi le nombre de (couteux) prototypes. Des nouveaux processus qui toucheront également les usines.

Le cas des berlines

Bien entendu, le plan ne serait pas complet sans quelques retouches du côté des produits. Ford va ainsi réorienter une partie su budget développement consacré aux berlines vers les SUV, si demandés par les clients dans le monde entier. On apprend néanmoins qu’il y aura bien une prochaine génération de Fusion, malgré certaines rumeurs qui tuaient déjà la grande berline. Ce qui devrait aussi sauver la Mondeo. En revanche, la vieillissante Ford Taurus semble condamnée alors que les modèles les moins rentables sont sur la sellette.

De la berline au SUV, ce sont $7 milliards qui seront ainsi réorientés. Dans le même esprit, Ford va également transférer des ressources vers l’électrification, en réduisant d’un tiers ses investissements sur les moteurs thermiques.

Source : Ford

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz