Accueil Opel BTCC 2017 : Tom Chilton est de retour !

BTCC 2017 : Tom Chilton est de retour !

99
0
PARTAGER

Pour son grand retour en BTCC, Vauxhall avait besoin d’un nom ronflant. Le débutant Senna Proctor n’est pas (encore ?) connu. Il sera donc épaulé par le revenant Tom Chilton.

Tom Chilton a eu un début de carrière fracassant. Il n’avait que 17 ans lorsque Barwell lui confie une Astra, en 2002. Il termina la toute première course de son tout premier meeting de BTCC à la 3e place ! En 2003, Arena lui offrit une Civic « usine ». Il se retrouva aux côtés de deux anciens champions, Matt Neal et Alan Morrison. En fin de saison, Arena perdit le soutien de Honda, il dut ne garder qu’une voiture et Chilton fut préféré à ses prestigieux équipiers ! En 2005, il devait être le fer de lance de MG en DTM. Mais la marque à l’octogone était K.O. et le pilote se retrouva à pied. Il sauta dans la Civic Arena et termina 5e du championnat (alors qu’il avait manqué un tiers de la saison !) En parallèle, il devint un concurrent réguliers des challenge de Top Gear (course de limousines, de monospaces, de camping-cars, de taxis, de véhicules d’aéroports…) Il s’y faisait beaucoup vanner pour sa coupe de porc-épic. En 2006, il rejoignit Triple Eight et ses Vectra officielles. Deux saisons sans résultats. Arena s’offrit une Zytek LMP2 et Chilton la pilota aux 24 heures du Mans 2007 avec son petit-frère, Max. En 2009, Arena devint Aon et il représenta officiellement Ford en BTCC. Chilton fut bien sûr de la partie. Aon annonça que pour 2012, il passerait au WTCC. Chilton remporta la dernière course du dernier meeting de la saison 2011. La boucle était bouclée.
Hélas, le Team Aon fit un flop en WTCC. Surtout, son frère était devenue davantage célèbre. L’ainé poursuivi avec des Cruze, loin des Citroën et des Honda. Signalons qu’en 2016, il décrocha une victoire avec le Sébastien Loeb Racing.

Chilton prospectait en Blancpain ou en British GT. Finalement, il retourne au BTCC. Parmi les autres pilotes venus du WTCC, Andy Priaulx et Colin Turkington ont relancé leur carrière. Alors que Fabrizio Giovanardi et Alain Menu se sont enfoncés. Le pari est risqué, d’autant plus que Power Maxed a tout à prouver. En tout cas, le pilote Anglais, désormais réconcilié avec les coiffeurs, nous promet de beaux coups de portières…

Crédit photo :
BTCC/Jakob Ebrey

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz